Ce matin / Des centaines de lycéens dans la rue (infosoir)

marche7.jpgPour l’allégement des programmes
l Emboîtant le pas à leurs professeurs qui réclament un meilleur statut social, les élèves de terminale ont, aujourd’hui, dans une manifestation, réclamé l’allégement des programmes. Ceux-ci sont jugés trop volumineux, compromettant leur chance de succès au baccalauréat. 

Les élèves de terminale de plusieurs lycées du centre-ville de la capitale sont sortis, ce matin, dans la rue pour protester contre la charge des cours qui leur est imposée par les nouveaux programmes. Les rues Didouche-Mourad et Hassiba-Ben-Bouali ont connu une ambiance particulière avec des lycéens qui pressaient le pas en allant du côté de la place du 1er-Mai. Parallèlement, la police était en alerte : «Ils se dirigent vers
la Maison de la presse !», criera sur son talkie-walkie un agent qui a pris position à l’entrée de l’hôpital Mustapha-Pacha. Des centaines d’élèves des établissements du Sacré-Cœur, de Omar-Racim et de Ibn-Naas notamment se sont en effet rassemblés, dès 9 h du matin, devant
la Maison de la presse Tahar-Djaout, place du 1er-Mai. Les protestataires, très nombreux, tentaient d’approcher les rédactions des journaux, mais ils étaient empêchés par les policiers, en civil et en uniforme. Seule une délégation de trois lycéens a reçu l’accord de pénétrer dans
la Maison de la presse pour exposer ses doléances. Pourquoi s’adresser aux journaux ? «Nous ne savons pas à qui parler. Toutes les portes sont fermées devant nous. La direction du lycée ne fait que nous calmer. Nous n’avançons pas dans les différents programmes alors que les examens de fin d’année approchent», lance un groupe de lycéens de Omar-Racim. Les mécontents se recrutent parmi les candidats au bac en sciences naturelles, en lettres et langues étrangères. «Nous demandons l’allégement des programmes, de tous les programmes», déclarent-ils. «Nous avons le soutien de nos profs», ajoutent-ils en guise d’assurance. Le rassemblement observé à la place du 1er-Mai a donné lieu à des bousculades. Les lycéens, à forte majorité féminine, allaient dans tous les sens. Plusieurs d’entre eux ont été malmenés par la police. Vers 10h, ils se sont rassemblés devant l’entrée de l’établissement Ibn Naas de la place du 1er-Mai, ne sachant pas ce qu’il fallait faire. Auparavant, les lycéens du centre-ville ont été chassés de la rue Didouche. «Où l’on va, on nous chasse», affirme-t-on. En vertu de la loi sur l’état d’urgence, toujours en vigueur, les manifestations publiques sont soumises à autorisation préalable de l’administration. Depuis le 14 juin 2001 (la marche des ârchs), elles sont interdites dans la capitale. Cette sortie des lycéens coïncide avec le cycle de protestations engagé par les représentants des enseignants (CLA, Cnapest) qui contestent la nouvelle grille des salaires et le projet de loi sur l’orientation scolaire encore à l’étude.

Commentaires

  1. bounouri dit :

    moi je suis un eleves de terminal et je suis dacore a 100/100 avec les eleves des autre lycees car notre programme est tres chargé et ont ne poura jamais le finire alor il ya qune seul sollution c’est de faire la greve jusqua l’allegement du nouveux programme

  2. Miriam dit :

    autant de fautes dans une seule phrase pour quelqu´un qui prépare le bac, chapeau!
    Pauvre Algérie.

  3. momo dit :

    je me demande betement quel est le quotient intellectuel de benbouzid. un prgramme surchargé, des profs mafieux…tout le monde est coupable a+

  4. kadi dit :

    je suis un homme agé peut etre je comprend votre revendication mais je vous dit bravo continuez dans dans votre action j’aimerai bien avec vous pour faire bouger ce systémé qui défaillant dans tous les domaine

  5. sacha dit :

    salut a vous,moi je suis descendue aujourd’hui dans les rues d’alger pour exprimer ma colère avec tout les autres lycéens d’alger.le gouvernement ne veux pas réagir,certeins lycées sont en greves depuis une semaine mais rien ne va!personne ne veux nous ecouter,il ne font que nous rappeler ce qu’on sait deja:nous sommes des cobayes!!alor qu’est ce qu’on doit faire pour nous faire entendre est ce que quelqu’un parmis vous a une solution??

  6. cobaye d'une autre époque dit :

    je me pérmet de répondre à la question de sacha,mais avant je tiens à dire que si je le fais c’est en conaissance de cause ayant été moi méme confronté tout au long de mon cursus à différents changement de systéme de notation ou de programme..en commençant par le BEF comptabilisé au méme titre que le moyenne annuelle en passant par les deux séssion du bac 1992 et enfin l’annulation des éxamens de résidanat de medecine et j’en passe…donc en ma qualitée d’ancienne victime de benbouzid(l’homme qui à lui tout seul comptabilise le plus grand nembre de victimes d’échec scolaire qu’il deverais étre recherché par l’UNICEF)je vous conseillerais de ne pas trop compter sur une issus favorable du conflit qui vous oppose au ministére car benbouzid n’hésitera pas un instant à vous sacrifier afin de se maintenire en poste(il n’ya qu’à voire comment il gére les multiples gréves de vos enseignant)et chaque jour de gréve qui passe est un jour de moin avant le bac.alors appliquez vous à assimiler ce qui peu l’étre et ne vous laissez jamais à la merci d’un gueu comme benboumachin…bon courage génération saccrifiée

  7. toubib dit :

    je me permet de répondre à sacha étant moi même le fruit de nôtre systéme « éducatif »,je te conseille toi et tes camarades de ne pas trop compter sur une issus favorable au conflit qui vous oppose a benbou..ziiid(ya bouzid)car cet homme est capable de sacrifier des génération de jeunes algérien pour se maintenire en poste…faire une gréve c’est ligitime mais il ne faut pas oublier que le BAC est pour demain est chaque jour de contestation est un jour de moin pour la préparation du vôtre éxamin..bon courage l’avenire de l’algerie.
    n.b:pourquoi ne pas ouvrire une pétition sur le net pour récolter le max de signatures pour soutenire vôtre cause.

  8. faiza dit :

    vous je suis avec vous dans tous ce mouvements et je demande kon reprennent les cours en n’attendant la réponse définitive en n’est entrain de perdre du temps parceke ça s’arrangera pas aussi vite que vous le croyez c pas un truc facile mais il le faut
    soyez contient nous sommes les perdants

  9. abirus dit :

    ben moi je suis de l’encien programe et là c’est notre last chance alors on va faire la greve le 26/01/2008 pour la 2eme séssion car c’est de notre droit de faire sa,alors tous les términales ensemble.
    il ne faut sur tout pas abendonner car il sagi de l’avenire de notre algerie.(tous pour une algérie méilleur).

  10. sal dit :

    Nous parents de lycéennes du Lycée Aicha Hussein Dey
    Nous vous informons des faits suivant aujourd’hui 24 janvier 2008 la directrice Mme F. Lassami a interdit l’accès du lycée a nos enfants alors que la veille elle avait sévit en laissant nos filles durant 3 heures debout dans la cour en guise de réprimande et en employant des termes qui ne sont pas digne d’une directrice d’établissement de renom.
    En utilisant des mots vulgaires
    Nous pensons que pour une directrice ce genre de comportement est inadmissible.
    Aussi nous aimerions qu’elle présente des excuses à toutes les filles de terminale
    Nous parents d’élèves sommes prêt a portés plainte a l’encontre de cette dame si cette situation venait a se renouvelée
    Nous parents d’élèves avons demandés ce jour a la rencontré mais celle ci c’est caché dans ses appartements en laissant les surveillantes faire face aux parents.
    (Selon certain dire cette dame n’est pas à son premier impair, et elle serait même à l’origine d’un suicide dans un autre établissement qu’elle a eu a dirigée)

  11. Nina dit :

    b1 a la fin vs avez gangés ya shabe le nouvaux programme « SEDKOULKOUM EL BAC » vrément,enfin bref de tte façon c’est pas de votre faute c l’etat pauvre algérie…..

  12. lytissia et cylia dit :

    Salut nous sommes deux lycéennes une de la 1as et une autre de la 2as de ouadhia et tizi ntlata (tizi ouzou) on a le méme problem que vous non seulement on sont fiche si on termine pas le programme mais on est 100/100 pour ses grève et ses manifestation car le surchargement du programme terminal n’est pa le seul problem
    D’aborl’empoi du temps et trop chargé nous hamd méme si on sort 19h on est pres du lycee mais voire nos camarades qui entre a la maison a 18h ou je sais pas c tres malheureux la seul choses que je demande ou lyceénne c d’acroché la main a ma main pour continué ses grève jusqua ce ke l’ane de banbouzid nous ontent et que il ne redonne nous droit
    On est tous des eleves on veux tous etudier c pa e ki font les gréve sont des voayou ssvpsvpsvp sur tou les eleves e tizi ntlata ouadhia

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER