• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 19 avril 2008

Archive pour le 19 avril, 2008

Ouyahia à la tête de la délégation algérienne aux travaux de la CNUCED lundi à Accra

boutef2.jpgLe président Abdelaziz Bouteflika a chargé Ahmed Ouyahia, ancien chef du gouvernement, en qualité de représentant personnel, de conduire la délégation algérienne à la 12ème Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) qui se tiendra lundi à Accra (Ghana). Dans ce cadre, Ouyahia prendra part lundi à la réunion de haut niveau, qui regroupera une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que le secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon et qui sera consacrée à l’examen du thème central de la conférence « commerce et développement pour la prospérité de l’Afrique: actions et orientations »

Commentaire: Encore une mission africaine pour Ouyahia.

L’Algérie en colère? Et après?

Le ministre Moctar Ouane aurait remis sine die la visite qu'il s'apprêtait semble-t-il à effectuer en Algérie cette semaine. La raison, selon toute vraisemblance est que le pays de l'ancien colonel Abdel Aziz Bouteflika serait ''très fâché'' contre le Mali. Et comme pour le lui signifier, il aurait  décidé de ne plus intervenir dans le bordel -appelons le chat par son nom- entretenu dans le septentrion de la république du Mali, le long de sa frontière avec l'Algérie, par la bande à Bahanga.     

Un bordel qui se traduit par la violation de toutes les lois de la république du Mali avec son cortège d'innocents blessés, handicapés à vie, tués, séquestrés, torturés physiquement et moralement. Avec son cortège de rapt, d'enlèvement de biens privés et publics. Tout cela pour des causes plus que douteuses.   

L'évidence, c'est que ceux qui commettent ces crimes contre le Malien et les Maliens ne sont pas sortis des cuisses de Jupiter, encore moins tombés du ciel. Tout comme l'arsenal militaire dont ils disposent.     

Alors, d'où tirent-ils tous ces moyens pour défier arrogamment l'Etat malien au point de chercher à le mettre à genou ? Selon un adage bien de chez nous, qu'aimait d'ailleurs répéter le général Moussa Traoré, ''si tu vois les tripes du poulet tendu, c'est parce qu'il y a un bâton dedans''.   

L'Algérie a-t-elle été accusée officiellement par le Mali d'être ce bâton ? Non ! Seulement, à en croire une certaine presse, les autorités algériennes auraient piqué une noire colère pour la simple raison qu'elles seraient la cible d'un confrère qu'elles pensent proche du pouvoir.     

Alger mettrait-elle en avant un article de presse pour dissimuler les jalousies qu'elle éprouve chaque fois que la Grande Jamahiriya pose un acte quelconque dans le grand nord ?   

Il faudrait se rappeler que l'origine du bordel remonte à l'affaire du consulat libyen à Kidal il y a deux ans. Comme par hasard ! Si l'ouverture de ce Consulat à Kidal paraissait porteuse d'espoirs pour nos frères du nord, elle était par contre perçue par le puissant voisin algérien comme une provocation. Voire comme une gifle, un affront qui ne devrait rester impuni de notre part. A  ce sujet, nous avions exprimé nos appréhensions à l'époque à travers la question suivante : ''Pourquoi un Consulat libyen alors qu'une frontière n'existe entre notre pays et celui de Kadhafi ?'' C'est vrai que la Libye fait beaucoup d'actions en faveur de notre pays dans le cadre d'une coopération bilatérale bien appréciée en général par Bamako et Tripoli. Ce qui n'est pas le cas avec l'Algérie, en dépit de son énorme poids économique. Ce qu'on pouvait craindre ne tarda pas effectivement à se produire sous la forme d'une nouvelle rébellion armée, revendiquée par ''l'Alliance du 23 mai'' date à laquelle les rebelles ont attaqué par surprise deux villes de la région.     

Amadou Toumani se trouvait alors dans le Kaarta, à Diéma pour être plus précis. Dans le feu de l'action et des négociations ouvertes à Alger entre ladite alliance représentée par Hamada Ag Bibi et l'Etat malien à travers le Général Kafougouna Koné, la Libye fut contrainte de renoncer à son projet de consulat. En avait- elle vraiment besoin? Ne pouvait-elle pas se contenter d'une agence d'investissements pour le nord-Mali ou quelque chose du genre? C'est vrai que les politiques et les Etats ont souvent la mémoire courte. Ils oublient très vite les enseignements tirés des situations douloureuses.   

Les ténors de l'affaire apparemment rentrés dans les rangs, voilà les seconds couteaux à l'image de Bahanga et Fagaga !     

Retour à la case départ ! Revendications, crapuleries, négociations….la roue tourne. Le forum de Kidal ? Les bandits n'ont rien à cirer. A la vérité ce n'est pas leur bataille même s'ils en tirent de substantiels bénéfices.   

Pendant ce temps, l'Algérie -encore et toujours elle – assure. Facile de mettre le feu à la poudre sans se salir directement les mains. Nos autorités finiront par s'en convaincre si elles ne le sont déjà. La preuve : les mêmes causes, les mêmes effets. Encore une fois et comme par hasard ! Le guide s'est invité à la table des pourparlers allant jusqu'à prendre la direction  des opérations. L'affaire des premiers otages est  conclue. Seif El Islam, l'enfant chouchou de Kadhafi obtient la libération de nos soldats. Hurrah ! Tout le monde est content… sauf ''nos amis'' les Algériens. Parce que une victoire de la diplomatie libyo -malienne est ressentie comme un camouflet. Revoilà donc le lugubre Bahanga et sa horde de hors-la loi dans leur sinistre besogne : encore du sang d'innocents sur le sable chaud, des morts et d'autres otages.     

L'Algérie, fâchée contre l'Etat malien parce que…épinglée par un journal malien ne voudrait plus lever le petit doigt ? D'accord ! Mais laissera-t-elle le Bandit Bahanga travailler avec la Fondation que dirige Seif El Islam ? Toute la question est là !   

Par ailleurs, selon notre source, nos ''amis algériens'' auraient également leur opinion sur la mort du Commandant Belkheir et son accompagnateur. Soupçonneraient-ils notre armée nationale ? Nous ne tarderons pas à être édifiés.   

Sory Haïdara / Le Challenger du 17 avril 2008

Un blog à visiter

Le débat organisé dans notre blog sur l’OAIC a incité des cadres de cet office à créer un blog: www.oaicccls.centerblog.net.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER