Larbi Nouar. Coordinateur national du Cnapest à El Watan

nouar.jpg« L’augmentation de 6000 DA ne met pas à l’abri l’enseignant »

Larbi Nouar, coordinateur du Conseil national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest), parle en exclusivité à El Watan des raisons ayant poussé le syndicat à recourir à ce débrayage.
- Parlez-nous des résolutions de la dernière session du conseil national…
- La session des 29 et 30 décembre 2007, à laquelle 37 wilayas ont participé, est une suite de la session ouverte du mois de novembre. Les questions du statut particulier, du siège national qui nous fait défaut, le mépris affiché par la tutelle à l’égard de la grève de Batna, ont été, avec la position de certains directeurs de l’éducation nous tournant le dos, les principaux points inscrits à l’ordre du jour. Notons qu’en marge de ce conclave, une commission a été chargée d’étudier les propositions du ministère inhérentes au futur statut particulier qu’on rejette catégoriquement. D’autant que la tutelle a occulté le fond du problème…
- Pouvez-vous vous étaler sur cette question (le fond du problème) ?
- Nos propositions concernant l’introduction de quatre catégories de professeurs n’ont pas obtenu les résultats escomptés. La tutelle n’a pas trouvé mieux que de s’appuyer sur l’ancien système (la loi 90-49 qui n’obligeait pas la tutelle à créer les postes pour les professeurs agrégés et professeurs chercheurs). Les mesures transitoires préconisées par la tutelle désavantagent les PEST ayant cumulé plus de 10 ans d’expérience. Le Cnapest ayant demandé à ce que le poste de professeur principal soit attribué à un enseignant ayant plus de 10 ans d’expérience, le professeur expert valorisera 17 ans de métier et l’excellence sera confiée aux enseignants ayant 25 ans et plus de métier, est déçu par les décisions de la tutelle tournant le dos à toute négociation sérieuse.
- Que reprochez-vous au nouveau statut ?
- Avec le nouveau statut, l’enseignant travaille avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Sachant que les nouveaux textes ont instauré des sanctions s’apparentant à des punitions. Une absence à une réunion du conseil de classe est considérée, désormais, comme une faute grave de 3e degré. Avec, en sus, une perte d’échelon et une mutation obligatoire. Le Cnapest, ayant demandé l’abrogation de la circulaire déniant le droit à tout fonctionnaire ayant fait l’objet d’une mutation temporaire à participer au mouvement, tombe des nues. D’autant que la tutelle a non seulement affiché une fin de non-recevoir mais vient de réinscrire cette dernière dans la nouvelle loi.
- Qu’avez-vous à dire à propos de la nouvelle grille des salaires ?
- Le Cnapest rejette le déclassement de professeurs techniques et des lycées techniques qui se retrouvent à la catégorie 10. Nous considérons que l’augmentation de 6000 DA brut ne répond pas à nos attentes, ne met en outre pas à l’abri du besoin l’enseignant. Le conseil national, qui attend une révision à la hausse du régime indemnitaire, est disposé à participer à l’élaboration de ce régime. Il refuse, en outre, le fait accompli comme cela a été le cas pour la grille des salaires. Nous sollicitons, à cet effet, l’intervention et l’arbitrage du président de la République, l’initiateur des réformes du système éducatif, n’ayant pourtant pas occulté la situation socioprofessionnelle des enseignants qui se dégrade de plus en plus.
Kamel Beniaiche

Commentaires

  1. LAAGUEB dit :

    coordonne avec le cla . l,union fait la force
    nos ennemees sont les fis de harkis et kaids d,oregine juif il veullent metre les algrien a geneux,

  2. un peste invétéré dit :

    le site officiel du cnapest a été suspendu

  3. fawzi liamine dit :

    quelques jours de greve ne derangent pas benbouzid and co;il faut durcir le mouvement

  4. un enseignant chevronne dit :

    Il faut lutter jusqu à la fin avec beaucoup de courage n en deplaise à mr Benbouzid qui continue à avoir le souffle long

  5. abd elhafid chalabi dit :

    salut monsiers y comprie m;noare je veux dire que nous sommes besoin des actévités publicitaires pour le cnap.
    par ex:- des forumes, des stages,des proges de livres,des foyez sur internet un journal et des jornalistes en demandent toujour l’avie favorable de la gouvernoment. merci.

  6. djamel dit :

    dé que le cnapest a eu l’agrement les choses on changer le cnapest va ds le sens du courant pouvoir et oui

  7. Ahmed Bououdnine dit :

    si le cnapest veut aller loin vers la concretisation de ses nobles objectifs ,je conseille mes freres et soeurs P E S de renoncer a tout avantage et faveure ,et choisir parmi _vous les mures et les competents et lutter contre les escros qui veulent arriver à leurs buts ignobles sur le dot de leurs collegues.
    conseils d’un integre militant syndicaliste de l’education

  8. Tahar Hamadache dit :

    Je ne cherche pas tellement les faveurs du Cnapest, n’étant pas Pest, d’autant plus que des membres de la direction du Satef ont embarqué ce dernier dans le radeau de la CNASFP. Mais il me parait plus judicieux de laisser passer ce genre de propagande jusqu’au terme du Congrès national du Cnapest qui se tint cs jours-ci. Cela me parait d’autant plus judicieux que cela pourrait se retourner en faveur du CNAPEST, à juger par le contenu du code d’honneur élaboré par le noyau fondateur du SNAPEST à Béjaia, au début du mois de juin passé. Si vous voulz en avoir le coeur net, consultez, juste après la déclaration du Cnapest-Béjaia, à ce lien :
    http://fr.groups.yahoo.com/group/satef_06dz/message/495

  9. Ahmed Bououdnine dit :

    Fais du bien et jettes-le dans la mer si les poissons l’ignorent,dieu le saura.

  10. Ben ali dit :

    bjr je suis ptlt je voudrai s’avoir ou est notre situation vu le nouveau statut(classement) merci

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER