Le FFS fin prêt pour le congrès du millénaire

Par Ghada Hamrouche

A quelques jours de la tenue de son quatrième congrès national, les préparatifs battent leur plein au sein du FFS. Ce dernier, qui compte organiser «le congrès du millénaire», veut que ce rendez-vous soit un grand tournant dans l’histoire du parti.
Après la tenue de la conférence nationale de l’audit et celle des élus, le FFS a organisé trois pré-congrès régionaux, avant de passer aux dernières touches avant la convention thématique prévue pour la veille du congrès. Un congrès qui verra la participation de M. Hocine Aït Ahmed, leader du parti, rentré samedi dernier de Genève. Selon la communication du parti, le choix de la direction s’est porté sur le centre familial de la mutuelle des travailleurs des matériaux de construction de Zéralda.
Pour donner un maximum de consistance à son rendez-vous, le FFS a invité plusieurs personnalités, notamment Abdelahmid Mehri et Mouloud Hamrouche, qu’il compte associer à ses différents ateliers. Il mise également sur une large représentation sociale et politique grâce à l’ouverture du parti à la société civile et à tous ceux qui s’y identifient. Le prochain congrès du FFS, a déjà déclaré le premier secrétaire du parti M. Karim Tabbou, s’inscrit dans le prolongement du combat de Novembre 1954 et du Congrès de la Soummam. «Nous sommes les héritiers des congressistes du 20 Août 1956», a-t-il martelé à maintes reprises. Le congrès du plus vieux parti d’opposition algérienne vise également la réconciliation entre tous les militants. «Le FFS a, certes, traversé une zone de turbulences mais ce n’est qu’une transition dans la vie du parti», a affirmé Tabbou. Tout en reconnaissant que la conjoncture a fait naître des dysfonctionnements locaux et des déceptions personnelles, Tabbou avait qualifié ce qui arrive au FFS de «décantation positive».
Pour lui, la crise fait partie du passé et le FFS a retrouvé ses militants, sa cohérence et sa sérénité. Le retour du «zaïm» ne fera que resserrer les rangs. Pour les militants, le «zaïm» trouvera les bons mots pour guérir les maux dont souffre le parti. Les contestataires reviendront, affirment-ils, à de meilleurs sentiments lorsqu’ils entendront les arguments de leur père spirituel. Tout porte à croire que la formation d’Aït Ahmed n’a omis aucun détail pour réussir son congrès.

G. H.

Commentaires

  1. BENHADID.ABDELHAK dit :

    Le retour de ce fils prodige de l’algérie combattante fière d’elle même doit servir de catalyseur pour déclencher chez notre peuple une prise de conscience collective. la vulnérabilité de notre économie,les pannes des réformes et l’absence de la bonne gouvernance a tous les niveaux, impose aux forces vives de la nation: »militants intellectuels, responsables de la société civils, partis politiques », de réclamer des reformes politiques et institutionnelles pour l’avènement d’une deuxième république .
    quel doit être le rôle du FFS? les militants ffs doivent avant toutes choses,se réconciliés entre eux,le débat ouvert et démocratique doit prévaloir dans les séances de travail, une fois les statuts adoptés, il reste a fédérer tous les tendances démocratique du pays pour relever le défi,les moyens matériels et humains existent,la volonté politique et l’audace nécessaire ne manque pas au FFS pour joindre la parole au geste et faire de notre pays un modèle de démocratie. Notre leader historique et les militants sincères sauront passé le flambeau de la relève aux jeunes générations pour servir l’algérie toute l’algerie.
    benhadid abdeelhak ancienmilitant ffs montpellier france

  2. fakou dit :

    oui c’est vrai et c’est pour ça que la liste des des futurs membres du conseil nationale de tizi-ouzou est fin préte et elle sircule a tizi , de toutes maniére d’es que je l’aurai entre mais mains je vais vous la faire parvenir , et c’est la féderation de tizi qui es dériere ça sous la diréction veillante de karim tabbou.

  3. le républicain dit :

    Bonjour;
    Je demande aux gens qui écrivent des commentaires dans ce blog d’être sérieux.Je suis vraiment déçu par les grossièretées lancées.Je veux que vous soyez civilisés, honêtes, républicains et nationalistes.
    Vive l’Algérie démocratique, républicaine, multiculturelle et ouverte sur l’universalité.
    Arrétez de blablater.

  4. lamine dit :

    Il parait que le congré du FFS a débuté et que les instances dirigentes vont nous faire sortir une sorte de memorudum dans le quel il y aura les signatures de pas mal de résponsables politiques de l’Algerie et qui demandra au régime plus d’ouverture.J’espere que ce document sera un vrai manifeste pour la démocratie et il sera tellement bien ecrit que l’histoire,tres pauvre de l algerie contemporaine,en sera marquée.Bien sur je ne compte pas sur le pouvoir pour tenir compte de ce manifeste au contraire je pense qu il fera tout pour ne pas diffuser ce texte par conséquent il faudra aussi penser à bien le diffuser dans toutes les langues ,cela je suis sur ne vous echappera pas,bon courage a tout le monde

  5. belaid dit :

    A ce qu’il parait , le memorundum sera ecrit dans le meme style que les 7 MOUALAQATES .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER