Communiqué de la LADDH

Un rassemblement pacifique des syndicats autonomes tenu le 15 avril 2008 aux alentours du palais du gouvernement a été brutalement dispersé par les brigades anti-émeutes et des syndicalistes ont été interpellés par les forces de sécurité.

La LADDH rappelle que les libertés syndicales, notamment le droit de grève, les libertés de réunion et de manifestation sont consacrés par la constitution et les conventions internationales ratifiées par l’Algerie. Le gouvernement algérien ne peut pas présenter un rapport idyllique sur la situation des droits de l’Homme en Algerie devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et en même temps empêcher l’exercice de ces libertés par la répression, l’intimidation, l’interdiction et les pressions de toutes sortes.

La LADDH apporte son soutien total aux syndicats autonomes pour l’exercice de leurs droits, appelle les pouvoirs publics à l’ouverture d’un dialogue social aux syndicats autonomes et exige la libération immédiate des syndicalistes

Maître Mostefa BOUCHACHI

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER