• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 novembre 2007

Archive pour le 20 novembre, 2007

Club-des-Pins: 30 kg de kif saisis

C‘est à la suite d’un mouvement suspect de zodiacs à des heures indues, sur la plage El-Bahdja, que les éléments de la Gendarmerie ont procédé à des recherches minutieuses ayant mené à la découverte de cette quantité de kif traité d’une valeur de 210 millions de centimes.

La brigade de la Gendarmerie nationale de Club-des-Pins a découvert une quantité de 30 kg de kif au Club des Pins à Alger. C’est ce qu’a indiqué, hier soir, le commandant Hocine Bella, chef de la compagnie de la gendarmerie de Chéraga, lors d’un point de presse à l’issue d’une opération du groupe de Gendarmerie nationale ciblant les noyaux durs de la délinquance et ce, dans plusieurs régions de la capitale. Le conférencier a indiqué que ses services ont agi suite à un mouvement suspect de trois zodiacs a «des heures inhabituelles». Après une recherche minutieuse à travers les différents coins de la plage El-Bahdja, les gendarmes ont pu récupérer le sachet contenant 30 kg de kif traité d’une valeur de 210 millions de centimes.

Dans le même registre, le colonel Farès Maâlem, chef de compagnie de la gendarmerai nationale de Zéralda a indiqué que ses éléments ont arrêté un criminel en possession d’une quantité importante de kif traité. Outre cela, le colonel Maâlem a révélé que ses agents ont démantelé un réseau de vol de véhicules, lors d’une inspection dans la journée d’hier. L’opération s’est soldée par l’arrestation de trois personnes incriminées ainsi que par la récupération de deux véhicules volés. Par ailleurs, le colonel Mostefa Taïbi, chef de groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Alger, a indiqué qu’une opération similaire aux Eucalyptus s’est soldée récemment par l’arrestation d’un groupe de malfaiteurs, membres d’une même famille. Lors de l’intervention des gendarmes, explique-t-il, il y a eu une résistance farouche de la part des malfaiteurs qui ont utilisé des armes blanches contre les agents de la Gendarmerie nationale. D’ailleurs, «l’un de nos agents a été sérieusement blessé, précise-t-il.

A l’issue de cette opération, les gendarmes ont saisi 115 plaquettes de psychotropes (Sowel), 50 millions de centimes et 130 euros ainsi que des armes blanches. Dans le cadre des activités de la police économique, le conférencier a signalé que d’importantes quantités de marchandises ont été saisies, pour défaut de registre du commerce. Ces marchandises ont été transférées vers l’hôpital de Beni Messous et la maison de repos de Dely Ibrahim pour servir aux personnes nécessiteuses.

Dressant le bilan général de la situation sécuritaire au niveau de la capitale, le chef du groupement d’Alger, dira que «la criminalité a connu une nette régression et ce, grâce à la multiplication des patrouilles et aux barrages fixes de la Gendarmerie nationale.

D.D, Infosoir 

Grève des cheminots: Elle fait tache d’huile !

train.jpgPar Ahmed Haniche, Infosoir

Colère: Des travailleurs de la Sntf dans plusieurs wilayas ont rejoint, depuis hier, le mouvement de protestation. Les grévistes ne comptent pas suspendre le débrayage jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

En dépit de la décision de la justice qui a ordonné, hier, aux conducteurs de trains et agents de maintenance relevant de la Société nationale de transport ferroviaire (Sntf) de suspendre leur débrayage, les grévistes persistent dans leur mouvement de protestation.

«Nous avons tenu une assemblée générale juste après la décision de la justice. Nous avons convenu de poursuivre l’arrêt de travail jusqu’à la satisfaction de nos revendications socioprofessionnelles. Tous les travailleurs sont déterminés à faire valoir leurs doléances et rien ne peut les arrêter», nous a affirmé, ce matin, un délégué syndical. La paralysie quasi totale de la circulation ferroviaire continue.

Visiblement mécontents du verdict de la cour de Sidi M’hamed, les grévistes estiment que leur affaire a été traitée à la hâte en raison, disent-ils, de «pressions qui auraient été exercées sur une partie». D’ailleurs, l’avocate désignée par le bâtonnat pour défendre la cause des travailleurs s’est retirée au beau milieu de l’audience à la suite du refus de sa demande relative au report de cette dernière. «Nous n’avons pas compris les raisons qui ont poussé l’avocate que nous avons pourtant payée de notre poche, à se retirer. Le juge lui a dit qu’il ne pouvait reporter l’audience que d’une heure, arguant le fait que l’affaire a déjà été reportée dimanche. Ce n’est pas normal. Des pressions auraient été exercées pour liquider l’affaire», s’indigne notre interlocuteur.

Intransigeants et décidés à se faire entendre, les cheminots comptent durcir leur protestation «en faisant appel à tous les moyens possibles» afin d’atteindre leurs objectifs, à savoir l’augmentation des primes de kilométrages et de déplacements. D’autres travailleurs ont rejoint, depuis hier, le mouvement de protestation. Il s’agit, selon notre interlocuteur, des employés du service d’Exploitation d’Alger (chefs de trains, contrôleurs, chefs contrôleurs, KDTR, KPTR et agents de gare) ainsi que des travailleurs de la Sntf dans certaines wilayas du pays. «Agacés par la sourde oreille des responsables de la Sntf et l’indifférence de la Fédération nationale des cheminots (FNC), les travailleurs de Tlemcen, Souk Ahras, Annaba, Mohammadia (Mascara), Jijel, Tebessa, Biskra, Skikda, Constantine, Chlef, Bordj Bou-Arréridj, Beni Mansour, Thenia, Blida, Khemis Miliana et Béjaïa ont rejoint la grève. Les autres employés suivront également notre mot d’ordre», précise, confiant, le délégué syndical, rencontré à la gare de Belcourt. «Nous n’allons pas suspendre la grève, si les responsables ne daignent pas améliorer nos conditions de travail», ont souligné, à l’unanimité, les autres grévistes.

l Pour permettre la continuité de la circulation des trains, la direction de la Sntf a procédé au remplacement des travailleurs grévistes par d’autres employés. «La Sntf a fait appel aux chefs de traction (C-TRA), chefs de traction principale (C-TRAP) et chefs de réserves (C-RES) pour conduire les trains et non pas les retraités comme ont rapporté certains journaux. Mais ces derniers conduisent seuls, ce qui met les voyageurs en danger permanent. «Imaginez qu’un conducteur soit victime d’un malaise. ça sera une véritable catastrophe car il n’y a personne pour arrêter le train», a souligné un syndicaliste. La société a, selon lui, même fait appel à des manœuvres et d’autres ouvriers qui n’ont aucun lien avec la conduite. «C’est une infraction flagrante de la réglementation en vigueur», s’indigne un autre gréviste, rappelant l’erreur commise, samedi, par le conducteur de la ligne Oran-Chlef. Ordonné de continuer jusqu’à Alger, ce conducteur ne s’est pas arrêté à Romina (Aïn Defla). « Et si le train d’Alger-Oran s’était déplacé, une collision entre les deux trains aurait été inévitable et…ça aurait été la catastrophe», ajoute le syndicaliste.

A. H.

Rachid Halet: « d’autres événements m’ont rapproché du parti »

Le DR Rachid Halet a accepté de répondre à la question de Arezki qui veut savoir les raisons du départ de Halet du FFS et de son retour.

Réponse de Rachid Halet:

« A l’époque, nous avons exprimé publiquement les raisons de notre départ, moi, Said Khelil et Said Hamdani. Des événements et une situation politique m’ont séparé du FFS. Aujourd’hui, la situation politique a changé, d’autres événements sont venus qui m’ont, à nouveau, rapproché du parti.

Je n’ai pas renoncé à mes principes, je choisis de m’inscrire librement dans une stratégie politique qui me convient et qui me paraît la seule efficiente dans la situation présente. A situation complexe, il faut répondre par l’intelligence et l’action. Si c’était à refaire, je referai le chemin !

Je suis quelque part libertaire, et pour moi le plus important c’est la liberté de l’esprit ! Rassurez-vous, je ne mets pas d’eau dans ma citronade. Et puis, l’important c’est la démocratie, »l’important c’est la rose ».

Je profite de cette occasion qui m’est offerte par El Mouhtarem pour saluer la mémoire de M’barek Mahiou, un ami très cher qui vit encore dans mon coeur. Je garde de lui un souvenir de fougue, de courage et de détermination et puis aussi un côté fleur bleue. Ses dessins esquissés aux moments les plus inattendus y compris en réunions du Comité exécutif du FFS, sont toujours devant mes yeux. Ses enfants peuvent être légitimement très fiers de leur père »

NB: Vous pouvez envoyer vos commentaires également à elmouhtarem2007@gmail.com 

 

 

L’université algérienne classée 6995 sur 7000 !!!!

universite36521.jpgL’université algérienne occupe la 6995 place sur 7000 selon un classement mondial. L’information a été révélée à la radio nationale par le président de la commission pour la promotion des droits de l’homme Farouk Ksentini.

الأرسيدي يوزع قطع الحلوى في تندوف

bonbon.jpg يقوم مترشحو حزب التجمع من أجل الثقافة والديمقراطية للمحليات بتندوف، منذ انطلاق الحملة الانتخابية بخرجات ميدانية إلى الأحياء الشعبية والأسواق، ويستمعون إلى انشغالات المواطنين ويدعونهم إلى التصويت بكثافة في 29 نوفمبر. ويصاحب هذا العمل الجواري توزيع قطع حلوى على الأطفال تحمل رقم 7 الذي يمثل رقم قائمة الحزب.      تندوف:ب.م.س
الأرسيدي يوزع قطع الحلوى في تندوف dans Elections Algérie moz-screenshot-2

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER