«La Kabylie est caractérisée par une espèce d’immaturité politique»

«Il y a périodiquement (…) en Kabylie des mouvements de masse, des réactions spontanées qui peuvent être extrêmement vives, mais qui ne sécrète pas de véritable stratégie sur la durée. Il suffit alors à l’Etat d’être patient pour récupérer, neutraliser, infiltrer, en jouant sur la lassitude. C’est dans cette réalité que s’inscrit l’expérience des arouch. On y retrouve cette espèce d’inachèvement et d’immaturité politique qui caractérise la Kabylie. C’est une région qui génère de manière cyclique de grands mouvements de contestation, sans que ceux ci parviennent à un degré de maturation politique qui leur permette de s’inscrire dans la durée. Peut-être parce qu’il y a une culture d’opposition, voire de victimisation, mais pas de culture de projet», Salem Chaker in L’Express.

Commentaires

  1. k2raguelid dit :

    azul felawen ,

    moi je vois les choses d’une autre maniere ,

    ce sont les harkis qui nous ont toujours nuit pour notre plus grand malheur !

    ar tufath !

  2. mouhya dit :

    tres lucid tres juste et voila une matiére premiére pour reflexion pour notre elite au lieu de de chercher a passer sur les cadavres des milliers de victimes animé de sincérité n’est ce pas docteur imakhelal!ki veut etre eternel condidat pour l’etrnel fraude avec l’imortel systeme et ces representants et ces observateurs ke le docteur veut les ramener a signé la mort de l’espoir ! mouhya a dit
    ya douctour oued aissi t’attends a bras ouvert!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER