• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 7 octobre 2007

Archive pour le 7 octobre, 2007

Le général Toufik veut déstabiliser Bouteflika*

francoisgeze1.jpgSelon François Gèze, le clan du général Mohamed Tewfik Médiène, général et chef du DRS depuis 1990, est le véritable maître de l’Algérie. Son objectif, en infiltrant ses hommes dans le GSPC, serait de déstabiliser le pouvoir officiel, celui de Bouteflika. En entretenant ainsi la violence islamiste, le DRS contrôlerait une population terrorisée et nourrirait sa révolte. En toile de fond, les milliards de dollars que représentent les richesses hydrocarbures du pays et sur lesquels lorgnent les deux camps.

 

La déclaration d’Abdelaziz Bouteflika, après l’attentat de Batna, en serait un signe: le Président s’en est pris aux « capitales étrangères ». Il faut comprendre « Washington », explique François Gèze. Et prendre au sérieux cette attaque en règle des services algériens, proches de leurs homologues américains. En favorisant le terrorisme islamiste, le DRS servirait en effet depuis des années les intérêts américains et les siens propres.
Mais comment expliquer aujourd’hui cette flambée de violence en Algérie? Pour François Gèze et Salima Mellah, la réponse est dans la guerre des clans, relancée depuis 2006. Derrière les attentats, il faudrait lire des avertissements lancés par le DRS à ses adversaires: le clan « Tewfik » se sentant fragilisé frappe du poing. En effet, au sein des militaires, l’alliance stratégique avec les Américains perdrait de plus en plus son sens dans une Algérie richissime: les prix des hydrocarbures augmentent nettement.
Au tropisme américain ferait à nouveau face le géant russe. Et la puissance du clan Tewfik commencerait à agacer ses détracteurs. Plusieurs éléments qui peuvent ainsi expliquer cette montée en puissance du GSPC, toujours selon François Gèze. Manipulé par le DRS, l’existence même de ces terroriste légitimerait la présence militaire américaine dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme et pousserait les Européens à un désengagement progressif d’une région dangereuse. L’attentat à Lakhdaria visait en effet des Occidentaux (…)
Par Zineb Dryef (Rue89) * Le titre est de ffs1963

FFS: Frondeurs ou fraudeurs ?

Les « frondeurs » du FFS ne veulent pas rater l’occasion des élections locales pour se présenter sur les listes d’autres partis politiques. Ainsi, un ancien membre du Conseil national (Mohand Ikhenoussen), radié du FFS suite à sa participation au mouvement de fronde, conduira la liste du Parti des Travailleurs à Ain El Beniane. L’ancien premier secrétaire de la section de la même commune, également frondeur, a rejoint le RND avec un autre militant frondeur. L’ancien premier secrétaire de la section de Bir Mourad Rais (Alger), Ahmed Aissiou, radié du FFS, conduira la liste du RPR de Abdelkader Merbah….L’ancien élu du FFS des Eucalyptus , frondeur, a rejoint le RND…puis le RCD. Les autres noms suivront dans les prochaines éditions.

NB/ La dernière facture de téléphone d’un élu de l’APC de Ain Beniane est d’un montant de 42 millions de centimes pour une période de 4 mois. Qui dira mieux ?

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER