Le conseil national du FFS peaufine sa stratégie électorale

En prévision des élections locales du 29 novembre prochain, le Front des forces socialistes (FFS), un des derniers partis à avoir annoncé sa participation aux locales prochaines a réuni jeudi en son siège, à Alger, son conseil national en séance de travail consacrée à l’examen de la stratégie électorale. Le conseil national du FFS, au cours de cette réunion de travail dont la session ordinaire est restée ouverte depuis son installation au lendemain du congrès, planche sur le dispositif électoral à mettre en place. Des dispositifs qui constituent l’essentiel des débats, a précisé le premier secrétaire national du parti, M. Karim Tabbou. A ce sujet, il a ajouté que les débats seront axés sur «l’élaboration des listes électorales, leur tri, le classement des candidats dans les listes et le choix des candidats qui peuvent être issus du mouvement syndical, des milieux scientifiques, culturels sportifs à condition qu’ils s’engagent à respecter le contrat moral contenu dans la charte de l’élu envers le parti et la population». En outre, le conseil national désignera, comme annoncé au lendemain du congrès du millénaire, une commission qui se penchera sur la rédaction du règlement intérieur du parti, en tenant compte des décisions adoptées à ce sujet par le 4e congrès du FFS, qui s’est tenu les 6 et 7 septembre derniers, a rappelé le premier secrétaire du parti. A noter que le FFS a «accusé un retard» dans l’installation de sa commission électorale nationale à cause de l’organisation de son dernier congrès. Le parti planche actuellement sur le parachèvement de la première opération de collecte des candidatures avant de sélectionner celles qui répondent aux exigences du parti. Pour rappel, le premier secrétaire avait souligné que les élections locales constituent un «axe stratégique» pour le parti. «Un parti, expliquera M. Tabbou à maintes reprises, qui a choisi d’accompagner la population dans ses choix et dans ses luttes quotidiennes. Le FFS rappellera qu’il a boudé les urnes lors des dernières législatives en raison du désintérêt que leur portent les Algériens. Un désintérêt qui est renforcé par la conviction du parti quant à la nécessité de boycotter l’échéance électorale du 17 mai. Affirmant la conviction de son parti que le changement politique passe par les instances locales élues, M. Tabbou a fait part de l’intention du FFS de peser de tout son poids dans la prochaine bataille électorale.  G. H.

Commentaires

  1. messaoudi dit :

    c’est bien

  2. Djef dit :

    Qui va doucement arrive surement ! j’espère que le peuple algérien rendra un grand hommage au FFS, le parti qui a était toujours du coté ducitoyens et c’est l’occasion ou jamais pour la population de sanctionner les partis opportunistes qui ont participer à la dernière mascarade à savoir les eléctions qui ont accouché des députés qui ne font que attendre la fin du mois pour avoir leur salaire de 30 millions c’est à dire l’équivalent de 30 salaires.

    Sans parler de ceux qui ont marcher dans la combine du pouvoir, je veux dire la participation aux législative pour soit disant representer l’opposition à la chambre haute puis ils boycottent ses sessions!!! drôle d’opposition!

  3. ffs dit :

    il est impossible d’admettre certains propos ordurier sur ce blog
    je doit dire que certains sans scruple, sans savoir s’aventure dans certains affirmations
    krim belkacem est complice de l’assasssinat de abane et non ait dans l’assassinat de krim voila les verités mon cher militant

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER