• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 août 2007

Archive pour le 28 août, 2007

SMain Lamari: les aveux de La Dépêche de Kabylie

Dans un article consacré au décés du général-major SMain Lamari, le quotidien La Dépêche de Kabylie a osé écrire que « Smain Lamari fut l’artisan de l’infiltration des groupes armés islamistes qui a hâté leur démantèlement. »
Pourtant aucun officiel n’a reconnu, à ce jour, l’infiltration des GIA par les services algériens !

Depuis quand ?

Après avoir rendu responsable le président Bouteflika dans les accords avec l’Armée Islamique du Salut, précédant le référendum sur la concorde civile, lui reprochant ses « rapprochements avec les islamistes », voilà que les choses ont pris une autre tournure. En effet, depuis le décés du Général-major SMain Lamari, les mêmes journaux écrivent que c’est ce dernier qui a été la cheville ouvrière des accords avec l’AIS, en précisant que ces accords ont ramené la paix !!

Belkhadem: « Les élections locales auront lieu à la date prévue »

Le chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, a affirmé, ce matin, que les élections locales auront lieu à la date prévue et que le corps électoral « sera bientôt convoqué par le Président de la République ». « Les élections locales auront lieu à la date prévue et elles ne seront pas reportées, comme certaines rumeurs l’ont colporté », a déclaré Belkhadem, au cours d’une conférence de presse donnée à la résidence El Mithak. Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, « convoquera bientôt le corps électoral », a-t-il ajouté.

Bouteflika se porte bien et toujours en vie

L’ENTV a diffusé aujourd’hui dans son journal de 13 heures des images montrant le président Bouteflika, présentant ses condoléances à la famille du général-major Smaïn Lamari. Bouteflika, qui s’est rendu au domicile du défunt, est apparu dans sa forme habituelle.

Le Général Smain Lamari est mort !

lamari.jpgLe Général-Major Smain Lamari est décédé, hier soir, à l’hôpital militaire de Ain Naadja. Né le 1er juin 1941 à El Harach Alger, (originaire de Beni Slimane dans la région de Médéa), Smain s’engage dans l’ALN en 1961. A l’indépendance de l’Algérie, il fait un court passage dans la police puis s’engage dans la marine nationale. En 1973, il suit une formation spéciale pour obtenir le grade de sous-lieutenant. Il a toujours évolué dans le service opérationnel. En 1989 le général Mohamed Betchine, qui ne le porte pas dan son coeur, le limoge sans raison apparente. Le lieutenant-colonel Smain LAMARI va se plaindre aupèrs de Larbi Belkheir, alors chef de cabinet du président Chadli Bendjedid. Quelques jours plus tard, Smain est nommé inspecteur général à la Direction de la Sécurité de l’Armée, passé sous le contrôle de Tewfik.
Après le départ à la retraite de Betchine, Smain est nommé chef du Département du Contre-Espionnage (DCE), sous les ordres directs du général Tewfik, un poste qu’il occupe jusqu’a hier soir.
Le 5 juillet 1999, Smail est promu Général-major. Durant la même anée, il est chargé d’organiser la reddition des éléments de l’Armée Islamique du Salut ( AIS ) dirigée par Madani MERZAG, et faire passé le projet officiellement sous le nom de la nouvelle politique du président Bouteflika.
Par ailleurs, dans la soirée d’hier, l’ancien ministre de l’Intérieur marocain Idris El Basri a trouvé la mort dans un hôpital parisien.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER