• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 13 novembre 2007

Archive pour le 13 novembre, 2007

Opposition algérienne: Décès confirmé

tombe.jpgLes partis politiques algériens, contrairement à ceux des pays démocratiques sont paralysés. Tant qu’ils sont capables de payer leurs voyages, le loyer de leurs bureaux et les salaires de leurs responsables, ils ne s’intéresseront pas aux vrais problèmes du simple citoyen algérien. L’opposition est considérée morte et chaque parti attend son enterrement. On peut blâmer le régime de ce décès des partis politiques mais l’opposition algérienne n’a jamais été en mesure de passer de la simple politique de protestation (par voix de communiqués et articles dans les journaux ) à celle du ciblage direct du régime en place, bien sûr par la mobilisation de la population dont ils prétendent défendre, l’organisation des manifestations et marches populaires etc.. , d’ailleurs comme c’est le cas dans des pays démocratiques où le pouvoir doit écouter de force les messages de la rue.

On n’a jamais vu une gigantesque manifestation ou une vraie marche populaire s’opposer à ce pouvoir qui continue de gérer le pays par les mensonges et les magouilles. Malheureusement, certains partis politiques, au lieu de s’opposer au régime, ils s’opposent aux opposants du régime. Cette connivence flagrante de certains partis politiques avec le pouvoir actuel va mener l’Algérie vers un avenir qui ne sera pas porteur de bonnes nouvelles. Des contrats économiques d’une grande importance sont entrain d’être signés entre un pouvoir corrompu et plusieurs firmes étrangères sous les yeux de cette pseudo-opposition et personne n’a demandé des comptes au gouvernement algérien. Personne ne s’est soulevé contre l’importation d’une pomme de terre pourrie destinée au citoyen algérien sauf quelques titres de journaux . Les mines d’or seront exploitées par des firmes étrangères et qui va bénéficier de cette rente ? certainement pas le citoyen algérien.

 

Des que le coup d’envoi a été donné à la compagne électorale pour les élections municipales, les partis politiques se sont donnés la peine d’aller rencontrer le citoyen pour lui subtiliser son prochain bulletin de vote afin de mettre leurs amis à la tête des mairies. Ce divorce entre l’opposition et le citoyen est d’autant plus un signe que l’Algérie ne changera jamais. Une armée de partis politiques existe en Algérie qui ne sert pas à démocratiser, mais qui sert à donner l’impression au monde entier que l’Algérie est un régime pluraliste. Heureusement, il y a un nombre minime de journalistes algériens intègres qui ont pris des risques afin de dénoncer ce pouvoir dont bien sur, le journaliste Mohamed Benchicou, la bête noire de Bouteflika. Un seul homme et il faut le dire, avec un site internet, il est entrain de rendre des services à son peuple. Or des partis politiques, avec un financement, avec des bureaux et avec des députés à l’assemblée nationale sont la et ne font rien.

 

Il faut le noter que l’expérience a montré que ce pouvoir corrompu refuse d’obtempérer devant les articles des journaux ou les communiqués, mais ce pouvoir a toujours peur de la rue. Le 5 octobre 1988 et les manifestations massives des militants de l’ex-FIS dans les années 1990 l’ont démontré. La question est qui va mobiliser les citoyens ??

 

Enfin , l’Algérie a toujours désespérément besoin d’une “vraie” opposition, qui écoute et qui répond à son peuple, mais en attendant, le pouvoir continue à piller le pays.

 

Par AT www.tigha.unblog.fr

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER