Ça grogne au CNAPEST

logg.jpgLe Conseil national autonome des professeurs d’enseignement secondaire et technique prépare la rentrée sociale qu’il annonce difficile. Un conseil national de ce syndicat est ainsi programmé en septembre prochain pour examiner les questions de l’heure.

 

C’est ce qu’a déclaré hier, à La voix de l’Oranie, Larbi Nouar, un responsable de cette organisation. Les questions de l’heure qui préoccupent au plus haut point les responsables du CNAPEST sont de trois ordres: la revalorisation des diplômes universitaires, la révision de la grille des salaires. La revalorisation des diplômes universitaires est placée en tête des revendications de l’organisation syndicale. «Nous sommes très inquiets par le sort que l’on réserve aux diplômés dans notre pays. Il n’y a qu’en Algérie que les diplômes n’ont pas la valeur qu’ils méritent», indique d’entrée de jeu Larbi Nouar. Une plate-forme de revendications concernant cette question est d’ores et déjà annoncée pour septembre par son organisation syndicale. «Nous allons exiger du gouvernement, dans cette plate-forme de revendications, une réelle revalorisation des diplômes tels que les licences, les doctorats et les ingéniorats, à travers la revalorisation des salaires des détenteurs de ces diplômes», dit-il tout en martelant qu’»il faut absolument qu’il y ait une différence palpable entre les différents diplômes scientifiques».

 

A propos d’augmentations, il dira: «Il ne faut pas qu’on se moque de nous en distinguant les diplômes avec 200 ou 300 DA; ce qu’il faut, c’est revoir de façon tangible la valeur des diplômes en Algérie en rémunérant leurs titulaires à leur juste valeur».
Brandissant la menace, le responsable syndical dira: «Nous allons élaborer cette plate-forme dans laquelle nous comptons exposer clairement nos exigences au gouvernement, et s’il refuse de nous écouter, nous serons obligés de lancer des actions de contestation pour exercer des pressions».
Sur la révision de la grille des salaires, notre interlocuteur explique que son organisation compte sérieusement plancher sur cette question que le gouvernement reporte à chaque fois. Aussi et s’agissant de la revalorisation du pouvoir d’achat, l’autre point inscrit à l’ordre du jour du conseil national de septembre prochain, Larbi Nouar dira qu’il doit être calculé en fonction de la ration alimentaire.
L’exigence du CNAPEST à ce sujet est que les pouvoirs publics «calculent la ration alimentaire en fonction des normes internationales édictées par la FAO et l’OMS». Dans ce contexte, le CNAPEST demande un revenu mensuel de 30.000 DA pour chaque travailleur ayant à charge cinq personnes pour une ration alimentaire correcte, indique M. Nouar.

 

Samira Illoul

Commentaires

  1. osmane dit :

    du toz…on les a vu ds l’action ces mecs du cnapest.ils arretent pas de phrasologer

  2. B-salim dit :

    vous être très confiant en vos capacités
    vous n’avez pas changer
    vous avez cette gloire cette excès de zel que l’ancien régime socialiste vous avez fait avaler
    je me souvient bien de cette gloire qui dit que l*élève ou l’enseignant de l’algérie vaut plus chère à l’intérieur qu’à l’extérieur et qu’il mérite plus, au fait nous nous valons rien du tous. avec notre savoir faible nous sommes classés parmi les tous dernier
    dieu merci, les gaz et le pétrole cache notre kaka.
    arrêtez de manipuler les élèves pour défendre votre idéolgie médiocre et que vous devriez l’archivez pour de bon

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER