Clarifications de Yazid Zerhouni

Le ministre de l’Intérieur des des collectivités locales, Yazid Zerhouni a estimé, hier, en marge de la clôture des travaux de l’APN, que la correspondance adressée au Front des forces socialistes n’a rien d’illégal. «Nous avons tout simplement demandé à ce parti de compléter les documents relatifs à la tenue de son congrès.» «Nous le faisons avec tous les partis. Je ne comprends pas en quoi cette décision pourrait déranger le FFS. »

Commentaires

  1. benmahammed kamel dit :

    Mr.BENMAHAMMED KAMEL
    206 CITE KADDOUR BOUMEDDOUS
    CONSTANTINE
    algerie

    A
    Monsieur Ali tounsi DGSN

    Objet: Demande d’Aide.

    Monsieur ;

    J’ai l’insigne honneur de venir très respectueusement solliciter votre aide contre une HOGRA Caractérisée et un abus de pouvoir flagrant de certaines autorités locales et nationales.
    Tout en vous priant d’accepter mes excuses anticipées de vous adresser cet appel à l’aide, Je vous fais savoir Monsieur que J’ai utilisé toutes les voies légales et possibles pour faire entendre le cri de mon frere Med SAMlR injustement incarcéré en juin 2006 et condamne à trois (03) ans de prison ferme en Novembre 2007.
    Mon FRERE commissaire pricipal et Ex Directeur des RG à ANNABA est victime d’un complot ourdi par des Responsables de la police soutenus par une justice aux ordres.
    Depuis son incarcération injustifiée, il n’a pas cessé de clamer son innocence et de réclamer l’ouverture d’une enquête par une commission neutre.
    Deux (02) enquêtes diligentées par deux SCE de police et justice ont mis à jour l’existence d’un complot à l’encontre de mon frere dont le seul tort est d’avoir fait honnêtement son travail sans tenir compte du grade ou du lien de parenté des personnes en faute lesquelles ont usé de leur pouvoir et de leurs connaissance ou parent pour le faire taire et le briser définitivement pour protéger leurs intérêts et continuer à traire impunément la vache à lait.
    Ces personnes sont coupables de blanchiment d’argent, de trafic de drogue, de détournement de fonds, d’abus de pouvoir et autres faits délictueux.
    Mes nombreuses doléances aux hautes autorités du pays y compris à Monsieur le Président de la République pour la désignation d’une commission d’enquête neutre sont restées lettres mortes.
    Les doléances sus citées, une grève de la faim de 26 jours du détenu et de sa famille, des menaces de liquidation physique, plus d’une centaine d’articles sur différents quotidiens et hebdomadaires nationaux durant les années 2006, 2007 et 2008 n’ont pas suffi à faire sortir de leur léthargie et de leur indifférence les autorités concernées,
    Qu’on ne veuille pas poursuivre telle ou telle personne bien placée ou bien épaulée, je le conçois dans notre pauvre pays devenu célèbre par ses scandales économique mais qu’on punisse le fonctionnaire qui dénonce des faits délictueux, ça va vraiment à contresens de toute logique,
    Avec une telle conscience de certaines autorités politiques et un tel mépris des droits élémentaires du
    Citoyen, notre pauvre Algérie qui a payé un lourd tribut pour sa liberté est bien mal lotie Puisse Dieu le tout puissant et à qui je m’en remets entièrement ainsi que toute ma famille fasse en sorte que de vrais nationalistes épris de justice et d’équité prennent le relais pour un avenir plus serein et plus radieux de générations montantes.
    En vous priant de m’excuser encore une fois pour cette incursion dans votre quotidien, veuillez agréer, Monsieur l’expression de ma parfaite considération.

  2. RAJEL dit :

    BITUME EN SAC DE 25 KG . EN FUT DE 200 KG ET EN LIQUIDE
    BERRAHAL, LE : ….12..-…04..-..2006
    A
    L’attention de monsieur le directeur général
    De sûreté nationale Alger
    Objet : dénonciation
    En ma qualité de citoyen d’abord et d’industriel en activité dans la zone industrielle de Berrahal dans la wilaya d’Annaba, je me dois de vous féliciter sur les efforts que vos services de la direction générale de la sûreté nationale et vous-même être entrain de consentir pour mettre en terme aux dépassement, passes droit, abus de pouvoir et d’autorité dont se rendent auteurs certains de vos proches et lointains collaborateurs.
    C’est parce que j’ai été moi-même victime de ces actes que je me permets de m’adresser à votre haute autorité pour dénoncer le dernier de ces actes.
    En effet, le 08 avril 2006, j’ai été informé par M Beldi Mohamed entrepreneur que M Drai Abdelkrim chef de sûreté adjoint de la wilaya de Annaba aidé de son frère Messaoud brigadier de police de la voie publique ont entamé une démarche inquisitrice sur moi. Ne m’en tenant à cette information verbale, j’ai sollicité de M Beldi un écrit détaillé portant sa signature et le cachet de sa société immobilière dont voici le contenu « je soussigné Beldi Mohamed né le 28 octobre 1963 à Annaba président directeur général de la coopérative immobilière Affek, détendeur du permis de conduire N 23.1.30518 délivré le 11 septembre 1999 par la wilaya de Annaba témoigne que le sieur Drai Abdelkrim chef de sûreté adjoint m’a convoqué par l’intermédiaire de son frère Drai Messaoud fonctionnaire de police à Annaba.
    Ce dernier m’a invité à monter dans une voiture de service banalisé verte de couleur, marque Peugeot 306 pour m’emmener dans le bureau de son frère sis au siège de la sûreté de wilaya. Dés non arrivée en ce lieu, le sieur Drai Abdelhakim m’a posé de nombreuses questions visant à avoir des informations sur des personnes habitant Annaba dont M Amara Hadjadji industriel à Berrahal.
    J’ai répondu n’avoir aucune information sur cette personne et que je ne la connaissais pas ».
    La démarche de M Drai s’expliquerait par une volonté caractérisé de me nuire à titre vindicatif pour avoir, il y quelques années, dénoncé ses agissement auprès de son supérieur hiérarchique M Mokrani Mokhtar chef de sûreté de wilaya l’époque. Ce dernier avait donné ordre à son adjoint actuellement chef de sûreté de wilaya, d’imposer à M Drai Abdelkrim chef de la 2eme sûreté urbaine de Annaba d’exécuter immédiatement des dispositions d’un jugement rendu en ma faveur par la justice.
    Tout en assumant mes propos, j’affirme que contrairement à M Drai Abdelhakim, ,on intégrité morale es notoire tant à Annaba que sur le plan national. Connu pour mon engagement à défendre en touts temps, lieu et circonstance, les intérêts de mon pays avant tout autre chose car fils de chahid, je ne cesse de dénoncer ceux, quel qu’ils soient et quelque soit leur niveau social, qui tentent de lui porter atteinte. Mon engagement est public et les autorités locales civiles et militaires en sont informées. Cette forme d’inquisition qui est une véritable atteinte aux individuelles prévues par la constitution de la république est un acte flagrant d’abus de pouvoir et d’autorité.
    Etant victime, j’en appelle à votre sens de la responsabilité, de l’équité et surtout à votre volonté d’être constamment à la recherche du toujours mieux pour une police Algérienne crédible et juste, pour l’envoi d’une commission d’enquête sur cette affaire et mettre un terme aux agissement de M Drai Abdelkrim qui n’honorent nullement la DGSN.
    Tout en joignant à ma correspondance une copie du témoignage écrit de M Beldi Mohamed, je vous prie de croire M le directeur général de la sûreté nationale à l’expression de ma haute considération et d’agréer mes salutations les plus distinguées.
    Copie : inspection régionale Constantine.
    L’intéressé
    Amara Hadjadji
    SARL BITUM OXYDE DE L’EST HANANE
    ZI BP 28 BERRAHAL, ANNABA
    Tél. / Fax : 038.87.81.24. Tél. : 038.87.80.16
    R.C.N° : 99 B 0362789

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER