• Accueil
  • > Hommage
  • > Algérie-France : une rue du nom d’un général ayant dénoncé la torture

Algérie-France : une rue du nom d’un général ayant dénoncé la torture

gnral.jpgUne rue du XVe arrondissement de Paris portera dès demain, jeudi, le nom du général Jacques Pâris de Bollardière, ce militaire français qui a dénoncé la pratique de la torture durant la Guerre de Libération nationale. Ancien compagnon de la Libération, le plus décoré des généraux de cette époque, il a demandé, en mars 1957, à être relevé de ses fonctions de commandement pour ne pas cautionner la pratique de la torture. Il fut condamné à 60 jours de prison puis mis à l’écart pour avoir rendu publique sa position sur les colonnes de L’Express. En avril 1961, suite au putsch des généraux, il prend une retraite anticipée pour s’engager ensuite dans les campagnes de non-violence et, en particulier, contre les essais atomiques dans les atolls de l’océan Pacifique. Jacques de Bollardière est décédé en février 1986, mais sa veuve, Simone de Bollardière, est l’une des signataires de l’Appel des douze : le 31 octobre 2000, douze personnalités, dont Henri Alleg et Josette Audin, ont demandé une condamnation publique de l’usage de la torture pendant la Guerre d’Algérie.

Commentaires

  1. YAHIA dit :

    C’etais un brave monsieur ce general, pas comme les notres qui n’ont jamais osés dénoncer une torture contre leur propres citoyens.SALAM

  2. GeLamBre dit :

    Merci d’avoir rapporté cet hommage que le Maire de PARIS a rendu ainsi au Général Jacques Pâris de Bollardière.

  3. Belaid A.M dit :

    Je recommande à nos amis internautes de visiter le site de M.Gelambre que je salue au passage et le remercie pour le travail qu’il fait et vous ne serez pas déçu .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER