Le journal Echourouk doit dénoncer !

Le samedi 18 août, deux officiers de police du commissariat de Bourouba à Alger se sont présentés au domicile de la famille Rahmouni dont le fils Mohamed a disparu depuis son arrestation du 18 juillet dernier. Ces agents ont dit vouloir parler au père de Mohamed. N’ayant pas trouvé le père ils ont embarqué le fils, Ali, méthode de substitution très régulièrement employée par les autorités.

 

Dès qu’ils l’ont su, la mère et le père de Ali et de Mohamed Rahmouni se sont rendus immédiatement au commissariat, où l’officier de police a emmené la mère dans un bureau et a demandé au père de rester dehors, dans la cour. Puis ils ont ordonné à Ali de partir.

 

C’est alors que l’interrogatoire a commencé. Les officiers lui ont posé des questions sur les fréquentations de son fils Mohamed, s’il s’absentait souvent ou s’il sortait tard le soir. Ils l’ont sommé de leur expliquer toutes les démarches qu’elle avait entreprises. Elle leur a alors expliqué avoir pris contact avec SOS Disparus, avoir constitué un avocat, s’être rendue au tribunal, à la gendarmerie et dans les prisons d’Alger …

 

Les officiers de police lui ont alors rétorqué qu’elle n’avait pas à faire toutes ces démarches dans la mesure où son fils était « protégé puisqu’il est entre les mains de l’Etat ». Excédée Madame Rahmouni, a lancé « quel Etat ? L’Algérie toute entière est un Etat en elle-même ! Je veux savoir entre quelles mains est mon fils ! ».

 

L’officier de police lui a alors fait croire qu’il suffisait qu’elle lui donne son numéro de téléphone portable pour qu’elle puisse parler à son fils. Le téléphone a enfin sonné…

 

Cependant, ce n’était pas Mohamed à l’appareil mais une personne qui se prétendait journaliste du quotidien algérien Ech-Chourouk. Celle-ci a prétexté avoir été mandatée par SOS Disparus pour l’interviewer. La soi-disant journaliste est arrivée au commissariat et a interrogé Madame Rahmouni exactement comme l’avaient fait les policiers sur les fréquentations de son fils, les recours effectués, sur l’avocat qu’elle avait constitué … Ces manoeuvres innommables se sont soldées par la signature du procès verbal sans que Madame Rahmouni ne pense à le lire.

Commentaires

  1. honte dit :

    Comment ce journaliste d’El Chourouk a répondait à Madame Rahmouni bien que cette dernière a bien dit qu’elle voulait téléphoner à son fils? Et ce journaliste n’a pas trouvé un autre endroit que le commissariat pour interviewer la personne? Je pense des précisions sur ce sujet de la part de ce quotidien sont indispensables.

  2. Soraya Boukelkha dit :

    Bonjour..;
    J’ai besoin de l’adresse du journal echourouk a Oran, ou bien le numero de téléphone. merci

  3. fh dit :

    vous avez dit 2008 troisieme millénaires qu’est ce qui a changer ?nouvelle grille de salaire de la fonction publique (secteure protection civile)agent 1ans d’ancienneté touche 21.300da(+2 catégories et 900 da grille salaire) ,agent de 8 a10 ans d’ancienneté touche 19.750 da(+23 da grille salaire),officier (+7000 da grille de salaire,enfin la cerise sur le gateaux directeure wilaya d’alger(niveau 4eme année moyenne +19.000 da grille de salaire)ils disent vouloir rétablire le pouvoire d’achat des bas salaire (le mot bas veut dire la base el taht et non pas ceux d’en haut)pendan que l’agent se d’ébat dans la chèreté de la vie ,la fonction publique n’a pas trouver mieux ,que d’enfoncer encore plus ce dernier(l’agent ) dans la mouise ,c’est pourtant lui et non pas l’officier ou le directeur qui brave tous les danger au perile de sa propre vie,pour sauver des gens et leurs bien.alors messieurs de la fonction publique un peut de serieux arreter de nous insulter ,soyez a la hauteur de la tache qui vous a étais designer,le discours officielle ne dit il pas de réhausser le pouvoirs d’achat des bas salaires.

  4. ezawali dit :

    sette histoir me rapel boukou bouko d’otre memme ci je ne cet qui vous ete met ille fot que vous le sachier comme tou le monde le sache notre etat et un etat bondie et a la fin ille se cache derier le nationalisme et trete les vret wataniste dinmi et de tretre de la nation natre police na jamai fai donquete ille se baseent sure la torture ou les centimon il ya des jon qui cont on prison son rien fere sof quilles on sinier un prose verbal de force ne vous etonai pa madame rahmouni care set a cose de se cisteme coursiste que les algerien sean devenu des camicaze et haraga fidele castro on cet quelque chose

  5. hamza dit :

    je veut voire la corection des examain de BAC (log)

  6. abdenour dit :

    je veux bien voir la correction de bac 2008 le nouveux programe svp

  7. mohamoed dit :

    salut sava

  8. Anonyme dit :

    nous ne comprenons pas comment les responsables algeriens qui apparament ont eu a faire des etudes superieures , ce que nos aines n’ont pas eu le plaisir de faire sous la colonisation viennent aujourdh’ui parler aux algeriens de politique de salaire . le plus bas salaire annuel . se trouvant en deca du plus haut salaire mensuel de beaucoup de cadres  » cadres de la nation  » cela constitue peut etre une forme terrorisme des salaires qui a peut etre une porte d’entree dans le terrorisme que vit l’agerie d’aujourd’hui . l’equilibre etait meilleur pour les algeriens illetres des annees 1960 et peut etre que leurs valeurs humaines morales et spirituelles meilleures que les soit disant lettres que nous sommes . il y a lieu de se poser une question , que veut reellement dire ignorant .

  9. benmahammed kamel (frere) dit :

    BENMAHAMMED MED SAMIR
    Commissaire Principal de Police
    Matricule 749

    Annaba, le 21/05/2006
    A
    Monsieur le Directeur Général
    De la Sûreté Nationale

    OBJET : A/S Suspension de traitement du chef SWRG
    de ANNABA.

    J’ai l’honneur de vous rendre compte des péripéties de l’affaire du CPP Benmahammed Med Samir Chef S.W.R.G de Annaba. (parcours professionnel )
    1991-1995 : Enseignant E.S.P
    1995-1996 : Chef Section Judiciaire S.D Berrahal Annaba
    1996-1998 : Chef B.E.FSW Annaba
    1998-2002 : Chef S.W.PJ Annaba
    2002-2005 : Chef S.D El Bouni
    2005-2006 : Chef S.W.R.G Annaba
    Monsieur le Directeur Général je vous informe que j’étais victime d’une machination pour la simple raison que j’ai fait mon travail avec Ame et conscience, et ce, depuis surtout mon installation au S.W.R.G de Annaba.
    Les dossiers que j’ai traité pendant cette année s’articule sur :
    - Dossier D.L.E.P de Annaba (pôle universitaire)
    - Dossier Holding Est Annaba
    - Dossier P. APC Annaba & Berrahal
    - Dossier Club Rotary International
    - Dossier Fausse déclaration concernant les attestations des étudiants tunisiens
    - Fausse déclaration de la Franchise Fiscale…
    Monsieur le Directeur mes cadres et éléments et pendant cette année ont porté un plus considérable au S.W.R.G et surtout après l’autonomie des S.W.R.G sauf que certain n’ont pas accepté cette autonomie et voulait créer des problèmes dont j’étais moi-même victime.
    J’ai envoyé beaucoup de dossier à Monsieur le D.R.G et je l’ai informé des dépassements des responsables de la Sûreté de Wilaya et le résultat c’était de proposer ma suspension parce que le Chef de Sûreté de Wilaya de Annaba ainsi que le commissaire Chef Service Régional Recherche opérationnel était et sont ses amis depuis Oum El Bouaghi et Constantine et on m’a choisi pour faire le sal boulot à leur accomplissement de notre tâche et à chaque fois te Chef S.W de
    Annaba déclare que ce n’est pas son service qui a fait ces rapports mais c’est le Chef S.W.R.G.
    Les dépassements enregistrés :
    l/ Convocation des citoyens sans aucune raison et en utilisant des moyens et des chemins détournés objet de mon rapport N°11 concernant le trafic d’influence et atteinte à ma personne par l’Adjoint Chef S.W ainsi que le Chef S.W et le Chef S.R-R.O de Annaba.
    2/ Enquête sur ma personne avec mes amis et proches sans aucune autorisation avec un trafic d’influence très haut après avoir refusé l’intervention de ces cadres concernant les dossiers de :’I/URBAN – la D-LJEJP Annaba.
    3/ Utilisation de faux rapport établi par le Chef S.W de Annaba et envoyé a Monsieur le Procureur de la République concernant l’utilisation d’un véhicule de marque étrangère par on élément «les renseignements généraux, sauf que plusieurs policiers stationnent devant la porte principale et ne sont jamais inquiétés… objet de mon rapport N0 17/SWRG/Sect du 29/04/2006.
    4/ Rapport concernant les faux taxieurs de Annaba qui étaient des policiers, le service à informé la D.R.G sauf que la S-W n’est arrivé a aucun résultat et le S.W.R.G de Annaba a vécu plusieurs problèmes concernant le secret professionnel qui a créé un climat de tension avec les policiers et le S.W.R.G de Annaba, les résultats étaient négatifs mais mon service a pris des photos de véhicules de policier taxi stationnant devant le siège de la S.W (photo en ma possession) complicité flagrante de Monsieur le Chef S.W concernant le résultat de l’enquête .
    5/ Rapport concernant un habitué de la S.W trafiquant de drogue et recherché envoyé le 30/04/2006 sous le N° 18/SWRd/Sect, ce dernier entre et sort comme il le veut sans être inquiété et qui fait l’objet d’une contrainte par corps, ce dernier entre par la porte principale.
    6/ Le dernier rapport envoyé à Monsieur le D-BLO avant ma suspension était celui de l’Escorte de Fonds au profit d’un opérateur économique proche du Chef S-W de Annaba par le biais da BCOP Draia Messaoud du SWSP en utilisant un véhicule NISSAN de la circulation photos prise avec téléphone portable et envoyé le 10/05/2006 à Monsieur le DSLG.

    Conclusion :
    Une enquête ouverte par I.R.P.E de Constantine concernant un opérateur économique que moi j’ai payé parce que te Chef S-W de Annaba à fauté en envoyant un véhicule de police pour auditionnes une personne à tord sachant que le PV d’un entrepreneur a été envoyé à Monsieur le D.R.G qui a préféré sas sanctionné mieux que de montrer que le Chef S.W de Annaba à commis une faute grave et ils ont essayés de mille à ma réputation avec les journalistes, des enquête sur mon propre compte étaient diligentées ( propagande illustrée de la part du dit responsable). Ils ont préfère me traduire par n’importe qu’elle moyen devant la Commission à tord parce que tout simplement j’ai fait mon boulot.
    Monsieur le Directeur Général, il y a un grand dépassement au niveau de la Sûreté de Wilaya, le Chef de Sûreté de Wilaya se permet d’intervenir an niveau des D.O.U de Annaba pour le transport, universitaire des bus de ces cadres commissaires, ainsi qu’au niveau des Douanes port de Annaba pour des simples commerçants de tissus moyennant des commissions…
    Monsieur le Directeur j’était victime d’un conflit entre les divisionnaires de la Sûreté de Wilaya à savoir: le D.R.G + le Chef S.W de Annaba conte Rahal toufik et L’I.R.P.E parce que le Chef S.W de Annaba à infamie le D.R.G que j’étais voir L’I.R.P.E de Constantine pour des raisons professionnelles ce qui n’a pas plot à Monsieur le D.R.G qui a appris la nouvelle le jeudi même et qui m’a suspendu aussitôt avant que l’inspection ouvre le dossier de l’opérateur économique. Tout a été calculé par ses responsables pour discréditer la commission qui va démontrer la complicité de Monsieur le Chef S.W de Annaba en se comportant d’une manière indigne d’un responsable de la Sûreté de Wilaya.
    Monsieur le Directeur Général de la Sûreté Nationale, j’étais victime de mon travail devant va Directeur des R.G et un Chef S.W de Annaba et le Chef S..R.R.O DE Annaba qui ont voulu me salir puisque leurs intérêts et que je fais ce que eux ils varient que je fasse.
    Je compte sar votre intégrité Monsieur le Directeur et je suis sûr que vous prendriez mon recours avec beaucoup d’attention et de perspicacité.
    Veuillez agréer. Monsieur le Directeur, l’expression de mon profond respect,

    Le Commissaire Principal de Police,
    Benmahammed Med samir
    PJ:
    -7 Dossier envoyés à la D.R.G (sous cachet secret)

  10. Anonyme dit :

    monsieur BENMAHAMMED MED SAMIR je suis trop désolé pour vous, je sais que c’est dure d’accepté sa, mais y à une seul vérité dans cet histoir que tu dois la connaître, tu es perdu, et l’attention que tu demande de monsieur le directure général et non existable avec mes réspé. sachez-vous monsieur BENMAHAMMED MED SAMIR que dans ce monde y à deux richesses, notre parfait dieu à les créer pour ses humains pour l’utilisation positive mais malheuresement c’est tout ta fait le contraire, ici en Algérie y à q’une seule richesse -materielle- aussi trop important de nos jours il n’y à qu’à regarder autour de soi pour s’en rendre compte, tout est possible quand on à l’argents, il donne le pouvoir il permet de vivre une agriable vie sous la loi et avec l’ignore de la loi.c’est à vous de comprendre la suite … mes respé à vous monsieur BENMAHAMMED MED SAMIR j’ai un sentiment qui me dis que tes ineson mais quoi bon faire avec la mafia de notre pays ……..salut

  11. une chose qui est tres differente de votre sujet desolé mais se journal de echourouk est un journal tres integriste et terroriste et anti kabylisme

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER