SAADI KAMEL succombe à ses blessures !

Le jeune Saadi Kamel de Beni Melikche victime de tirs par balles de Smail Mira a succombé ce matin à 6h00 à ses blessures. Après 11 jours d’hôspitalisation, Kamel décéde dans l’anonymat total. Aucun correspondant de presse n’a osé écrire un mot sur cet assassinat. Aujourd’hui, il faut mettre fin à l’impunité. Smail Mira le député du RPR doit répondre de son acte.

Commentaires

  1. hamza ouali dit :

    heureusement que je suis vivant sous terre et vous les laches que faitesvous de votre vie…………………………………………………………

  2. Amirouche dit :

    Le criminel Smain Mira toujours en liberté .

    El Watan, 26 juillet 2007

    Ni impunité ni vengeance, nous réclamons simplement que justice soit rendue. » Voilà en résumé la position de la famille Saâdi, telle qu’elle nous a été révélée par un de ses membres qui nous a joint hier par téléphone, après l’enterrement de Kamel Saâdi.
    Pour rappel, vendredi 13 juillet, l’ex-maire de Tazmalt, Smaïl Mira, élu récemment député sur une liste RPR et présentement chef des patriotes de la région, a tiré un coup de feu sur le dénommé Kamel Saâdi qui effectuait son footing au moment où le député patriote a voulu contrôler ses papiers d’identité. Evacué vers l’hôpital, Kamel Saâdi a succombé à ses blessures mardi 24 juillet à 6h. Nous avons également appris, de source médicale, que la victime est décédée au service d’hémodialyse, probablement de complications rénales, en attendant que les résultats du rapport d’autopsie effectuée le jour même du décès confirment ou infirment cette thèse. Les services de la gendarmerie de la ville d’Akbou devaient dans l’après-midi d’hier effectuer un déplacement à Iagachène, où réside la famille Saâdi, pour enregistrer le dépôt de plainte des ayants droit du défunt. Il est à noter que le dépôt de plainte n’a pu être effectué par le père de la victime juste après l’épisode du coup de feu. Les services de la gendarmerie ont avancé pour motif du refus que le blessé était majeur et qu’il devait déposer plainte lui-même après sa convalescence . Nous avons également appris auprès de la famille que des émissaires du « pouvoir » ont proposé un chèque de compensation dont le montant ne nous a pas été révélé . Ce que l’on sait, en revanche, c’est que la famille a refusé catégoriquement de parler argent au moment où elle s’apprêtait à enterrer son fils mais a réclamé que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que justice soit rendue. Par ailleurs, selon certaines sources autorisées proches du dossier, trois enquêtes ont été ouvertes par les différents services de sécurité. Toutefois, les services de la gendarmerie ont déclenché une enquête le jour même du drame, selon la procédure d’usage en pareil cas. Si Smaïl Mira n’a pas été interpellé jusqu’à présent, il le doit à son statut de député qui lui assure l’immunité parlementaire. Pour que cette immunité soit levée, il y a une procédure assez longue qui doit aboutir en fin de parcours à l’Assemblée populaire nationale qui statue sur le cas . Donc, pour le moment, Smaïl Mira est entièrement libre de ses mouvements. Joint par téléphone hier en début d’après-midi, il s’est vivement élevé contre le fait que l’on mette en avant dans l’article que notre journal lui a consacré dans son édition d’hier sa qualité de député dans cette affaire. « J’ai été dans cet endroit en tant que chef des patriotes avec un ordre de mission », a-t-il tenu à préciser avant de nous donner rendez-vous pour plus tard afin de nous livrer sa version des faits. Il est malheureusement resté injoignable depuis ce court échange au téléphone. Sa version, selon les amis auxquels il s’est confié, est que ce drame est un accident. Au cours de leur altercation, le jeune Saâdi Kamel aurait tenté de lui arracher son pistolet des mains. Le coup de feu serait parti pendant ce moment de confusion. Après coup, Smaïl Mira et ses deux accompagnateurs ont immédiatement évacué le blessé vers l’hôpital d’Akbou en ayant au préalable appelé le service des urgences pour que l’on se tienne prêt à recevoir le blessé. Toujours selon ces amis, Smaïl Mira se tiendrait à la disposition de la justice.

    Djamel Alilat

    Discussion sur Kabyle.com ici

    http://kabyle.com/Smail-Mira-la-derive-meurtriere-d,12407.html

  3. melikchi dit :

    Que dieu ait l’âme du jeune Kamel saadi, » »’Le coup de feu serait parti pendant ce moment de confusion. Après coup, Smaïl Mira et ses deux accompagnateurs ont immédiatement évacué le blessé vers l’hôpital d’Akbou en ayant au préalable appelé le service des urgences pour que l’on se tienne prêt à recevoir le blessé » »Mr Alilat,apprenez à exercez votre métier d’une manière à rapporter tout les faits au moins, c’est ça le jounalisme. Quelqu’un qui lit votre article comprendra que vous avez été bien payé par l’auteur de homicide pour ne pas parler de la deuxième balle qu’il a tiré alors que la victime gisait déjà par terre. Et pourtant tout les autre journaux ont rapporté que les chirurgiens du service des urgences de l’höpital d’Akbou ont trouvé les impacts des deux balles dans le corps du sportif Kamel Saadi. Sachez Mr Alilat qu’en matière d’analyse de droit pénal spécial on peut juste retenir le tire de la la deuxièeme balle par  »’l'hors la loi »’ Smail Mira comme étant l’intention d’attenter à la vie de la victime, pour dire qu’il n’ y a rien d’accidentel et que tout est calculé par Mira. Le procureur de la république , les avocats de la victime ainsi que le juge pourront utiliser le tire de la deuxièeme balle par Mira, comme étant une circontance aggravante du fait que la victime se trouvait déjà blessé par la première balle. Je ne sait pas pourquoi vous n’avez pas parlé du choque psychologique qu’a subi la famille de ce jeune tué à la fleure de l’äge? Moi personnellement, je n’ai rien contre Mira, sauf que l’acte qu’il a comis est loin de s’apparenter à un homicide involontaire, car je doit vous répéter que la deuxième balle que Mira a tiré sur La victime alors qu’elle gisait déjà par terre prouve que l’homicide est volontaireet aussi bel et bien de charge criminel. Pour ceci la condamnation par la loi de Mira Smail pourra pourra aller jusqu’a la prison perpétuelle. En dernier je dois prier dieu d’apporter toute son assistance à la famille du jeune SAADI KAMEL.

  4. o.m dit :

    Encore un coup de notre cher police , je suis sur que cette homme n’a rien a voir avec cette affaire.

  5. MOHAND dit :

    MON ONCLE IL LES PAS UN MEUTRE OK ARRETER DE DIRE CE ASSASIN OK

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER