• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 19 juillet 2007

Archive pour le 19 juillet, 2007

Daniel Benyounes: la politique et l’argent

« Spanich Air lines » va s’installer bientôt en Algérie via un grand bureau qui sera ouvert à Alger-centre pour rendre dynamique le transport aérien entre l’Algérie et l’Espagne. C’est Mohand Akli Benyounes, nommé Daniel, frère aîné de Amara Benyounes, qui est derrière ce bureau et la transaction commerciale.
Sources www.almohakik.com

Belaid Abdesselam: « Le Général Touati mettait en évidence des pratiques politiques peu reluisantes de l’ANP »

Belaid Abdesselam a accusé le Général Mohamed Touati d’avoir conspiré contre son Gouvernement et avoir causé sa chute. Dans le même contexte, il n’éloigne pas un lien éventuel entre les vacances passées par le Général à Paris en juillet 1993 et les critiques du ministre français des affaires étrangères alors, Alain Jupé, un mois après, concernant la politique économique de l’Algérie.
Dans ce sens, Abdesselam a révélé que « le Général Touati s’est rendu en 1993 au Trésor Français pour obtenir des renseignements sur l’économie nationale». Il a qualifié cette démarche d’ « étrange », insistant sur le fait que « parmi ceux qui avaient été ses interlocuteurs, du côté français au cours de cette démarche, personne ne doutait que le Général Touati agissait, en l’occurrence, non à titre personnel, mais au nom de l’institution militaire dont il se prétendait être le porte-parole et le « mokh » (cerveau). En se comportant de la sorte, il ne pouvait mieux mettre en évidence les pratiques politiques peu reluisantes que l’opinion aussi bien interne qu’externe portait malheureusement à la charge de « notre ANP », pratiques qui consistaient à pousser sur l’avant scène des hommes présentés comme les dirigeants responsables du pays et à mener, parallèlement, dans les coulisses et à l’insu de ces mêmes dirigeants autant que de l’opinion nationale, des actions tendant à les faire apparaître comme des pantins dépourvus de toute crédibilité aux yeux de leurs partenaires étrangers ».
Il a longuement parlé des pressions exercées sur lui pour accélérer la signature de l’accord de rééchelonnement avec le Fond Monétaire Internationale, FMI, en présentant un plus grand nombre de concessions qui « hypothèquent » l’avenir et le présent du peuple algérien ».

Le fils de Missoum Sbih impliqué dans le détournement de 3200 milliards !

Le fils de Missoum Sbih, actuel ambassadeur d’Algérie en France et des ex-officiers de police de la sûreté de la wilaya de Tipaza, dont trois sont en détention provisoire, devront comparaître devant le juge d’instruction près le tribunal de Bab El Oued, dans le cadre du cheminement de l’enquête concernant les détails et les circonstances d’élaboration du rapport soumis aux autorités marocaines, ayant confirmé que toutes les transactions de Achour Abderrahmane, accusé d’avoir détourné 3200 milliards de centimes de la Banque Nationale d’Algérie BNA, s’étaient faites dans la légalité, un rapport dont la remise à la Justice algérienne a été retardée.
El Khabar

France : mise en place de la carte de séjour «compétences et talents»

Le ministre français de l’Immigration, Brice Hortefeux, a annoncé, hier, mercredi, la mise en place prochaine de la carte de séjour «compétences et talents». Valable 3 ans, elle est destinée à «des personnes ayant un profil et un projet utiles à la France et à leur pays d’origine», autrement dit à des gens qualifiés. Il souhaite que les premières cartes soient délivrées «en octobre». Quant aux étudiants étrangers, leur nombre «a augmenté de 75% en moins de dix ans (265 000 en 2005) mais les pays les plus avancés économiquement nous envoient très peu d’étudiants», regrette-t-il. Il trouve aussi que les filières généralistes sont «surreprésentées» et entend recruter davantage d’étudiants pour les filières scientifiques. L’immigration «choisie et concertée, c’est le contraire de l’immigration zéro, qui n’est ni possible ni souhaitable», a déclaré le ministre. «C’est aussi le contraire de l’immigration subie : subie par les Français, subie par les immigrés résidant légalement en France et subie, aussi, par les migrants clandestins eux-mêmes, qui sont souvent les victimes de filières et qui ne trouvent en France que l’échec», a ajouté Brice Hortefeux. Son projet est de «rééquilibrer» les composantes de l’immigration avec l’objectif de porter «l’immigration économique à 50% du flux total des entrées à des fins d’immigration durable en France», contre 7% actuellement. Il compte également durcir les conditions du regroupement familial.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER