Les soirées de la Fondation Friedrich-Ebert

logo.jpgDans un communiqué, la Fondation Friedrich-Ebert porte à la connaissance du public qu’elle organise tout au long de ce mois de ramadan, quatre soirées intitulées «L’Algérie du futur : tendances et perspectives». Ces soirées qui se dérouleront au siège de la fondation sis au 60, bis Boulevard-Bougara à El-Biar, se dérouleront le 16 septembre, le 23 septembre, le 30 septembre et le 7 octobre. Elles porteront pour la première soirée sur «L’Algérie de l’après-pétrole : les enjeux économiques stratégiques», pour la deuxième sur «L’Algérie de l’après-pétrole : les enjeux de la formation et de l’emploi», pour la troisième sur «Vision Algérie 2030 : l’impact de la transformation progressive de la structure démographique», et enfin pour la quatrième soirée sur «Vision Algérie 2030 : libéralisation politique et société civile dans les pays arabes».

 

Commentaires

  1. Saladin dit :

    Il est comme même scandaleux que cette organisation plus que suspecte vienne organiser pour nous des conférences sur la gestion de notre propre pays. N’y a t-il pas des compétences politiques et intellectuelles nationales pour organiser de telles rencontres et autres forums? L’esprit de colonisabilité et d’indigénat reste fortement ancré chez nos pseudo-intellectuels et pseudo-politiques qui se pressent à participer à de telles rencontres.
    Triste Algérie. Amicalement.

  2. Saladin dit :

    Il est quand même scandaleux que cette organisation plus que suspecte vienne organiser pour nous des conférences sur la gestion de notre propre pays. N’y a t-il pas des compétences politiques et intellectuelles nationales pour organiser de telles rencontres et autres forums? L’esprit de colonisabilité et d’indigénat reste fortement ancré chez nos pseudo-intellectuels et pseudo-politiques qui se pressent à participer à de telles rencontres.
    Triste Algérie. Amicalement.

  3. amghar dit :

    s’est une bonne chose aux autres de faire de même et d’organiser des débats et des conférence la fondation fait un trés bon travail.

  4. YAHIA dit :

    En absence de ( DYNAMIQUE POLITIQUE°) alors c’est des organisations comme ça qui prénnent le relais, pour faire le travail que les partis ont été incapables de faire
    salam

  5. amghar dit :

    Je pense qu’il faut du temps pour voir une véritable démocratie dans notre pauvre Algerie .Il y a pas encore de parti politique au sens propre du mot et la sociéte civile est presque absente pour ne pas dire autre chose.
    la fondation éssaie de remplire le vide et de faire un travail de fond.

  6. Karim dit :

    Il ne faut pas insulter sans connaitre l’histoire. Cette Organisation Allemande a heberger les revolutionnaires algeriens dans les annees 50. Lorsqu’ils etaient sous pression en France. Hans Jürgen Wischnewski (encien ministre allemand et memebre de l’organisation) a fait du locale de l’organisation à Bonne un abrit pour les Moudjahidin Algerien. Il etait ce qu’on appel les porteurs de valises, donc je ne pense pas qu’il y a quelque chose de colonial ou necolonial dans son engagement en Algérie d’aujourdhui. merci

  7. SLIMANE HAMOUCHE dit :

    Bonjour;
    Il est plus que suspect qu’une fondation Allemande organise pour nous ,trois jours fastueux , semblable à des soirées des milles et une nuit au milieux de loukoums ruisselant de miel d’abeilles; pour nous instruire de ce qu’on doit faire après le pétrole…
    Ainsi dans un context extremement difficile pour les Algériens:
    - Statut Quo ,concernat la situation sécuritaire.
    - Evasion du pouvoir d’achat et pauvreté lancinante.
    - Démoralisation et démobilisation totale des force vives de la nation (les jeunes transformés en HARRAGAS)
    - Context politique flou avec des véléités d’éclatement de l’unité nationale.
    Ainsi donc cette fondation vient à point nommé nous faire la nounou les yeux ruisselant de larmes de crocodilles (T’hakena Eddebra)nous ouvres encore les plaies pour nous démoraliser avec ce foutus slogan « L’APRES PETROLE » et le pire y’a des niais qui y croient.
    Faisant travailler nos cervelles!
    Toutes les énergies de substitution (Biocarburant,energie solaire,propulsion a hydrogène etc…) essayées jusqu’a present ont fait choux gras…Aucun des lobby industriel utilisant le pétrole comme carburant n’en a voulu ni ne les a pris au serieux pour justifier une adéquation de ses produits (Idustrie Automobile,Aéronautique,etc…)avec ces prétendue énergies
    nouvelles.
    D’autre part ces même alarmistes « APRES PETROLIENS » évitent soigneusement de nous parler du gaz Algérien dont les reserves sont inestimables.Claude Serillon journaliste politique de F2 ,avait déclaré après une enquette en 1994 que l’instabilité Algérienne avait pour enjeu les gisement de gaz naturel dont l’estimatif non exhaustif donnait au moins 150 ans d’exploitation forcenée…donant ainsi l’Algérie comme pays majeurs des deux prochain siecles en pays gaziers…
    Quel est alors l’interet de demoraliser les Algériens (blessé et affaiblis moralement) par ces scénaris alarmistes d’après pétrole???
    Est ce que trois jours de faste suffisent pour régler tous les problèmes de cette pauvre Algérie???
    Cette terre de 12 millions de km2 et 1200 km de côtes et de 34 millions de bras dont 80% moins de 25 ans a t’elle besoin de pétrole?
    J’aimerais bien qu’un membre de cette fondation me réponde!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER