• Accueil
  • > Hommage
  • > Redouane Osmane est décédé suite à un arrêt cardiaque

Redouane Osmane est décédé suite à un arrêt cardiaque

osmane2.jpgLe secrétaire général du Conseil des lycées d’Alger (CLA) , Redouane Osmane, grand syndicaliste et militant des causes justes a trouvé la mort aujourd’hui suite à une crise cardiaque. Âgé de 54 ans, Redouane Osmane, enfant de Bab El-Oued, était professeur de français au lycée Émir-Abdelkader de Bab El-Oued. À l’université, il a créé le Syndicat national des étudiants algériens autonome et démocrate (SNEAD). En 2003, Osmane devient le représentant du syndicat des lycées d’Alger.

En cette douloureuse circonstance, je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille.

Commentaires

  1. khaled Tazaghart dit :

    Je présente mes condoléances les plus attristées à la famille du camarade militant REDOUANE OSMANE que jai connu à l’université de Bouzareah en 1990.
    Il était à l’avant-garde du combat des étudiants pour le respect des franchises universitaires, la démocratisation et l’algérianité de l’université.
    Ak ir hem rebbi a ayamdakwel
    Khaled Tazaghart

  2. fils d'Algérie dit :

    Voilà un Homme qui ne quitte. Un vrai Homme que l’Algérie ne cessera pas de pleurer !

  3. aissa rahmoune dit :

    C’est la rubrique vie syndicale qui annonce la mort d’un syndicaliste “hem idehek, hem ibaki”.

    Je tiens à décliner mon identité, assumant ainsi mes propos.
    Bon courage au blogueur qui offre un espace de débat aux Algériens et aux Algériennes, orphelins, réprimés, oppressés…
    J’éspère qu’il ne changera pas.
    Le corps de l’éducation vient de perdre un de ses militants syndicaliste le plus en vue et peut-être le plus engagé.
    Triste nouvelle qui vient s’ajouter au cortège du désespoir et de deuil qui défile et qui comble notre quotidien, oh combien malmené.
    Un enfant de Bab El Oued, nous quitte comme enfant du peuple.
    Peu importe son école politique, il est convaincu de ses idées. Au moins il en a. Il n’a pas fait de son parcours un «mourour el kirame». Il ne voulait pas d’une Algérie grand pays dortoir, un bazar, un théâtre mort, une école sinistrée …
    Je revois ses enseignants automates mais hélas pas autonomes, devenus cadres politiques par vacance du poste. ILs se font une petite affaire juste à coté de l’éducation pour vendre du poulet. Ils ont placé leurs épouses par injonctions, comme intendante ou économe pour enfin bénéficier d’un marché en gré a gré… et les exemples sont inter…minables.
    Ils doivent se regarder dans une glace… Ils auront en face un REDOUANE OSMANE qui leur donnera une belle leçon de la vie, de l’engagement et de lutte syndicale.
    Enfin, à sa famille je présente mes sincères condoléances. A sa deuxième famille: l’éducation, je lui présente mes encouragements. Je lui dit: «tu nous laisses avec les chiens, les méchants, les crétins et les opportunistes. J’aime ton coeur qui nous a donné sa chaleur. Mais je n’aime pas ton coeur qui t’a ôté la vie…»
    AISSA RAHMOUNE, avocat stagiaire.

  4. Anonyme dit :

    Je tiens à présenter mes sincères condoléances à sa famille et à la famille syndicale qui reste fidèle aux vrais idéaux de l’esprit syndical en Algérie. Encore une perte pour notre Algérie, j’espère qu’il y aura des femmes et des hommes qui sauront prendre la relève pour continuer les combats justes dans notre pays
    SALAM
    YAHIA

  5. Amour dit :

    ADIEU L’AMI
    ADIEU LE FRERE
    TU NOUS MANQUERA
    REPOSE EN PAIX.

    « MERE ! DE QUOI SERA FAIT DEMAIN
    QUAND LES BATISSEURS DES DEMAINS SONT PARTIS HIER. »

    Nadia

  6. kabyliste dit :

    Mes sincères condoléances à toute la famille du « défunt » et à tous nos losts.

  7. Mounadhil dit :

    Un espoir assassiné…
    إن الاغتيالات السياسية ليست ممارسة الديكتاتوريات المعاصرة فقط ، بل لديه جذور في الماضي البعيد. إن اغتيالات سياسية كثيرة حدثت في الجزائر ، لكي لا أعود إلى التاريخ البعيد ، سأبدأ بـ عبان رمضان إلى كريم بلقاسم ثم علي مسيلي و مبارك محيو ( القائمة طويلة ) .
    إن الطرق المستعملة في الاغتيال كلاسيكية ، أي تتمثل في الاغتيال المباشر لشخصيات بارزة تمثل « خطر » على النظام القائم. إلا أن ما حدث مع زميلنا عصمان ردوان رحمه الله يختلف كثيرا عن هذا من حيث المنهج و الأداة. إلا انه يجب الحديث على المضايقات و الضغوطات المتواصلة التي تعرض إليها يوميا من قبل الوصايا (الوزارة) و أجهزتها الجهوية و المحلية إلى حد استدعائه المتكرر إلى العدالة و تهديده بالفصل عن العمل ، بسب نشاطه النقابي. إن اعتماد (تسجيل) نقابات أخرى دون مجلس ثانويات الجزائر( النقابة التي أسسها) رغم أن بعضها منتوج خالص للمخابر و ليس لديها أي تمثيلية لعله اثر عليه كثيرا. فقلبه الذي يحمل الجزائر لم يتحمل أكثر ، فتوقف عن النبض للجزائر ، لأساتذتها و لتلاميذها.

  8. amel dit :

    Redouane Osmane: c’était une GRAND HOMME et il le restera même après sa mort!
    sa lutte, son combat ne devraient pas être vains, nous continuerons à lutter pour être à la hauteur de ses espérances, à son image jusqu’à l’ultime soupire.
    Repose en paix cher collègue et ami et très sincères condolénces à toute sa famille spécifiquement sa mère mais aussi à tous les enseignants pour qui c’est également une très grande perte à tous les niveaux.
    que la lutte continue, c le meilleur hommage qu’on puisse lui offrir

  9. karima alias jedjiga dit :

    Bonjour,
    je viens d’apprendre le déces de Rédouane et j’en suis effondrée.
    je prsesente à sa grande famille et particuliérement aux Osmane, à fouzia sa soeur que j’ai connu …C’est une grande perte non seulement pour sa famille mais aussi pour toute l’Algérie
    Karima

  10. Lion de L'usto dit :

    j’utilise un pseudonyme que Redouane m’avait donne durant son memorable sejour a oran « dument partage et tres court » pour n’utiliser que l’une de tes inombrable tournure de phrases.Le vrai Lion a vrai dire c’etais toi, quand tu rugissaits du haut ta fine silhouete(tu etais tellement mince que tu pouvais te cacher deriere mon doigt-car tu as tout donne et ne vivait que d’air et d’amour des causes justes)je sais que les responsables d’in-securite mettaient dans leur frocs. Je t’ai pleure quand j’ai su que tu nous as quitte puis me suis resaisis et pensais a ton combat, ton humanite, ton courage et j’ai decide de celebrer ton depart.tu as quitte le monde bas des mortels mais comme en temoigne tout les articles et lettres de tous ceux que tu as touches de pres ou de loin du monde entier,avec ton devouement ta charite, ta grandeur et engagement vivront dans tout un chacun a jamais.sa va etre tres defficile de combler ton depart mais saches que le combat continue.
    enfin je tiens a te dire non seulement c’etais un plaisir de te connaite mais surtout un honneur d’avoir ete temoin de quelques un de tes combats.

    au revoir Camarade.

  11. OGBANE dit :

    Je viens d’apprendre le décès de Mr Rédouane OSMANE et je tiens à présenter mes sincères condoléances à sa famille et à la famille syndicale..
    J’ai connu Redouane à l’Université d’Es Senia d’Oran quand il était au SENAD avec « arezki » « omar » et « Harguez » faiseant tout pour une université populaire libre et démocratique ses discours était comme de belles histoires faisant rire et pleurer en même temps, sa façon de dire les choses m’étonner, j’était émerveiller par cet Homme.. à croire de vouloir intégrer les rang de ce syndicat mais j’était engager dans un autre on se respecter mutuellement, j’ai tellement de belle image que je garde de cet Homme courageux.. Tu est passer de l’autre coté en laissant un vide terrible dans le monde syndicale.. Je prie pour toi car tu mérite d’être un ami que j’aimais te revoir depuis 1992..tu va me manquer..

  12. Dahminou d'Alger dit :

    Un enfant de Bab el oued vient de nous quitter pour le monde de repos aprés un parcour d’HOMME pour dénoncer l’injustice et combattre la HOGRA de decideurs qui n’ont pas osé empeché Redouane dans son vivant de rentrer au lycée Emir Adelkader mais il lui ont refusé de rentrer à son lycée à sa mort.
    Redouane OSMANE est mort mais il demeurera gravé dans nos memoires.
    MES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTES A LA FAMILLE OSMANE AINSI QU’A LA FAMILLE DES ENSEIGNANTS
    oulid Bab el oued et fiere

  13. Anonyme dit :

    J’apprends avec beaucoup de tristesse la mort de Redouane.J’ai vu des photos des obseques et ne le reconnaït pas.
    Je ne l’ai plus revu depuis 1978/1979.
    Je me souviens de nos premières rencontres avec un trio de la G.P d’oran.Les années 1976/1979 à l’université d’Es-sénia à Oran.
    Mon dernier souvenir où je l’ai rencontré,nous avions fait un voyage ensemble,dans un train,Oran-Alger.Une grève nationale des étudiants,nous devions prendre contact avec des militants à l’université centrale à Alger.
    Je me souviens d’un garçon aimable et discret.
    Arrivés à Alger,nous avons cherché ces camarades dans une cafétéria.
    Nous avons passé deux jours ensemble à discuter.
    Depuis ce jour,je ne l’ai plus revu.
    Je savais qu’il était très actif malgré les risques dans une Algérie où la violence à fait des ravages.
    Sa mort me blesse.Un jeune homme qui aurait dû être encore avec nous.
    Toutes mes condoléances à se famille et ses amis,notammment Djilali dit « l’indien ».

    Fawzi Hakiki

  14. amirouche dit :

    j’ai connu, redouane, dans une période, trouble, mais riche en algérie, en étant étudiant en 85, au sein du syndicat ( coordination nationale) ça été tjours, un homme d’unité et qui ne s’est jamais, trompé de combat, ni de priorités, l’algérie, perd l’un des combattants, de tous les mahgourinnes, et de tous les prolos comme nous sommes, je suis fière de connaitre des hommes de sa trompe, que le seigneur, t’accorde, paix et miséricorde, je t’embrasse camarade et je pleure ta famille vive les enfants libres d’algérie

  15. el khalifa....M.H13 dit :

    ADIEU LE SAMARITAIN
    رحمة الله عليك يا استاذ و الله لم نكن نعلم انك من القلائل و الكل يتاسف لفقدانك يا صاحب المكانة العليا

    M.H13

  16. kaid_omar belkacem dit :

    bonjours desoler de vous importuner mais je vous demande un peut de respect pour l’embleme national qui n’apartien pas qua bouteflika tout seul alors de grace pas de grafiies sur el alame alwatanie choukrane

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER