Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

 

tasdawit.jpgLes étudiants saccagent les bureaux de la DOU de Hasnaoua

Un véritable climat de tension règne à l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Avant-hier, les étudiants protestataires ont pris d’assaut les bureaux de la directrice de la DOUH, sortant tout le mobilier dehors avant d’y mettre le feu, ainsi qu’à des pneus. Selon des témoignages recueillis sur place, c’est l’action en justice entamée à l’encontre de plusieurs étudiants qui aurait fait déborder le vase.

 

 

Rappelant que la Coordination locale des étudiants (CLE) exige, depuis quelque temps déjà, le départ de la directrice des œuvres universitaires de Hasnaoua (DOUH). D’après M. Chabane

Commentaires

  1. el moufid dit :

    la securite la securite la securite

    Mardi vers les coups de 8 h, le corps sans vie d’un homme âgé d’environ une cinquantaine d’années, a été découvert par les éléments de la gendarmerie de Sidi Aich. En effet, agissant suite à des renseignements fournis par des citoyens, les éléments de la gendarmerie se sont rendus sur la piste menant de Sidi Aich à Sidi Ayad, derrière le CFPA. La victime baignait dans une mare de sang et présentait des traces de coups portés sur le corps notamment sur le visage. Le décès constaté, les éléments de sécurité ont immédiatement ouvert une enquête pour élucider l’affaire.

    A signaler que ces derniers temps, l’insécurités règne en maîtresse sur toute la vallée de la Soummam où plusieurs actes de banditisme allant du simple larcin, vol de bétail, aux agressions et crime …sont signalés ça et là. Aussi les autorités civiles et surtout sécuritaires doivent mettre le paquet pour éradiquer ce fléau digne des années 30.

    le developement

    le developement

    L’APW sur rails ?
    La voie ferrée, les axes autoroutiers, l’aménagement touristique, l’environnement sont autant de dossiers qui attendent d’être pris en charge par les autorités de wilaya et l’assemblée élue.

    La nouvelle Assemblée populaire de wilaya (APW) a tenu sa première session ordinaire lundi dernier. Pour avoir soutenu le RCD dans l’élection du président de l’assemblée, le FLN a obtenu deux vice-présidences au sein de l’exécutif. Il devra également présider certaines commissions qui seront mises en place prochainement. La nouvelle assemblée de wilaya sera opérationnelle dans moins de dix jours, selon les déclarations de son président, M. Ikharbane, qui a annoncé que les convocations pour la tenue des premières réunions des commissions seront lancées dès la constitution de celles-ci. « Notre wilaya est conviée, a déclaré M. Ikharbane, à regrouper toutes ses forces, à mettre à profit toutes les contributions pour prendre en charge son devenir. » Affichant une volonté à agir sur le terrain du développement, en rupture avec le climat politique tourmenté des dernières années, le président de l’APW a présenté une allocution sous forme de projets à lancer dans tous les secteurs d’activité. Dans le programme présenté devant l’assemblée, il est fait état de la situation de l’emploi dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le taux de chômage est estimé à 25,60 %. Les secteurs de l’administration, du commerce et des services absorbent plus de 70 % du marché de l’emploi. 5% seulement des emplois relèvent de l’agriculture, et 12% de l’industrie. Durant des décennies, le développement de la wilaya était assuré par les grands investissements publics, tels que les complexes Eniem, Cotitex de Draâ Ben Khedda, l’Enel de Fréha. Les nombreuses dissolutions et les graves difficultés qui ont affecté le secteur public ont réduit le tissu économique de la wilaya à sa portion congrue. « Aujourd’hui, énonce le programme de l’APW, notre wilaya doit œuvrer à la concrétisation des projets lancés initiés et mettre en place une nouvelle dynamique de développement », ajoutant : « La promotion de la PME/PMI, le tourisme, l’artisanat, l’agriculture de montagne, la moyenne et grande hydraulique ont toujours été la vocation consensuelle définie pour notre wilaya. » Les projets initiés et qui restent à concrétiser, sont : « L’université de Tamda, le port d’Azeffoun, le port de plaisance de Tigzirt, l’extension de la voie ferrée vers oued Aïssi, le stade de Tizi Ouzou, les raccordements au barrage de Taksebt. » Les projets qui devront être lancés sont l’axe autoroutier entre Tizi Ouzou et Béjaïa (RN12), la modernisation de la RN24 pour désenclaver la zone côtière ainsi que l’extension du réseau du gaz et de l’AEP à partir du barrage de Taksebt, la réalisation des barrages de Tlata, de Sidi Khelifa et de Rabta, extension de la voie ferrée vers Tamda, Azazga et Boghni… Dans la mise en œuvre d’une « nouvelle stratégie pour le traitement de la problématique du foncier à travers la wilaya », il est envisagé la création de villes nouvelles sur des terrains relevant du domaine privé de l’Etat. Les sites potentiels sont Tamda, Aghribs, Iflissen, Aït Chaffaâ, Tizi L’Djemaâ, Bouzeguène. C’est l’un des moyens pour résoudre le problème du déficit du foncier urbain qui touche plus de 20 communes. L’APW préconise, en outre, de « doter l’agence foncière de wilaya d’un capital suffisant pour lui permettre de reconstituer des réserves foncières au profit des communes et de lui permettre de jouer le rôle de véritable régulatrice du foncier urbain ». Un coup d’accélérateur dans le secteur de l’aménagement touristique est l’une des priorités annoncées par l’exécutif de l’APW. La wilaya de Tizi Ouzou compte 8 zones d’expansion touristique le long de son littoral mais aucune n’est aménagée, « en dépit d’une forte demande d’investissements ».

    D. T.

  2. dilemma dit :

    Bonjour,

    C’est avec beaucoup de recule que je m’exprime sur le sujet et que je vous fais part de mon humble avis.

    Je suis moi-même étudiante à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou en 2ème année au département de traduction et interprétariat. Et je trouve de tels comportements exagérés de la part des étudiants, c’est indigne de leur part de se comporter de la sorte ! Il y a d’autres moyens bien plus civilisés pour se faire entendre ou réclamer quoi que ce soit.

    Personnellement, comme je l’ai dit maintes et maintes fois, je ne me sens pas du tout concernée par cette histoire, car je n’y vois que de l’hypocrisie et de la manipulation.
    Voilà que Mme Ourida Larfi, directrice des œuvres universitaires de Hasnaoua, n’occupe plus ce poste depuis plus de trois moi et il n’y a eu aucun changement !!!
    Tout ce que je demande c’est de continuer mes études dans de bonnes conditions sans toutes ces grèves et manifestations, qui en réalité ne font que nous perturber.
    Dilemma.

    PS : je ne sais pas si c’est moi qui ai mal compris, mais le commentaire posté par « el moufid », n’a rien à voir avec l’article, non ?

  3. KT un Ex etudiant dit :

    Bon dieu… c’est toujours la meme chose a l’université MM de tizi ouzou pour ne pas dire en algérie, depuis le début des années 1990 date du début de mon cursus a ce jour septembre 2008…….il n’y a que: Décadence,misére,incompétence,inaptitude,laisser-aller,delation,hypocrisie,manipulation,nullité,infirmité,pot-devin,insecurité,
    disqualification,chauvinisme,entrave,passe droit, abus de pouvoir,abus d’authorité,violence,vols etc……
    tout ces qualifications toujours à l’ordre du jour,poutant dans un lieu de savoir.
    Quelle malidiction!
    Ca ne changera jamais avec un peuple qui a soif de tout et qui a tout perdue comme repère…
    C’est la vérité..
    Que dieu protége les braves.

  4. lamine dit :

    salut.
    je ss aussi etudiant a l’universitè de tizi ouzou (departement detraduction et nterpretariat)mai serieusement je ne t’ai jamaisvu.

  5. chateignier dit :

    bnsoir je suis outrere de voir cela,vx ne meriter pas cela ,les kabyles sont des gens tres gentil adorable moi jeles aiment bcp.moi en se moment je suis en relation avec un kabyl qui habite a willayade tiziouzou,qui est tres charmant.je vx souhaite bnne chance.carine

  6. kenza dit :

    moi je suis etudiente a l’université de tizi ouzou bastos en math informatique et pour vous dire la verité cela n’est pa tres interesent c’est meme nul sur tous les prof qui ne se sousi de rien sauf de la date des vacances et celle de la rentré de leurs argent c’est pitoyable notre pays revien en ariere quand tous le monde avance ,ont n’es des jeunnes qui veules de la nouvauté et non pa une routine infernalle bref apres tous se qu’on vie les gents ce demande encord pour quoi les jennes veules quité le pays c’est pour avoire le gout de l’evolution

  7. abdelkader dit :

    c’est grave nos cracks politique incompétent qui envoie leurs progéniture étudié dans les meilleurs écoles européennes au frais du contribuable algérien prenne encore les algériens pour des naïf assistée comme au début de l’indépendance de l’algérie!
    mais je doute qu’il comprenne qu’il sont sur une poudrière sociale
    qui ‘n’attend qu’a leurs pété au nez !
    mais cette fois ci il vont avoirs affaire a des gens déterminée qui on fait des études!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER