…LES FAITS

1. CHLEF : Les représentants du FFS se sont présentés à l’entrée de la wilaya à 23H40mn. Ils ont été empêchés d’y accéder dans les délais impartis par des agents de garde, sous divers prétextes. A 00H00, heure de clôture des opérations d’enregistrement des listes, l’huissier commis par l’administration n’a pu que constater leur absence. C’est ainsi que la liste APW n’a pu être déposée.

2. BECHAR : Le représentant du FFS dûment mandaté par le 1er secrétaire du FFS Mr Karim TABBOU a vu son accréditation contestée par le DRAG pendant une semaine (du 30 septembre au 07 octobre) au prétexte qu’une note ministérielle ordonnait de ne reconnaître que la signature du précèdent premier secrétaire du FFS Mr ALI LASKRI. Ce n’est que 48 heures avant la fin des opérations qu’il a été convoqué verbalement pour l’autoriser à retirer les formulaires de candidatures.

Une nouvelle fois, le 09 octobre 2007, les listes présentées APC & APW au nom du FFS ont été purement et simplement rejetées avant même l’enregistrement, pour les mêmes motifs.

3. JIJEL : Le représentant du FFS, présent à l’intérieur de l’enceinte de l’administration dans les délais, s’est vu refusé l’enregistrement de la liste APW du parti au motif incroyable que l’huissier engagé par l’administration n’avait pas signalé la présence du représentant du FFS. Même la présence physique du représentant du FFS n’a pas pu démentir le constat d’absence dressé par un huissier très spécial.

4. SETIF : La liste APW en cours de vérification et d’enregistrement a été rejetée au 28ème dossier suite à un appel téléphonique reçu par l’agent enregistreur. Ce dernier, n’a fourni aucune explication, le représentant du FFS a alors protesté, ce qui a entraîné son expulsion manu militari du siège de la wilaya.

5. MSILA : Le DRAG de MSILA a commencé par refuser au représentant du FFS, régulièrement mandaté, le droit légal de retirer les formulaires de candidatures. Au lendemain d’une intervention du premier secrétaire national dans le journal « EL KHABAR » ou il été nommément mis en cause, il a pris contact par téléphone avec notre représentant pour l’inviter à venir retirer les formulaires. Chose faite. Mais, le DRAG en question n’a pas hésité à refuser les listes APW et APC de OULED DERADJ, BOUSSADA et MSILA. Le prétexte invoqué et que l’huissier commis par l’administration n’a pas enregistrer la présence du FFS. Au même moment l’huissier engagé par les représentants du FFS constatait la présence effective dans les délais impartis au sein de l’enceinte de la wilaya des représentants et des candidats du FFS concernés par le dépôt des dites listes. Le procès verbal établi par cette auxiliaire de la justice est à votre disposition.

6. KHENCHELA : Le représentant du FFS accompagné du 1er et du 3ème candidats de la liste APW ont séjourné dans l’enceinte de la wilaya de 22H00 à 5H00 du matin dans l’attente de l’enregistrement de la liste APW ; leurs présence a été constaté par l’huissier avec qui ils ont eu des discussions. A 3H00 du matin le chef de service en présence du DRAG leur demande de patienter, à 5H00 du matin, ils ont été invités par le chef de service administratif cité précédemment à se représenter le lendemain mercredi 10/10/2007 à 9H00 sous prétexte de WAQT SHOUR. Ce jour là (le mercredi 10/10/2007) lorsqu’ils se sont représentés, le même chef de service évoque la fatigue et l’absence des agents chargés de l’enregistrement et fixe de nouveau un 2ème rendez-vous pour le jeudi 11/10/2007 à 10H00. Décision finale : Rejet des listes sous prétexte de dépassement de délais. Conduite singulière d’un représentant de l’Etat avec la bénédiction de ses supérieurs hiérarchiques qui n’a pas hésité à abuser de la confiance des citoyens.

7. SKIKDA : Le représentant du FFS a été victime de la cellule d’information mise en place par la wilaya pour orienter les candidats et les partis politiques sur les conditions de constitution de listes APC & APW. En effet, s’adressant à cette cellule afin de connaître le nombre requis de dossiers constitutifs d’une liste APW, le représentant du FFS a été faussement renseigné. Chiffre annoncé par la cellule est de 56 dossiers, le représentant du FFS se présente avec 60 dossiers, soit 4 en plus, sa responsabilité est cependant engagée puisque les formulaires prévoient 65 candidatures. Au dépôt, sa liste fut rejetée pour insuffisance de candidats.

8. EL OUED : Les candidats du FFS subissent des pressions insidieuses de la part de certains services de sécurité pour les amener à retirer leurs candidatures et à renoncer à l’activité politique au sein du FFS.

9. AIN DEFLA : Le chef de daïra de MELIANA, ex chef de daïra d’AKBOU mène une campagne feutrée pour dissuader les candidats du FFS.

Dans les wilayas d’EL OUED et de AIN DEFLA, un rappel à l’ordre de ces représentants de l’Etat est hautement souhaitable.

10. BATNA : le cas de cette wilaya est rapporté à titre anecdotique. Le DRAG de cette wilaya, par ailleurs sans reproches, a en toute bonne foi accepté un mandat falsifié et délivre à un faux représentant du FFS les formulaires de candidatures. Grâce à sa collaboration, le problème a été réglé, au même moment il est curieux de noter que les DRAG des wilayas citées précédemment ont remis en cause les mandats et les accréditations régulièrement établies et délivrées par le premier secrétaire du FFS.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER