• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 octobre 2007

Archive pour le 6 octobre, 2007

La presse française et la pres…que algérienne !

« Mort de Hassen Hattab », « Arrestation de Hassen Hattab par les services de sécurité à Hussein Dey », « Reddition de Hassen Hattab » ! Malgré les spéculations de la presse algérienne sur le sort de l’ancien émir national du GSPC, aucun officiel n’a pris la peine de réagir. Ce n’est qu’hier, vendredi, que notre ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, a confirmé, aux journalistes français, la réddition de Hassen Hattab. A quoi servirait un tirage de 600.000 exemplaires ?

 

FLN: c’est la guerre !

fln.jpgA Djelfa, ça passe ou ça casse !
Mardi, plus de 300 militants sont venus de six communes contester le travail de la commission électorale. Le mouhafedh, en perdition, a frôlé le lynchage et l’échauffourée qui éclata entre les deux clans opposants de la commune de M’liliha aurait pu avoir de fâcheuses conséquences n’était l’interposition prompte de la policière mobilisée pour la circonstance. Cette fois, le ton s’est carrément durci. Ne décolérant pas, la foule, qui avait buté sur l’inanité de ses espoirs d’avoir, faute de gain de cause, au moins une écoute respectueuse, a assiégé les locaux du parti pour commettre le pire. Déchaînés, les militants mécontents ont tout saccagé : portes, fenêtres et meubles. La scène était effarante. Les jets de bris de verre et autres supports et panneaux de bois qui se sont succédé à tour de bras par-dessus les étages supérieurs ont provoqué une panique générale auprès des passants non concernés.
…Constantine, la mascarade !
Trois bus remplis de militants constantinois du FLN ont pris, dans la nuit du jeudi à vendredi, la direction d’Alger pour aller protester devant l’état-major du parti contre leur direction locale et mettre fin à ce qui est qualifié de « mascarade » s’agissant de la confection des listes des candidats aux prochaines élections. Le choix, il y a une semaine, des candidats aux assemblées communales et de wilaya a ouvert la porte à une tempête de contestations et de réactions qui prend l’allure d’une fronde et montre même les signes d’une scission dans la mouhafadha. La commission des candidatures est la cible de tirs croisés couronnés jeudi par la création d’une coordination des kasmas qui s’inscrit en faux contre la mouhafadha et rejette les listes confectionnées par la commission commandée par le mouhafedh Ahmed Habbachi et le député Messaoud Chihoub. Cette initiative, qui n’exclut pas un retrait de confiance au mouhafedh, a été précédée par la tenue, lundi dernier, d’une conférence de presse animée par des candidats frondeurs et sera, nous apprend-on, suivie par une autre à l’initiative des femmes militantes qui refusent l’exclusion dont elles ont fait l’objet.
…à Souk Ahras, les menaces…de quitter le parti !
Les listes provisoires des candidats aux prochaines élections locales, arrêtées récemment par la commission de la mouhafadha de Souk Ahras, ont provoqué un mouvement de contestation général chez les militants du plus vieux parti, dont certains menacent de recourir à des moyens musclés sinon de rallier d’autres formations et opter pour un vote sanction. La commune de Ouillen a été la première à réagir officiellement en adressant au président de la commission un retrait de candidature signé par neuf membres représentatifs de la région. Ces derniers reprochent à la commission de wilaya d’avoir opté pour un transfuge comme tête de liste. Plus compliquée est la situation à Souk Ahras où deux vigiles de l’ex-FIS et membres de la fameuses « chorta islamiya », un ex-élu de l’APC condamné par le tribunal de Souk Ahras à une peine d’une année de prison avec sursis dans une affaire du foncier et deux prétendants aux élections impliqués dans un scandale révélé par l’IGF sont contestés à l’unanimité par la base militante qui compte emboîter le pas aux contestataires de Ouillen dans leurs démarches. Cette grogne est également perceptible dans les communes de Sidi Fredi, Heddada, Sedrata et Aïn Zana. Les représentants de la circonscription de Merahna ont, quant à eux, rendu public un communiqué dans lequel ils annoncent le retrait de candidature de quinze membres.
…Chlef, la protesta !
Les militants du FLN ont investi, mercredi dernier, le siège national du parti, pour protester contre la confection des listes.
Saïda : cellule de crise !
Dans un communiqué rendu public hier, des militants et cadres du FLN dans cette wilaya, dont l’ancien chargé de communication, Abdeslem Medjahed, et des parlementaires annoncent la mise en place d’une cellule de crise et « demandent l’intervention rapide de la direction du parti pour résoudre le problème ». Ces derniers ont organisé, selon le communiqué, une assemblée générale de la mouhafadha pour examiner la situation qui prévaut dans leur structure. Une situation caractérisée, indique la même source, « par l’exode d’un nombre important de militants qui ont choisi de se porter candidats au prochain scrutin sous les sigles de partis concurrents et l’absence de transparence et de règles démocratiques dans l’installation de la commission de wilaya et leur mode de fonctionnement ». Les contestataires dénoncent aussi les faits que la majorité des membres de ladite commission, à leur tête son président, ont présenté leurs candidatures. « C’est contradictoire avec l’instruction interdisant aux membres des commissions de se porter candidats aux élections », souligne-t-on dans le même communiqué. « Devant cette situation, nous avons décidé d’élire un bureau de la mouhafadha élargi pour la gestion provisoire des affaires du parti en attendant l’intervention de la direction », explique-t-on.
Boumerdes : Mise en garde !
Dans la kasma de Korso (Boumerdès), des militants mettent en garde contre « tout remaniement de la liste électorale proposée par la base dans cette localité ».
Synthèse/ Sources El Watan

 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER