• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 novembre 2007

Archive pour le 1 novembre, 2007

Le Colonel Kherfi Ahmed en remplacement de SMain Lamari ?

Selon des informations crédibles, le futur Chef du Contre-Espionnage du DRS serait le Colonel Kherfi Ahmed . Il sera promu général et prendra les commandes de la DCE à la place du général Smain Lamari décédé récemment.

Kherfi Ahmed est originaire, comme Smain Lamari, de la ville d’El Harrach. Marié et père de deux enfants, Kherfi était, dans les années 1990-1997, capitaine de grade au CTRI de Blida et considéré comme la plume du CTRI. Il était sous les ordres du Colonel Djebar Mehenna. En 1997, il a été promu Commandant et mis à la tête du CTRI de Ouargla par Smain Lamari pour revenir plus tard à Blida en tant que chef du CTRI puis du CPO (Antar) à Hydra. Sources Tigha


Samraoui libéré !

Après neuf jours de détention dans une prison espagnole, Mohamed Samraoui est libéré le 31 octobre 2007 vers 17h. Il est mis en liberté provisoire.

 

Comment le DRS s’est mêlé du prix des libraires algériens !

une.jpgNous apprenons de sources crédibles qu’un officier du DRS est intervenu auprès des libraires pour leur demander de décerner « le prix des libraires » à Hamid Grine écrivain et chargé de communication de Djezzy et non pas à l’écrivain et chroniqueur d’El Watan Chawki Amari. L’officier en question a déclaré à un libraire membre du jury que « Chawki Amari est contre nous, ce n’est pas à lui qu’il faut décerner le prix! ». Pour trouver un consensus, les libraires ont décidé de ne décerner le prix ni à Amari ni à Grine, mais à Rachid Boudjedra. Par El Mouhtarem

En date du 25 octobre 2007, le quotidien Liberté publie dans sa rubrique Radar un papier inspiré de Hamid Grine, intitulé : « Prix des libraires, Boudjedra nominé surprise ». Vous pouvez lire l’intégralité de l’article:

« Le Prix des libraires attribué chaque année au meilleur ouvrage de l’édition algérienne devait consacrer, pour cette édition, les deux candidats nominés, à savoir Hamid Grine auteur du livre la Dernière Prière et la Nuit du henné qui vient de sortir, et Chawki Amari, chroniqueur à El Watan et auteur du livre le Faiseur de trous. Or, à la surprise générale, et on ne sait par quel procédé singulier, Rachid Boudjedra, qui n’est plus à présenter mais qui n’a jamais été cité dans la liste des nominations, vient d’être rajouté pour participer à la compétition. Le monde de l’édition s’interroge sur ce parachutage de dernière minute et se demande si ce choix est de l’ordre du rationnel ou du copinage. Alors que les deux premiers nominés remplissent parfaitement les critères de sélection, à savoir la qualité de l’ouvrage, les ventes-dédicaces dans les librairies et l’hommage rendu au métier de libraire. Rachid Boudjedra n’a pas suivi ce processus du fait qu’il n’a organisé qu’une seule vente-dédicace pour son livre. »

Editions INAS expulsées du Salon du livre à cause du livre de Benchicou !

geoles.jpgLe 12è Salon international du livre d’Alger, inauguré le 31 octobre par le président Bouteflika, a été marqué par la parution du livre de Mohamed Benchicou, « Les geôles d’Alger ». Dans ce livre, préfacé par l’écrivain Gilles Perrault, l’auteur raconte la machination politico-judiciaire qui a conduit à son emprisonnement, des scènes inattendues de la vie carcérale ainsi que le chantage politique dont il a fait l’objet pendant sa détention à la prison d’El-Harrach. En réaction à l’exposition du livre de Benchicou, les autorités ont procédé tout simplement à l’expulsion des éditions INAS du salon international du livre ! Par El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER