Pour la mémoire…

zeroual300.jpgLors de l’élection présidentielle du 16 novembre 1995, les autorités algériennes avaient invité 100 observateurs étrangers, la moitié provenant d’États membres de la Ligue arabe, et l’autres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) pour assurer la surveillance et le suivi de l’élection. Cette première élection présidentielle pluraliste en Algérie a été qualifiée par ces observateurs de libre et équitable. Pour rappel, Liamine Zeroual a remporté l’élection avec 61,34 % des voix, Cheikh Mahfoud Nahnah du Hamas  a obtenu 25 %, Saïd Sadi du RCD a recueilli 9,6 % des voix et Noureddine Boukrouh, dirigeant du PRA,  3,81 %.

Finalement, les étrangers ne sont intéressés que par la surveillance des puits de pétrole. N’en déplaise à Said Sadi.

Commentaires

  1. mouh massine dit :

    sadi vien une autre foi nou confirmé pour ki il travail. pour lui le probleme de l algerie se limite aux controleur. c est une maniere de noyé le poisson dan l eau. le rcd resomble bizaremen au hamas . 2 creature des labo. c est fini imout el khoumayni citation de l eternel moh ya .

  2. mouh massine dit :

    rouh ami rouh sadi irouh.

  3. moha dit :

    si Hammrouche ce presente pas besoin de controleurs internationnel si ca que voulez vous dire non ? Messieurs du FFS

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER