On dénonce la fraude et on participe à l’élection !

avocat.jpgLes six têtes de liste engagés dans la course à l’élection du conseil de l’Ordre d’Alger, qui se tiendra jeudi 24 janvier, ont accusé le bâtonnier Sellini, candidat pour un troisième mandat, de :

1- n’avoir pas respecté le principe de transparence et d’impartialité, garanti par le règlement, en refusant à ce jour de rendre public le nom du président de la commission électorale,

2- de ne pas avoir pris en compte leur revendication de les faire participer à l’organisation des élections.

3- d’avoir diffuser le tableau de l’ordre en retard. Le tableau comporte de nombreuses anomalies.

4- d’avoir rendu publique la liste d’avocats à quelques jours seulement du vote

5- d’avoir signer 520 dérogations à quelques mois de l’élection. Pis, des cabinets d’avocats apparaissent avec au moins 20 stagiaires.

6- d’avoir diffuser une liste des avocats qui ne comporte, dans de nombreux cas, ni adresse ni références des électeurs. Cela empêche les candidats de mener leur campagne.  

En dépit de toutes les anomalies qui entourent l’élection, les candidats vont tout de même participer à « la mascarade électorale ». On dénonce une fraude et on participe à l’élection. Cela ne se passe qu’en Algérie.  

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER