• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 décembre 2007

Archive pour le 16 décembre, 2007

Déclaration du CLA

osmane4.jpg

L’Algérie vient de perdre un de ses meilleurs fils ; un grand syndicaliste digne de ce nom : OSMANE REDOUANE, l’infatigable combattant de l’injustice et de l’arbitraire s’est éteint à l’âge de 56 ans, la craie à la main, devant ses élèves après qu’il eut terminé un cours majestueux.

Que dire de ce grand Monsieur qui a vécu pour les autres. Sensible, digne et intègre, rétif à toute forme de pouvoir ou de promotion personnelle, il a consacré sa vie à défendre les droits des opprimés.

Il a combattu avec la justesse de ses idées et sa capacité de mobiliser jusqu’aux derniers moments de sa vie. Il venait juste de terminer la rédaction d’une déclaration appelant les enseignants à se mobiliser pour défendre leurs droits et leurs salaires, après qu’il eut réuni, pour la dernière fois, le conseil national du CLA la veille de son décès.

Les enseignants se souviendront longtemps de son combat pour la dignité qu’il a entamé pendant plusieurs années et qui a apporté ses fruits. Les enseignants de Bouira grévistes de la faim se rappelleront de sa présence quotidienne à leurs côtés au moment où beaucoup faisaient la sourde oreille à leurs préoccupations légitimes ; les « PES sans statut » régularisés après tant d’années d’incertitude auront toujours en mémoire la fameuse coordination qu’il a organisée pour défendre leurs droits ; les enseignants du technique ont trouvé une mine d’or dans ses idées et ses arguments qu’il développait pour acculer les commanditaires du démantèlement de l’enseignement technique et dévoiler les enjeux majeurs d’une telle réforme ;……et la liste est longue.

Cet Homme avec un grand H disait un jour : « La résistance est une utopie active qui refuse la fatalité de la résignation ». Il n’a jamais accepté de se soumettre à l’arbitraire et est mort en héros.

Le CLA présente à ses parents, à sa famille, à ses amis et à toute la famille éducative ses condoléances les plus sincères et partage la douleur de la disparition de cet être cher .A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons.

Le Bureau National du CLA / Alger, le 15 décembre 2007

Hommage de Salhi Chawki

osmane5.jpgRedouane Osmane principal animateur des grèves de l’enseignement, figure de proue des syndicats autonomes vient de mourir, foudroyé par une crise cardiaque en pleine classe. Depuis vingt cinq ans, il n’avait pas ménagé ses forces malgré une santé fragile. Agitateur génial il avait été sur tous les fronts où ça bouge, déployant son grand charisme et jouant de sa voix que l’habitude des assemblées générales avait dispensé de mégaphone. Son énergie inépuisable nous surprenait toujours; Il a rempli tous les instants de sa vie jusqu’à ce dernier moment tragique, coincé entre un week end de réunions épuisantes et un rendez-vous avec les enseignants de Bouira grévistes de la faim qui comptaient tant sur lui. N’est ce pas un symbole que l’annonce de sa mor voisine dans tous les quotidiens avec son dernier appel à la mobilisation. ;
je vous joins la petite biographie vite rédigée à l’usage des journalistes et qui ne dit pas toutes les émotions que nous aurions voulu dire.
Chawki

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER