Pourquoi camarade

Mes larmes, camarade
ont le goût amer de la passion.
De tes yeux plein d`éspoir
tu as lancé un dernier regard
Le poing levé, camarade
tu as sauté
dans une dernière lutte
où tes démons
l’ont emporté.
Dans ce monde de mutilation, camarade
mes souvenirs
sont voués
à la destruction.
Pourquoi, pourquoi
sous ce pont
où les flots, couleurs de sang
emportent avec eux
les derniers chants
de la révolution,
porquoi es-tu parti
abandonnant
les drapeaux, l’amour et la vie?
Déjà
je sens le brouillard
envelopper mon corps
et ton cri se perdre
dans le silence
de la mort.

Je presente mes condoleances e toute la famille de notre cher camarade Redouane et a tous les camarades en lutte.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER