Ouyahia honore la presse. Quelle horreur !

idir.jpgA l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, le Rassemblement national démocratique (RND), a organisé ne cérémonie en l’honneur des journalistes. Lors de cette cérémonie, le RND a récompensé quelques directeurs de publication de la presse écrite.

Ces diretcteurs et les journalistes récompensés ont oublié que Ahmed Ouyahia était l’initiateur du projet d’amendement du Code pénal adopté par l’Assemblée populaire nationale le 15 mai 2001. Pour rappel, l’article 144 bis prévoit des peines de deux à douze mois de prison et des amendes variant de 50 000 à 250 000 dinars (762 à 3811 euros) contre toute « atteinte au président de la République en termes contenant l’injure, l’insulte ou la diffamation, soit par l’écrit, le dessin ou par voie de déclaration, et ce, quel que soit le moyen utilisé : diffusion sonore, image, support électronique, informatique ou autre ». Les poursuites peuvent désormais être engagées directement par le ministère public, sans dépôt préalable d’une plainte. En cas de récidive, les peines d’emprisonnement et les amendes sont « portées au double ». Toutes ces sanctions sont également applicables dans le cas où les délits sont commis à l’encontre du « Parlement ou de l’une de ses deux Chambres, de l’ANP » (l’Armée nationale populaire) mais aussi de toute « autre institution publique ou tout autre corps constitué ».

Sur la photo Ahmed Ouyahia et Idir Benyounes, directeur de La Dépêche de Kabylie et néanmoins membre du bureau national du Syndicat national des journalistes SNJ 

Commentaires

  1. bouroui mokhetar dit :

    l’arrestation des enseignants contractuels venus prendre part au sit-in de ce samedi 03.05.2008 a alger devant le palais du Gouvernement.
    parmi les personnes arrêtées la coordinatrice nationale benzebouchi amina

  2. el monadhil dit :

    Très belle image ! Il est même tout beau et tout propre le Benyounès, le chantre de la liberté d’être le chien de n’importe qui ! Je pense qu’Ouyahia a organisé cette cérémonie, non pas pour honorer ces « journaleux », mais malheureusement, pour humilier, à travers eux, toute la presse ! et dire qu’ils viendront demain donner des leçons aux gens,qu’ils se taisent !

  3. ROBIN WOOD dit :

    AU SECOURS.AU SECOURS.AU SECOURS.AU SECOURS. AU SECOURS. IL EST EN TRAIN DE REVENIR.MON DIEU LE TOUT MISERICORDIEUX EPARGNEZ NOUS CETTE PEINE. NOUS AVONS DEJA TELLEMENT SOUFFERT.

  4. om dit :

    C’est l’Algerie dans toute sa spendeur.
    Mais comment tout journalistes qui ce respect peut-il aller ce pavaner dans ces remises de soit disant prix.
    et comme disait mr elmoutarem Quelle horreur !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER