• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 juin 2007

Archive pour le 8 juin, 2007

Au moment où la France les expulse, la Hollande régularisera 30.000 sans-papiers !

Le Parlement néerlandais votera mardi prochain une mesure visant la régularisation de la situation d’environ 30.000 immigrés en situation illégale.

La mesure, qui devrait être adoptée par les trois partis de la coalition au pouvoir, les chrétiens-démocrates (CDA), les travaillistes (PvdA) et le parti chrétien (CU), bénéficie du soutien du plus grand parti d’opposition, le SP (extrême-gauche), et des Verts, indique-t-on de source parlementaire.

Surnommée « amnistie générale », cette initiative prévoit que tout demandeur d’asile arrivé avant 2001 aux Pays-Bas obtienne un titre de séjour ainsi que sa famille si elle l’a rejoint avant le 13 décembre 2006.

Les criminels de guerre et les personnes condamnées à au moins un mois de prison ferme ne sont pas éligibles à bénéficier de cette initiative.

Les nostalgiques de l’OAS interdits de manifester

oas.gifLe préfet des Pyrénées-Orientales (France) a interdit «pour risque sérieux et grave troubles à l’ordre public» tout rassemblement, jeudi, autour ou dans le cimetière du Haut-Vernet (nord de Perpignan), où devaient se dérouler un hommage à des nostalgiques de l’ex-organisation terroriste OAS et une contre-manifestation. De nombreuses associations, dont l’Association française pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS, la Ligue des droits de l’Homme, le Mrap, mais aussi d’autres organisations ou particuliers, avaient «lancé des appels publics à manifester sur le site (…) et ont annoncé vouloir s’opposer par tous les moyens à cette manifestation». Ainsi l’association France-Algérie, présidée par Pierre Joxe, a stigmatisé «la multiplication des manifestations à caractère politique glorifiant les actions passées de l’OAS en dénaturant des cérémonies privées». Dans un communiqué rendu public hier, l’association s’est élevée «contre les hommages rendus publiquement à des actes criminels dont le but était la déstabilisation de la République». «L’exaltation politique actuelle de ces faits insulte la mémoire des victimes de l’OAS, leurs familles et leurs amis. Elle trouble l’ordre public. Elle nuit à l’apaisement nécessaire des souffrances que la guerre d’Algérie a engendrées pour toute une génération, français et algériens confondus», souligne par ailleurs l’association France-Algérie.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER