• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 juin 2007

Archive pour le 14 juin, 2007

Larbi Belkheir au secours de TONIC emballage !

disney.jpgSelon l’hebdomadaire El Khaber El Ousbouai, paraissant aujourd’hui, une rencontre secréte a eu lieu récemment entre le Général-Major à la retraitre Mohamed Lamari et le général Larbi Belkheir, actuel ambasadeur d’Algérie au Royaume du Maroc. Selon les sources du journal, Mohamed Lamari s’est déplacé à la ville de Rabat pour rencontrer Larbi Belkheir afin de soulever le dossier « Tonic emballage » (…)

 

Aussi, des sources ont révélé que Abdelghani Djerrar, P-DG de Tonic emballage, a été libéré grâce à Larbi Belkheir. Les mêmes sources n’ont pas affirmé ni infirmé l’implication de Belkheir dans le groupe Tonic, contrairement à Mohamed Lamari qui est impliqué (…)

Statut, poursuites judiciaires…Le Cnapest revient à la charge

cnasept.jpgIntervention: Le statut particulier des PES, la correction du bac et les poursuites judiciaires sont les principaux thèmes abordés lors d’un point de presse, hier, par le secrétaire général de l’information et de la communication au sein du Cnapest.

 

A propos du statut particulier de l’enseignant, M. Lemdani, secrétaire général de l’information du Conseil national autonome des professeurs du secondaire et du technique, a indiqué que son syndicat a proposé au ministère de l’Education nationale, après la réunion de la commission nationale les 12 et 16 mai dernier, un projet de statut contenant l’ensemble des revendications qu’il souhaiterait voir retenues par la tutelle dans le prochain statut prévu en septembre de l’année en cours.
Il s’agit particulièrement de la promotion de l’enseignant dans le cadre administratif et ce, selon les critères de mérite, de la compétence et l’échelle de valeur. Aussi, l’orateur a souligné d’autres dispositions qui permettraient, selon ses dires, de revaloriser le métier. «En l’absence de grille de salaires, nous souhaitons que le taux de l’indice moyen du programme par rapport à la plus haute catégorie de la Fonction publique, actuellement de 50 %, soit de 80%», a-t-il dit. En outre, le Cnapest émet le vœu que la tutelle retienne la proposition liée au rythme d’avancement en instituant trois échelons d’excellence pour permettre la promotion des compétences.
Au sujet de la correction du bac, le porte-parole du Cnapest regrette et dénonce en même temps la politique d’exclusion pratiquée par certains responsables de l’éducation à l’encontre des syndicalistes du Cnapest et ce, malgré les accords conclus avec la tutelle et «malgré l’intervention du ministre, il y a toujours une liste noire d’enseignants exclus des correcteurs du baccalauréat», se désole-t-il. En revanche, le représentant du «syndicat autonome» salue l’initiative des responsables de l’éducation au sein des wilayas de Boumerdès, Bouira et Béjaïa qui ont réglé ce problème et souhaite qu’il en soit de même dans les autres wilayas car «il est inconcevable que des compétences avérées sur lesquelles l’Etat a investi des milliards soient mises à l’écart», a-t-il ajouté.
Par ailleurs, M. Lemdani a fait savoir que les poursuites judiciaires à l’encontre des professeurs ne règlent pas le problème de la corporation et appelle le ministère à intervenir pour arrêter cette «mascarade» qui porte préjudice à nos institutions. En effet, six membres du bureau national à savoir Nouar Larbi, Zbiri Abdelwahab, Mehfi Arezki, Kacemi Youcef, Hamraoui Yacine et Ali Lemdani du syndicat devront comparaître le 17 juin prochain devant la justice pour «des chefs d’inculpation d’appartenance à un syndicat non reconnu, incitation à la grève et attroupement non autorisé». Sur ce point précis, l’orateur s’est interrogé sur le fait que le tribunal retienne la plainte alors que le ministre en personne, M. Benbouzid, a déclaré publiquement qu’elle avait été retirée.

 

L’agrément pour bientôt ! l En marge de la conférence de presse, M. Lemdani s’est montré confiant quant à l’obtention par son syndicat du fameux document (l’agrément) du ministère du Travail. «Nous sommes en contact permanent avec le département de M. Louh et je vous assure que l’obtention de l’agrément ne tardera pas plus longtemps», a-t-il déclaré.

Interdiction de l’avant-première d’un film de Jean-Pierre Lledo

lledo.jpgLa projection en avant-première du film « Ne restent dans l’oued que ses galets », du cinéaste d’origine algérienne Jean-Pierre Lledo, a été interdite mercredi à Alger. «La projection a été annulée sur ordre du directeur du Centre national du cinéma», a indiqué Jean-Pierre Lledo à l’AFP. Aucune raison précise n’a été donnée pour justifier cette décision qui lui a été communiquée par Mouloud Ouardane, responsable de la commission «Alger, capitale de la culture arabe 2007», une manifestation qui se déroule depuis le début de l’année. Le film devait être présenté dans le cadre de cette manifestation. Selon l’invitation adressée par Jean-Pierre Lledo, le scénario de ce film, qui a reçu une subvention du ministère algérien de la Culture, tourne autour de quatre personnages évoquant leurs voisins juifs et chrétiens absents, depuis leur départ d’Algérie après l’indépendance en 1962. «Le scénario a été accepté par la commission de lecture», a indiqué Jean-Pierre Lledo, qui affirme qu’il avait pour seule obligation de présenter son film en avant-première à Alger et d’en remettre ensuite une copie aux autorités.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER