• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 1 décembre 2007

Archive pour le 1 décembre, 2007

Karim Tabbou remet son mandat au président du FFS

tabbou1.jpgDéclaration lue lors de la conférence de presse animée par le premier secrétaire du FFS aujourd’hui samedi 1 décembre 2007 à 13 h au siège national du parti.

Depuis l’indépendance, nous ne sommes ni dans un Etat constitutionnel, ni dans un Etat démocratique. L’autorité de l’Etat s’est construite  contre le droit, contre la liberté et contre les partis politiques. La négation du politique constitue l’essence du régime.

A l’épreuve des faits, l’état d’urgence instauré depuis 15 ans pour des prétextes sécuritaires, est l’instrument privilégié d’une recomposition politique violente.

Il n’y a pas de suffrage universel et il n’y a pas d’élections sous l’état d’urgence.
Depuis l’indépendance, le suffrage universel n’existe pas en tant qu’expression démocratique des aspirations et intérêts du peuple et des citoyens. La seule raison d’être des élections est de donner un semblant de légitimité aux gens du pouvoir et à leur clientèle, et en conséquence habiller de fausse légalité toutes les formes d’oppressions,  d’injustices et d’arbitraires.

 

Dés lors, la participation du FFS aux élections locales peut paraître paradoxale. Elle s’explique pourtant par les raisons suivantes :

 

L’impératif légal et administratif.
En effet, les dispositions de la loi imposent aux partis la participation aux élections et un seuil électoral comme conditions nécessaires et indispensables à une existence légale ;

 

L’impératif politique
Résister à l’extinction subtile et programmée de toute vie publique en encouragent l’expression politique de revendications de la population. Même dans un contexte fermé où le pouvoir tente de tout figer, la population bouge, revendique, se révolte, manifeste. Notre devoir est de partager et d’accompagner le mouvement de la société.Notre participation aux élections locales doit se comprendre comme une poursuite de notre lutte légale pour l’émergence de noyaux de contre-pouvoir.

 

A aucun moment, nous n’avons perdu de vue le fait constant que l’Etat d’urgence organise des élections truquées, dévoie le suffrage universel et ne vise que la validation des représentations du pouvoir.

 

Force est de constater que les élections locales du 29 novembre 2007 ont consacré la victoire du mensonge et de la corruption, véritable ciment du système politique. En ce sens, ces élections sont un non événement politique. Par contre, le fait notable dans ces élections truquées, a été le recours à la violence policière est mafieuse pour éliminer nos listes d’ouverture sur le pays et sur les forces sociales et politiques autonomes.

 

Il y a là une résolution radicale à empêcher toute expérimentation politique innovante en vue de constituer une alternative politique.

 

Plus grave, la défaite électorale concoctée du FFS, associée à sa radicalisation éventuelle et à la poursuite de la tchétchénisation de la région de Kabylie pourrait constituer les ingrédients d’une sortie de crise pour le système. C’est l’opération majeure qu’on tente de réaliser à l’occasion de ce scrutin.

 

En ma qualité de premier secrétaire du FFS, j’ai l’intime conviction de la pertinence de cette analyse de la situation.

 

Depuis mon installation à la tête du Secrétariat national du Front des forces socialistes, j’ai eu à organiser des échéances internes décisives (l’Audit démocratique et transparent, la convention thématique, la conférence nationale des élus et le 4ème congrès du parti). Je me suis engagé à mettre en oeuvre les résolutions d’ouverture issues de notre 4ème congrès. De même, j’assume ma part de responsabilité dans la prise de décision par le parti, de participer aux élections du 29 novembre 2007, sous état d’urgence avec toutes les conséquences et tous les risques électoraux que cela comporte.

 

 J’estime encore que c’état la seule décision juste, la seule décision possible, qu’importent les résultats et le nombre de sièges à obtenir.En ces quelques mois, j’ai eu à assumer des missions qui engagent l’avenir du parti. Aujourd’hui, la carte électorale élaborée par les laboratoires du pouvoir ne saurait faire dévier le parti de ses orientations et buts stratégiques. L’importance des enjeux politiques actuels me conduisent à convoquer une session extraordinaire du Conseil national pour une évaluation rigoureuse des élections.

Sur un plan plus personnel, dans le respect des conceptions que je me fais de l’éthique et de la pratique politique, je remets mon mandat au président du parti.

Par cette décision, je souhaite faire acte de responsabilité, de transparence, de pédagogie politique et de respect envers les militantes et les militants, envers les électrices et les électeurs.

Résultats APW d’Alger

APW d’Alger sur 57 sièges

FLN : 19 sièges
RND : 9 sièges
FNA : 8 sièges
PT : 8 sièges
MSP : 6 sièges
FFS : 5 sièges
RCD : 2 sièges

Bouira

Le taux de participation pour les APC est de 43,08% et de 40,26% pour l’APW. Le FLN a obtenu la majorité dans 12 communes et l’égalité de sièges dans 3 autres. Le RND a eu la majorité dans 11 communes et l’égalité des sièges dans 3 autres. Le RCD, ex aequo avec les listes indépendantes, qui s’emparent de la commune de Sour El Ghozlane entre autres, est présent majoritairement dans trois APC dont M’chedellah et en égalité de sièges dans une autre commune. Le FNA s’impose dans deux communes et arrive à égalité de sièges dans une autre. Le FFS, Nahda et le PT prennent 1 APC chacun avec égalité de sièges dans une commune pour le parti de Louisa Hanoune.

 

APW de Bouira

FLN: 11 sièges

RND: 9 sièges

RCD: 6 sièges

FFS: 5 sièges

FNA: 5 sièges

HMS: 3 sièges.

 

Le FFS a obtenu la majorité dans la commune de Aomar

 

Résultats de Boumerdes

 

Le taux de participation avoisinait les 36%. 32 communes.

 

 

APW : FLN 12 sièges et majoritaire dans 19 communes.
Le RND a gagné trois communes
Le FFS a gaggé 3 communes : Si-Mustapha, Taourga et Naciria
Le PT a gagné la commune de Boumerdes-ville

APW: le FFS a gagné 5 sièges 

Résultats de Chlef

Taux de participation : 38,48 % pour les APC et 37,92 % pour l’APW.

 

 

Le FLN sur les 355 sièges réservés aux 35 APC, le FLN a eu 98 sièges, le RND en second rang avec 81 sièges, en troisième position le MSP avec 49 sièges. Suivent ensuite le FNA avec 57 sièges, le PT avec 21 sièges, le RCD avec 19 sièges, le FFS et Islah avec 8 sièges chacun, les indépendants avec 10 sièges, Nahda avec 3 sièges et en dernière position AHD 54 avec un seul siège.
Le RCD est majoritaire à l’APC de Talassa avec 6 sièges sur les 7 sièges.
Pour l’APW, où seuls le FLN, le RND, MSP et le PT étaient en course, là aussi, le FLN s’est accaparé la plus grande part du gâteau. Sur les 43 sièges, le FLN a eu 16 sièges, le RND 11, le MSP 9 et le PT de Louiza Hanoune pour une première participation à Chlef a eu 7 sièges.

Sétif

Taux de participation : APC 42,8% , APW 49,91% .

Beni Ourtilane à majorioté FLN/ Beni Chebana à majorité RND

Pour l’APW, le FLN : 20 sièges, suivi du RND avec 12, le HMS avec 9, le FNA avec 6 et le PT 6. Le RCD et le MN (Ennahda) n’ont rien obtenu.

Tizi Ouzou

Le taux da participation aux élections locales a atteint à Tizi Ouzou les 42,47% pour les APC et de 40,81% pour l’APW.

 

Le taux de participation le plus élevé pour les APC est enregistré au niveau d’Aït Chafaâ où il a atteint les 72,89%. Le taux le plus bas a été enregistré dans la commune de Tizi Ouzou où il n’a pas dépassé les 20,97%.

 

Le RCD a obtenu 29 communes sur les 67 existantes à Tizi Ouzou. Le FFS a obtenu 18 communes, suivi par le FLN avec 14 communes et le RND à égalité avec les listes indépendantes (3 communes pour chacun).

 

APW de Tizi Ouzou

RCD: 16 sièges

FFS: 15 sièges

FLN: 10 sièges

RND: 6 sièges.

 

APW de Béjaia (43 sièges)

Le FFS: 16 sièges

Le RCD: 11 sièges

Le FLN: 10 sièges

Le RND: 6 sièges.

Elections locales 2007: Résultats préliminaires

Résultats préliminaires

-Inscrits

18.446.627

-Votants

8.132.542

-Bulletins nuls

880.467

-Exprimés

7.252.075

Partis

Voix obtenues

Sièges obtenus

Taux

-Front de Libération Nationale

2.094.964

4.201

30,05%

-Rassemblement National Démocratique

1.602.044

3.426

24,50%

-Front National Algérien

836.305

1.578

11,29%

-Harraket Moudjtema Essilm

842.644

1.495

10,69%

-Parti des Travailleurs

586.367

958

6,85%

-Rassemblement pour la Culture et la Démocratie

295.008

605

4,33%

-Front des Forces Socialistes

282.154

566

4,05%

-Indépendants

278.289

542

3,88%

-Mouvement de la Nahda

160.759

219

1,57%

-Mouvement Islah

160.399

207

1,48%

-AHD 54

22.088

45

0,32%

-Alliances

26.703

27

0,19%

-Alliance Nationale Républicaine

13.818

24

0,17%

-Mouvement de l’Entente Nationale

11.661

23

0,16%

-Mouvement National d’Espérence

7.825

10

0,07%

-Mouvement El Infitah

5.170

10

0,07%

-Parti du Renouveau Algérien

4.995

9

0,06%

-Parti Socialiste des Travailleurs

4.050

9

0,06%

-Parti Nat.pour la Solidarité et le Développement

6.334

8

0,06%

-Rassemblement Algérien

2.785

7

0,05%

-Rassemblement Patriotique Républicain

1.800

5

0,04%

-Front National Indépendant pour la Conc

2.233

3

0,02%

-Mouvement pour la Jeunesse et la Démocratie

1.936

2

0,01%

-Mouvement National pour la Nature et le Développement

1.571

2 0,01%

-Mouvement Démocratique et Social

173

0

0,00%

TOTAL :

7252075

13981.


Résultats de la wilaya de BLIDA

La wilaya de Blida a enregistré un taux de participation évalué à 29,56% pour les communales et 29,40% pour les APW.

Sur les 25 communes que compte la wilaya, le FLN aura désormais à gérer 18 communes et 14 sur 43 sièges APW. Le FNA 8 sièges à l’APW et 3 communes. Le RND 7 sièges à l’APW et une commune, celle de Chréa.

 

 

 

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER