Hommage à Mahiou

Bonjour ,
Louable initiative des militants du FFS de la commune de kouba et de ceux d’Alger qui, chaque année, depuis 1995, commémorent l’anniversaire de l’assassinat de Da M’barek Mahiou, infatigable militant de la paix et de la démocratie comme aimaient le qualifier les militants de tous bords. Une personnalité qui jouissait du plus grand respect et bénéficiait d’une confiance qui allait au delà des rangs du FFS. Une personne d’une intégrité intellectuelle, et d’une honnêteté que nous n’avons pas l’occasion de rencontrer de nos jours.

Da M’barek était le symbole même de l’abnégation et de dévouement pour une Algérie démocratique libre et heureuse. Beaucoup d’entre nous le qualifiaient, à l’époque, de Abane Ramdane du FFS. Hocine Aït Ahmed l’appelait Da M’barek; Bouhadef ne pouvait rester un jour sans voir son ami Mahiou; Debaili voyait en lui un successeur à Aït Ahmed; Kamel Douad se plaisait à dire « Win Rah Mahiou »; Rachid Hallet et Said Khelil appréciaient la réflexion politique et la prospective en compagnie de Mahiou; Djamel Ben Seba aimait dire « Anda igala M’barek Nnegh »; El Hadj Tobal aimait raconter, à Da M’barek, des histoires de la rébellion du FFS, quand à d’autres opportunistes, heureusement que Da M’barek et d’autres étaient là pour les empêcher de travestir les valeurs du FFS.

Da M’barek appréciait beaucoup les échanges avec les militants et notamment ceux des sections estudiantines de Bouzaréah, Alger-centre, Tizi-ouzou, Annaba…

En 1991 en sa qualité de président de la commission nationale chargée des élections législatives au sein du FFS, il a choisi de se présenter à Kouba, la circonscription la plus difficile pour le parti. Il a refusé de se présenter à Ain El Hammam non pas par mépris aux gens de cette région mais plutôt par respect aux valeurs qui l’animaient. A kouba et malgré la fraude du FIS, Da M’barek a récolté plus de 25% des voix exprimées. Nous avons le souvenir de militants du FIS, FLN, RCD et Hamas qui ont voté pour Da M’barek. D’ailleurs ces gens là disaient : » On vote pour Mahiou et non pas pour le FFS » car Da M’barek jouissait d’une estime exceptionnelle.

Je me souviens de la session du Conseil national tenue le 1er novembre 1995. J’étais membre de l’instance du parti. En ta qualité de président de séance, tu t’es adressé aux 120 membres présents en leur disant: « Nous avons le devoir de sauvegarder l’unité des rangs. Il ne faut pas mettre la clé sous le paillasson.. Vous êtes les responsables de demain, le parti vous appartient… » Les 120 membres du CN avaient placé, en toi, leur confiance et t’avaient mandaté pour résoudre la crise qui secouait le parti…, Malheureusement le 03/11/1995, une bande de barbares criminels, à la solde des mercenaires, t’avaient assassinés au volant de ta voiture à kouba et avaient assassiné ton neveu Farid Mahiou, également militant du FFS.

Le lundi 06 novembre 1995, tes funérailles à Taka Ait Yahia ont démontré ta dimension à travers la présence de plus de 15000 personnes allant des militants du FFS à Abdelaziz Belkhadem, Hadjeres, Mehri, Said Sadi, Hmimed Nadir,……etc. Tout de même, une absence de taille était remarquée, celle de Hocine Ait Ahmed. El Mouhtarem, pourquoi vous ne prenez pas contact avec des responsables qui ont connu Da Mbarek ou des membres de sa famille ? Un autre souvenir : les journalises d’EL Khabar de l’époque notamment Habeth Hanachi et son collègue Hamid, comme ceux d’El Watan en 1993 avaient titré en gros titre  » Mahiou sahaba lahssira tahta akdam el Khatib » , ce qui signifie que Mahiou a acculé au pied du mur la commission CDN présidée par Youcef El khatib.

Ce matin à kouba, nous avons noté l’absence des représentants de la direction nationale du FFS. Mahiou mérite quand même qu’on se déplace quelques minutes du siège du parti à kouba. N’est-ce pas ? Les dirigeants du parti doivent comprendre que c’est grâce à des militants comme Da M’barek, Seddik Debaili, Arezki Kemkem et beaucoup d’autres que le FFS continue d’exister.

Da M’barek disait : « Tant qu’il restera un seul d’entre nous, il y a toujours espoir de construire une Algérie libre et heureuse « . El Mouhtarem, je vous recommande de prendre contact avec Bouhadef, Hmimi Arezki, Ben Sebaa, Si El Djilali, Maarouf Medjbar, Ali Chaballah, Rachid Halet, Amar Boukhtouch, Abdeslam Ali Rachedi,….et avec sa famille je pense qu’il vous donneront beaucoup d’informations sur Da M’barek Mahiou. Personnellement j’ai eu l’occasion de côtoyer ses personnes et notamment le fils de Da M’barek qui s’inscrit dans la lignée de son père.

Repose en paix Da M’barek, toi qui as donné ta vie pour l’Algérie et qui a mis son énergie pour sauvegarder la famille-FFS et l’empêcher d’éclater. Djamel d’alger

 

Commentaire: Ce texte a été corrigé et arrangé pour qu’il soit lisible. J’ai éliminé (censuré ?) quelques jugements de valeur.
M. Djamel, vous me demandez de prendre contact avec Bouhadef, Hmimi Arezki, Ben Sebaa, Si El Djilali, Maarouf Medjbar, Ali Chaballah, Rachid Halet, Amar Boukhtouch, Abdeslam Ali Rachedi,.. ?
Je ne sais pas si ce matin, comme moi, vous étiez à Kouba. Je vous informe que sur cette liste de personnes, je n’ai, malheureusement, vu que Ali Chaballah qui a rendu hommage à Da M’barek.

 

El Mouhtarem

Commentaires

  1. lamrous smail dit :

    je connais personnellement Mbarek Mahiou car il était mon ami et son épouse l’amie de la mienne!Je me rappellerai toujours de la phrase que je lui ai dite lorsque seulement deux jours avant son assassinat je l’ai rencontré en compagnie de son épouse et moi de la mienne,au niveau du quartier Appreval!Ce jour je lui avait dit: »YA M’Barek hadhar imanikh ya ghma ! » Le quartier que tu habites est trop dangereux!Il m’avait repondu en homme valeureux:je n’ai peur que de Dieu!
    Depuis je ne l’ai plus revu!Dommage,l’ALGERIE a perdu un de ses meilleurs fils!Ina lillah oua ilyhi radji3oun!Que dieu l’envoie au paradis!

  2. mahiou dit :

    je connais Da M’BAREK NOUS ETIONS VOISINS A kOUBA AU meme moment c’est un cousin ma mère et mon père nous racontes que du bien sur Da m’barek que dieu le benisse et punnie les barbares qui l’on tuer. JE PASSE LE GRANG BONJOUR A NANA LOUISA ET CES ENFANTS.QUE dieu l’ envoie au paradis.

  3. Mahiou dit :

    Reposes en Paix dda Mbarek

  4. mahiou dit :

    je suis la cousine à MEBAREK et c’est un type formidable, dailleurs avant son assassina, on avait une fête et à minuit il nous a accompagné chez nous à pieds à jolie vue, je lui ai dit fait attention à toi, il m’a dit tout le monde m’aime personne ne me touchera, mais 15 jours après sa été fatale pour lui et notre cousin farid, ont l’aime bq M’barek car c’est un frère, il a un fils qui lui ressemble bq meme sa démarche. Repose en paix mon cher frère.

  5. niése mahiou dit :

    nous c’etait notre oncle on ne la pas connu mais sa femme et ma tante …. et ses enfants sont mes cousins j’aurai aimer le connaitre mon tonton m’barek

  6. MAHIOU dit :

    Reposez vous en paix mes chers frères.
    Tu sais M’Barek ton cousin Abdenour t’a rejoigner au Delà. Que Dieu ai son ame.
    Vous étiez des frères.

  7. MAHIOU dit :

    Reposez mes chers freres M’Barek et Abdenour en paix là ou vous êtes.
    Ont vous oubliera jamais.
    Ont pensent toujours à vous et ont vous aiment beaucoup.

    Votre soeur Tounsia qui vous aime beaucoup.

  8. ton ami dit :

    quel guachi que de grand homme perdu dans notre tres chere algerie.mahiou mbarek etait un tres bon ami dont je regreterais la mort a jamais car a ce jour je nai pas sus le remplacer.il etais d une sincerité et d une bonté et d une modestie unique il avais un amour infini pour son pays et son prochain.tu savais redonner l espoire dans les momments de desespoires et trouver les mots qu il falais pour reconforter les plus desesperés d entre tes amis mais la horde sovage ne l entendais pas de cette oreille si seulement ces gends la l avais connus peut etre n aurais il pas commis leur forfais repose en pais tres cher ami que je n oublirais pas jusqu a mon dernier soufle

  9. MAHIOU dit :

    je garde un exellent souvenir de Da M’Barek, un homme très intelligent, agréable et serviable. La politique ne pardonne pas, elle détruit les gens trop bons.Il faut être un requin au milieu des requins pour ne pas se faire prendre. C’était pour nous, jeunesse kabyle, un espoir. Que Dieu ait ton âme, repose en paix.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER