• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 novembre 2007

Archive pour le 6 novembre, 2007

Un militant du FFS de Taka défend le candidat du parti aux élections locales

A travers les différents articles que je viens de lire,  il y a vraiment un danger sur le politique et l’activité politique dans notre région !! Aujourd’hui, nous constatons qu’il y a des gens qui contestent la candidature de M. AIT HAMADOUCHE Mourad. Je leur dirai que c’est leur droit d’exprimer leur colère mais pas au point de toucher à l’amour propre des autres et surtout de tenter de remettre en cause  la crédibilité du candidat.
Les contestataires ont déclaré que le candidat du FFS, Ait Hamadouche, a détourné des biens publics durant sa gestion de l’APC de 1997 au 1999. Ils ont même affirmé que son successeur, qu’ils appellent maintenant Chikh Mohand Ouslimane, a déposé plainte contre Ait Hamadouche, alors que jusqu’à présent la justice ne l’a pas encore convoqué !! ( une preuve que son successeur n’a jamais déposé plainte, mais je vais aller loin:  c’est lui qui sera convoqué dans les prochains jours. Il doit se présenter devant la justice pour répondre des ses actes suite a l’enquête de l’IGF sur sa gestion depuis 2000 à ce jour).
Qui a détourné 12 milliards ce centimes destinés aux victimes du siésme en 2005 ? Qui a distribué des bons de commande pour bénéficier des matériaux de construction? On attend les réponses Monsieur……. Le souhait des gens d’AIT YAHIA c’est de réaliser un changement dans la gestion des affaires de leur collectivité. Mais est-ce qu’il y a une autre alternative pour arrêter les groupes d’intérêts et mettre fin à la corruption dans notre APC? Je dirai que la liste électorale pilotée par Mourad AIT HAMADOUCHE pourra faire face… A travers cette liste, nous allons réhabiliter le politique et faire un grand nettoyage dans le parti. Enfin, je veux juste dire aux habitants de Taka que « TIKHSI D IDAMN-IS ITSINGHANE « .
Un militant de Taka 

Crise de la LADDH: « Il faut rester zen »

 

 

 

 

 

 

zehouane1.jpgaliyahia1605elkhabar.jpgBonjour chers amis, camarades, Ali Mécili qui constitue une référence à tous les militants jaloux de leur autonomie, avait dit « le militant doit garder son sang froid devant les situations les plus difficiles ». Je pense que les militants de la LADDH et, partant du FFS, doivent rester zen et ne pas se précipiter dans l’imbroglio où veut les plonger le tandem Zehouane-Naït-Yahia (surtout ce dernier). Il s’agit pour eux de transférer le vrai problème, qui est statutaire et qui se pose entre Ali-Yahia Abdenour-Conseil National de LADDH d’un côté et Zehouane-Nait yahia de l’autre, pour le ramener à un face à face Zehouane-FFS (Aït-Ahmed). C’est un plat réchauffé. J’appelle tous les militants de la LADDH à être vigilants et à poser les problèmes de fond sans tomber dans des querelles de personnes. N’oubliez pas que le premier coup de force au sein de la LADDH a commencé à Tizi-Ouzou lorsque Nait-Yahia avait changé les serrures du siège de la La Maison des droits de l’Homme.
Madjid Laribi

Zehouane sur les traces de Hadjar

Qui aurait cru que l’honorable zehouane ferait un coup à la Hadjar contre la LADDH ? Non seulement, il l’ a fait mais il a ramené ses copains, cassé des serrures et s’est intronisé chef surprême des droits de l’Homme, à la petite semaine. Decevant. Mortellement décevant. Même Zehouane a succombé au koursi ! Aadjeb. Cette affaire révèle la déliquescence généralisée du bled et qu’elle a atteint même les vieux militants. Zehouane me fait penser à Messaadia Chérif (dcd) qui ne voulait pas passer le flambeau à la nouvelle génération. Entendons-nous, en fait aux générations post-indépendance qui ont aujourd”hui, 50, 40 ou 30 ans. Ces gérontocrates se croient dépositaires de tout, de la vérité, de l’histoire, du militantisme etc… Ils contribuent à foutre la merde dans le pays, et, finalement tout ce qui les interessent c’est leurs intérêts, personnels. Zehouane a plus de 70 ans. Oua l’hadith kias. Salam Alikoum Kouider

Zehouane, vous êtes un dictateur !

L’histoire retiendra que Hocine Zehouane avait soutenu Ahmed Benbella contre la rebellion du FFS. Il était membre du bureau politique du FLN jusqu’au coup d’Etat de Houari Boumediene de juin 1965. Lors de l’arrestation de Hocine Aït Ahmed, Zehouane avait déclaré que « le traitre Ait Ahmed est arrêté ». Durant la décennie rouge, Zehouane s’est refugié à Tizi Ouzou. Il n’avait jamais milité pour le respect des droits de l’homme. Ce sont les militants du FFS qui ont construit la LADDH. C’est au siège national du FFS que les dossiers des disparus ont été constitués. Il y avait dans le groupe: Dalila Taleb, Yahia Assam, Dahmane Khelil, Chafaa Bouaiche, Abderezak Zemouri, Madjid Sid Atmane, Yahia Mekhiouba, Linda et Nabila, Dalila L… Ils avaient passé des jours et des nuits pour constituer les dossiers des disparus afin de les remettre au panel onusien. A cette époque Zehouane n’a pas existé ! Aujourd’hui comme disent les Kabyles « ayen fi yaateb wezger, itchat weghyoul ». Mourad, militant de la LADDH et du FFS

Que cache la polémique Zerhouni-Sadi ?

Incroyable ! la faculté qu’ont certains à faire dans la mystification, et dans la démystification, souvent au bon grés du système et pour la survie de ces relais. La situation est simple! Rien ne sert d’user des fonctions mathématiques extravagantes à d’inombrables inconnues pour comprendre une situation qui n’a finalament aucun mystère à livrer. C’est la reconfiguration de la cartograghie politique nationale qui est objet de clivage entre sphéres au pouvoir, entre lobbys, entre groupe d’intêrets, entre idéologies, entre hommes qui mettent en avant leurs propres pulsions personneles (mythe de la personnalité) et la passion politique de petit chef.

Le précurseur en est, le nouvel ordre mondial. Devant les caprices de celle-ci, face à cette onde de chocs, l’intelligence ne devrait-elle s’inscrire comme faculté à s’adapter à des situations nouvelles ? Nous balancer comme ça « que se trâme-t-il entre Zerhouni et Sadi? excite mon hilarité, cette situation n’est pas nouvelle donc ne revêt aucun interêt. Il ne se trâme pas grand chose, toute cohabitation en résulte de concession et « la concession est le partage optimisé, de siéges, pour pouvoir rester cellule de contrôle du régime, moyenant les largesses financières pour service rendu. Désormais la politique depuis, comme d’habitude à toujours été, le fruit d’une imagination assez fertile des habitants de sous-sol (ou encore connu sous le nom le moins usité d’idéologues politico-militaires des services), qui dictent à ceux de surface la feuille de route à suivre dans le cadre de réforme de l’Etat.

Dans cet état des choses- qui ne reste qu’un point de vue-, faire dans des extrapolations abusives, en somme, est le but recherché. L’entrisme tend à l’uniformisation, à travers le squate de tout espace d’expression y compris le mental de toute la collectivité. Cependant, cela reléve du délire auquel il me semble imposer urgement les béquilles de raison afin de le rendre plus perméable à notre esprit mesuré d’aprés Da Lmouloud. L’équation principale à résoudre est toute bête et même trés simple. Depuis tout le temps, le régime rentier en place est en situation conflictuelle interne pour la prise de pouvoir. Ces derniers temps, il s’avére que le levier régulateur national est la Kabylie qui, malheureusement, travaille une synthése de normalisation de façade. Sortons de ces sentiers usés. Le changement ne peut être l’aboutissement d’une décision courageuse par la rupture de nos mode de pensée traditionnel, au lieu de chercher des solutions rapides aux problémes aigûes qui font partie intégrante de notre quotidien.

Par Bizar00

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER