Sid Ahmed Ghozali: l’état d’urgence n’a plus de raison d’être

sig1.jpgLe maintien de l’état d’urgence veut-il dire que les raisons de son instauration sont toujours d’actualité ? Il est clair que jusqu’à la fin des années 1990, il ne pouvait pas y avoir autre chose que l’état d’urgence. Maintenant, l’état d’urgence n’a plus de raison d’être dès lors que les hauts responsables politiques disent que la concorde civile a réussi, que les problèmes de sécurité sont réglés et qu’il y a même un chef militaire qui a dit que le problème des maquis était réglé. Et puis, quelques années après, il y a eu la réconciliation nationale comme si, en fait, ces problèmes n’étaient pas réglés. Si l’on veut prendre au mot les responsables politiques, l’état d’urgence n’a plus raison d’être. Je ne suis pas au fait de la réelle situation sur le plan de la sécurité, sauf que je ne crois pas, à mon avis, que les problèmes de sécurité sont derrière nous.
Si c’était le cas, l’état d’urgence effectivement n’a plus de sens. L’état d’urgence peut être aussi utilisé pour maintenir une restriction légale des libertés. Il y a peut-être des forces à l’intérieur du pouvoir, qui sont très peu attachées à l’exercice des libertés qui sont pour le maintien de l’état d’urgence.
Au stade de l’analyse, je ne crois pas que la question de la sécurité a été résolue, mais sur le plan politique je vis comme un citoyen et comme un homme public une situation qui me prouve qu’il y a un abus dans les restrictions des libertés.
L’état d’urgence n’a de raison d’être que lorsque la sécurité du pays est menacée. L’est-elle encore ? C’est bien possible. Mais moi, je dis qu’elle est menacée parce que précisément la situation sociale et politique ne s’améliore pas.

 

Extrait d’un entretien réalisé par Le jeune indépendant

Commentaires

  1. boukhalfa dit :

    abou faracha adit:et qu’il y a même un chef militaire qui a dit que le problème des maquis était réglé.
    et quu était responsable de la montée de milliers de personnes au maquis?
    pouvez vous nous le dire?
    mais bien sûr vous allez nier:vous avez accepté d’être une « marionnete » entre les mains de vos maitres,vous aviez été l’un des acteurs de l’arrêt du procesus electoral et par consequent vous avez sur votre conscience 200000 morts et des milliards de dollars gachés.
    le jour viendra ou votre sort sera entre les mains d’une foule en colére qui vous fusillera à la place du 1er mai.
    allez au diable

  2. abdi dit :

    cher monsieur:
    mon nom est abdi je suis etudiant en master 2em année recherche en droit comparé droit public a la faculté international du droit comparé des Etats francophones a l’uneversité de perpignan,et je suis membre actif de l’association « etudiant de la méditerranée » mon theme de recherche est:l’etat d’urgence en algerie et je voudrais savoire si ya un moyen d’avoire plus d’info sur le sujet.
    je tien a vous informer au nom des étudiants algerien de perpignan que nous adherons tous et sans aucune condition au processuce pour la democratie en algerie et pour une dexieme republique.
    cordialement. ferhat abdi

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER