• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 novembre 2007

Archive pour le 14 novembre, 2007

APPEL D’UN PERE de «DISPARU»

algeriealgermanifdisparus7fevrier20072.jpg Mon fils AKKACHE Kamal, 36 ans, demeurant à El Mouradia, marié et père de 3 enfants, employé au marché communal du quartier a été enlevé le 11 septembre 2007 vers 14 heures au niveau de la place Hamid Didouche d’El Mouradia (Alger) par des civils venus à bord d’un véhicule banalisé. Au cours de l’enlèvement, mon fils a tenté de résister, ne connaissant pas ces individus. Des citoyens, témoins de la scène ont tenté d’intervenir, mais les civils auteurs de l’enlèvement ont alors décliné leur identité d’agents du DRS (Amn El Askari).

Mon fils n’étant pas rentré au foyer familial, je me suis présenté le lendemain avec l’un de mes fils au commissariat du 15e arrondissement pour signaler sa disparition. Un PV a été rédigé. Ce n’est que deux jours plus tard que des témoins ont raconté la scène de l’enlèvement dans le quartier.

 

 

Quatre jours plus tard, six hommes se présentant comme étant des agents du DRS, sont venus à notre domicile pour perquisitionner. Les agents étaient corrects. Ils m’ont dit de ne pas m’inquiéter et que mon fils était chez eux pour enquête mais sans me préciser le lieu de détention. Ils ont emporté avec eux, un ordinateur, une caméra vidéo, des livres et un CD de mon fils. Je leur ai donné également les médicaments de Kamal, car il est épileptique.

Le lendemain ils sont revenus pour me faire signer un PV de perquisition. Depuis ce jour, je n’ai plus eu de nouvelles. Après la perquisition des agents du DRS, je me suis présenté à nouveau au commissariat de police du 15e arrondissement pour leur dire que mon fils était détenu par le DRS mais sans savoir le lieu exact.

 

Je me suis présenté à plusieurs reprises au siège de la commission dite des Droits de l’Homme avec la recommandation d’un voisin avocat pour tenter de rencontrer Mr Farouk Ksentini, mais sans succès. J’ai laissé mon numéro de téléphone à sa secrétaire. Il m’a appelé une fois pour me dire de ne pas m’inquiéter et depuis rien. Trois semaines après l’enlèvement, j’ai été convoqué par la gendarmerie de la Colonne Voirol pour enquête.

Cela fait plus de deux mois que mon fils a été enlevé par le DRS et je n’ai aucune nouvelle de lui. Je suis très inquiet car il est épileptique. J’ai frappé à toutes les portes des administrations nationales sans aucun résultat. Il me semble que la loi stipule que la date de garde à vue était de 12 jours. Comment se fait-il qu’il soit gardé au secret depuis plus de deux mois ? Si mon fils a enfreint la loi, il doit être puni mais avec la stricte application de cette dernière, à savoir être présenté à la justice après une garde à vue n’excédant pas 12 jours. J’en appelle aux organisations internationales des droits de l’Homme pour m’aider à retrouver mon fils et pour mettre fin au calvaire que vit sa famille depuis plus de deux mois, craignant pour lui le pire.
Avec tous mes remerciements pour votre précieuse aide.

Alger, le 14 novembre 2007
Le père AKKACHE Mourad
El Mouradia. Alger

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER