H’mida Layachi remplace Ghania Oukazi

Le Directeur de publication du quotidien arabophone Djazair News, H’mida Layachi, a animé ce samedi l’émission de télévision « Baramidjouhoum » consacrée à la campagne électorale des élections locales du 29 novembre 2007. L’émission était animée auparavant par la journaliste, du Quotidien d’Oran, Ghania Oukazi.

Pour le moment, nous ignorons les raisons du départ de la journaliste aux ordres spécialisée depuis 2002 dans la « casse » des interventions des dirigeants de partis politiques !

Commentaires

  1. mouk el amia dit :

    Ghania la francophone qui se tape l’arabisant ne sait plus a quel saint se diriger pour une nana dirigé qui ne sait meme pas s’exprimer en langue locale.
    el-watan,l’organe de presse qu’il a chassé a ete vite recuperé par un autre organe de transhumance le’Q'd’Oran.
    Une nana qui se dit journal-iste de service au service d’un journal de proximité qui ne paie meme pas ses correspondants,eux qui font des fois la une de ce journal un peu douteux et qui vit grace a la publicité de ses actionnaires qui travaillent dans les institutions de l’etat.C’est a dire de sa barbe et on l’enscence(mel lahyat el daoula ou bakherlou!)

  2. zaki dit :

    je me demende ce que vous avez tous contre lallakom ghania,hélas ,comme c’est un pays d’incompétence totale, la jalousie vous ronge le coeur.C’est dommage que c’est ainsi.Si toutes les algeriennes avaient les memes principes et la rejla comme Ghania,lAlgerie ne serait pas là.Moutou ya lghayourines.

  3. bouchouareb dit :

    Ghania Oukazi n’a pas claqué la porte de l’ENTV, c’est l’ENTV qui l’a mise à la porte. Elle avait fait des mains et des pieds pour faire de la Télé. Francophone à la base, elle n’a aucune base en arabe. Elle s’est ridiculisée dans l’émission TV qu’elle a tenté de présenter. Ne peut pas être journaliste TV qui veut et ne peut pas être journaliste bilingue qui veut, Seule Leila HADDAD a relevé ce défi quand elle a été correspondante permanente de l’ENTV à Bruxelles. Elle intervenait dans les journaux télévisés en direct en arabe et en français. Elle avait une aisance verbale admirable. Elle a fait ses preuves sur les chaines arabes, comme LBC et Al Hiwar, et françaises, France24 i télé, BFM TV. Elle est aussi analyste pour Al jazeera English. La vérité est qu’Oukazi enviait Leila Haddad, mais elle s’est ridiculisée avant de se faire jeter comme une mal propre par HHC! Il faut dire que son éviction n’est pas dû qu’à la non maitrise de la langue arabe mais croyant avoir reçu la bénédiction de Said Bouteflika, elle a cru en la liberté d’expression et s’est laissée aller dans sa pseudo- émission BARAMIJOUKOUM!!! A 54 ans aujourd’hui, elle ne peut rêver mieux que de se maintenir chez le quotidien d’Oran après s’être vu éjecter aussi d’El watan.

  4. dad dit :

    arrêtez de dire des choses dont vous ne savez rien, c’est carrément méchant à la fin !! Ghania Oukazi est une excellente journaliste, vraie, sincère et honnête et je ne comprend vraiment pas pourquoi les gens s’obstinent à faire croire que c’est une opportuniste -ce qui est absolument faux-. à un moment donné, il faut quand même se ressaisir et se demander pourquoi on dit autant de conneries ! franchement, qui la connait vraiment pour dire des choses pareilles sur elle ? qui a dit que le fait d’être honnête est synonyme de ridicule ? pour info, Ghania Oukazi maitrise parfaitement la langue arabe -ayant naturellement étudié en Algérie- et elle s’est faite remplacée dans son émission parce qu’elle a refusé de cautionner les mensonges de certains candidats. notez aussi qu’elle a démissionné d’El WATAN.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER