Le FFS contre une opération électoraliste

maniffs.jpgLes préparatifs vont bon train au parti de Karim Tabbou. Si l’on en croit l’ancien chargé de l’organique du Front des forces socialistes, le parti de l’opposition ne compte pas faire cette fois une opération électoraliste.

 

Allusion faite à l’intérêt que donnent les responsables de ce parti à ces élections durant lesquelles on ambitionne de jouer les premières loges dans les prochaines municipalités. Le FFS s’y prépare activement dans cette entreprise électorale et l’on affiche, selon une source, une forte ambition doublée d’une détermination à jouer grand au niveau de la majorité des APC à travers 40 wilayas. «Mais les préparatifs se déroulent non sans difficultés et autres artifices administratifs décourageants», nous a-t-on dévoilé. On accuse ouvertement l’administration de «faire pression» sur les structures locales qui tardent, d’après la même source, à attribuer les accréditations aux superviseurs locaux, à délivrer les originaux de documents requis par les candidats dont le casier judiciaire, etc.
Fait marquant, les responsables n’évoquent pas de pénuries de candidats. Mieux, la direction a même eu à refuser des listes sur objection des militants partisans ou à la suite de disputes entre listes parallèles ou encore à défaut de garanties suffisantes à propos de certains postulants peu connus par la base. Les candidatures sont issues des mouvements associatif, syndical et sportif qui partagent les mêmes idéaux que le FFS. En attendant les AG devant se dérouler ce week-end pour élire les têtes de listes, les membres du conseil national font le déplacement pour la circonstance à travers les 40 wilayas afin de superviser les opérations de la dernière ligne droite et valider par là même ces listes avant le dépôt de dossiers dont le délai imparti pour les partis est fixé pour le 9 octobre courant. Le FFS aspire se déployer foncièrement hors de ses fiefs traditionnels en Kabylie. Avant les quatrièmes assises, la formation de Aït Ahmed qui se débattait dans des conflits internes, peinait à gérer 27 bureaux de wilaya. Après le congrès qui supposait que le parti s’est restructuré, il s’accroche bon gré mal gré au niveau de 40 wilayas si l’on exclut les 8 wilayas du grand Sud où le parti n’a vraisemblablement aucune chance de briguer un siège municipal face à l’hégémonie des partis de l’alliance présidentielle bien déployés, voire bien implantés dans cette vaste région. Selon M. Nebbou, la commission nationale chargé de préparer les élections locales, arrêtera en début de semaine prochaine le planning général de la carte électorale du FFS qui, selon lui, a franchi le cap des 80% des listes arrêtées.
Le FFS a boycotté, doit-on rappeler, les élections d’octobre 2002*, avant de prendre part aux élections partielles de novembre 2005 qui ont touché quelque 200 APC et dans lesquelles il est sorti vainqueur en surclassant le RCD, le FLN et le RND entre autres partis qui y ont fait de la figuration. Le FFS pourra-t-il rééditer la prouesse à grande échelle, alors qu’il veut se hisser au rang de partis grosses cylindrées maintenant qu’il s’est ouvert à la société. M. Nebbou dit qu’à l’impossible nul n’est tenu mais heureusement qu’au FFS on n’a pas de chose impossible, on fait ce que l’on peut et on le fait bien. Autrement dit, «nous allons forcément décrocher des sièges là où nous participons en dehors des fiefs traditionnels», a-t-il indiqué, rassuré. Le pari est lancé. Qui dit mieux ?
Par Salah Bey, Le Jour d’Algérie

 

*Rectificatif: contrairement à l’affirmation du journaliste, le FFS a participé aux élections locales d’octobre 2002. Il a, par contre, boycotté les législatives de la même année. El Mouhtarem

Commentaires

  1. mouloud dit :

    Apparemment vous avez la mémoire très courte, alors dite-nous qui sont les maires élus avec 2 voix en kabyle, dite-nous face à qui le RND a AIN EL HAMMAM A GAGNE L’APC DE CETE LOCALITE c’est ce n’est pas face au maire sortant du FFS.

    Sauf erreur , possible que vous êtes militants RCD, Si oui le RCD a boycotte cette élections d’octobre 2002

  2. mourad dit :

    Mouloud, tu es tellement négatif que tu ne sais même pas lire les articles. Je ne sais pas si tu as lu le rectificatif en bas de l’article ? ALors, ne dépense pas ton argent si tu ne sais pas lire.

  3. mouloud dit :

    mais avant qu’el mouhatarem publie cete article, il bien lu lui non? alors pourquoi faire un rectificatif en bas de l’article puisque en peut faire l’economie d’un rectificatif, autrement moi j’appel ca de l’amalgame mon cher mourad.

    NB: bien sur que j’ai lu l’article et le rectificatif.

  4. mourad dit :

    l’article n’est pas d’El Mouhtarem, il est du Jour d’Algérie. El Mouhatarem gère le blog.

  5. belaid dit :

    Vulgaire que tu es petit Pao car tu es rien .
    Je ne devrais pas te répondre .
    Normalement on répond aux imbéciles par le silence .
    Je ne suis pas militant du FFS .Meme Boutef n’a jamais insulté notre frère Hocine Ait Ahmed .J’aimerais te poser une question que Faisait ton père ou ton grand père pendant que HAA commandait Ben Bella , Boudiaf et tous les autres chefs historique .
    Son premier garçon , il l’a surnomé JUGURTHA en 1954 .En 1963 il a crée un grand parti politique le FFS .
    Il a formé avec Mecili ‘ mort pour des imbeciles comme toi et dire qu’il était avocat en France )des jeunes cadres tels que Saadi , lounaouci , khelil …
    HAA a passé sa première parti du bac en revenant du Macquis avec Ait Amrane , Laimeche …
    Par principe , il a passé avec succès la duxième parti en prison
    qu’il a quitté en s’évadant .Je peux ne pas m’arreter et remplir des pages et des pages sur notre valheureux HAA.

  6. belaid dit :

    Tu me dis ou sont khelil , Saadi , Lounaouci ? Je peux te citer des milliers de cadres que HAA a formé , ou qui l’ont rejoint sans compter des valheureux cadres de la révolution qui sont morts assassinés par l’ANP en 1963 tel que Belaid Ait Medri … C’est grâce à Hocine AA et Mecili que des jeunes issus en général de la Kabylie ont pu se former politiquement et culturellement à Paris en 1979 aux Alpes Maritimes que le MCB a été crée . Felicitation à HAA d’avoir eu comme élève Said Saadi qui est actuellement président d’un parti politique , a Said Khelil , à Mouloud Lounaouci et Hamid , à Sadik Debaili , à Lahlou , Mohand Amokrane Cherifi , à Ben Issad , Ali Yahia Abdenour , Aboubakar Belkaid , à Hachemi Nait Djoudi , à hallit , à Hamdani , ; des dizaines et des dizaines ont occupé des postes de responsabilité de député au poste de ministre .
    Pour ta gouverne , en 1968 Boumédiene a demandé , en envoyant un émissaire qui n’est autre que le responsable de la SM en l’occurrence Kasdi Merbah , à HAA de prendre un poste de ministre . Mais bien sur d’Alho ne mange pas de ce pain .On lui a proposé d’être Président de la république avant Boudiaf , mais bien sur il a toujours répondu par un non catégorique .
    I a été élu deux fois député de Sétif , mais hélas …

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER