Question du jour

parapluie.jpgLe 17 mai dernier, les Algériens ont préféré se mettre sous leurs parasols au lieu de se rendre aux bureaux de vote. Le 29 novembre, les Algériens se mettront-ils sous leurs parapluies…? La réponse sera donnée par Yazid Zerhouni lors de son point de presse du 30 novembre. El Mouhtarem

Commentaires

  1. YAHIA dit :

    Harcèlement du ministre de l’intérieur M.ZERHOUNI à l’encontre des Algériens abstentionnistes

    L’Algérie a connu une fois de plus un simulacre d’élection législative le 17 mai dernier, des élections qui n’ont pas mobilisé bon nombre d’Algériens qui ont en marre d’assister en spectateurs aux pratiques antis démocratiques du pouvoir en place, cette fois les Algériens ont exprimé leur mécontentement et leur désaveux du pouvoir militaire par l’abstention massive qui a atteint 85% au niveau national, cette situation d’échec du gouvernement a poussé le ministre de l’intérieur et ancien tortionnaire de la sécurité militaire M. YAZID ZERHOUNI à envoyer un courrier de la part du ministère de l’intérieur aux 4 millions d’Algériens qui ont boudé les urnes des législatives.

    Ce courrier s’adressant aux abstentionnistes est dans le but d’identifier individuellement les électeurs et électrices qui n’ont pas été convaincu par le discours stérile du pouvoir les encouragent à aller voter, c’est une manière indirecte de peser sur eux une pression pour les pousser à aller voter lors des élections municipales du 29 novembre prochain, ce harcèlement de l’administration se caractérise aussi par le fait que le questionnaire en question stipule que les citoyens destinataires de ce courrier doivent répondre par poste au risque de se voir radiés du corps électoral, c’est-à-dire qu’au prochaines élections ces citoyens ne figurerons plu dans les listes des citoyens inscrits ayant le droit de voter, c’est une violation grave du code électoral qui stipule que la radiation du corps électoral est un acte personnel qui doit se faire soit par un décès du citoyens ou part la volonté de ce dernier en se présentant à l’administration avec un courrier signé stipulant sa volonté personnelle de se désinscrire des listes électorales sans devoir donner des raisons à cette acte.

    Le ministre de l’intérieur est passible d’une violation grave des droits de l’homme à l’égard de 4 millions d’Algériennes et d’Algériens qui n’ont commis aucun délit ni aux yeux du code électoral ni de la constitution du pays qui considère le vote comme un droit et pas un devoir. la menace de l’administration de caractérise par une identification individuelle des personnes qui n’ont pas votés pour des raisons bien connues par l’opinion publique, c’est-à-dire la perte de confiance totale en ce gouvernement et en la junte militaire qui est derrière cette façade civile, cette identification donne naissance à un fichier de la population qui n’épouse pas l’idiologie du gouvernement et qui va accentuer dans l’avenir les menaces à l’encontre de ces citoyens répertoriés comme étant des opposants éventuels, ce genre de pratiques me rappel l’époque de la RDA où la police secrète la STASI avait répertorié dans un fichier, l’ensemble de la population Allemande .

    En plus le pouvoir se permet le luxe de radier les citoyens qui ne répondent pas à ce courrier du fichier électoral , sans aucune raison et sans appui juridique en violent touts les textes nationaux régissent le corps électoral et le droit de vote ainsi que toutes les conventions internationales des droits de l’homme que l’Algérie a signé et ratifié .

    Sachant que la plupart des abstentionnistes des élections législatives passées n’ont pas répondu au courrier de l’administration, ont vas assister à une chute spectaculaire du nombre d’inscrit au corps électoral lors des municipales du 29 Novembre prochain chose d’illégale mais aussi un phénomène mathématique qui vas faire en sorte que les 15% de la population qui ont pour habitude de se présenter aux bureaux de vote pour une raison ou pour une autre vont être considérés comme étant les 100% du corps électoral et ce qui va conduire à une tricherie politique et mathématique pour sortir avec un tôt de participation national qui vas dépasser les 80% sur une base de 15% de la population inscrite au fichier électoral, une autre façon pour le pouvoir en place de sauver la face et de cacher la réalité sociale et politique du pays qui le décrédibilise totalement.
    Une autre façon aussi de se procurer une crédibilité aux yeux de la communauté internationale ; Ce qui est le seul souci de la junte militaire Algérienne.

    SALAM

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER