A Chlef…il faut blâmer nos députés…

Il faut blâmer également nos élus enfantés par la fraude électorale; les 11 députés ainsi que les 02 sénateurs qui ont voté tous la loi de finances de 2008 pour la suppression de l’aide de 01 million de DA consentie au profit des sinistrés de la région de Chlef, dans le cadre de la loi de finances pour l’année 2007. 

Les responsables locaux désirant gérer l’aide financière à travers des marchés publics sous prétexte de lancer des programmes de logements au profits des occupants des préfabriqués qui n’ont pas acquis leur habitation dans le cadre régissant la cession biens publics, cherchent à exploser le climat social dans le seul but de passer des marchés publics surévalués et ceci à leur avantage et au détriment du trésor public qui est géré par cette administration locale comme une caisse noire. 

Voilà, ce qu’on peut dire sur ce qui se passe dans la wilaya de Chlef. Tous les services de l’Etat sont tenus pour responsables de la dégradation aussi bien du climat social que de la situation économique. Le seul remède à ces maux est le départ du Wali ainsi que les responsables chargés de la sécurité qui n’ont pas pu évaluer à temps le marasme qui règne à Chlef depuis plusieurs mois et particulièrement depuis que le premier nommé a déposé plainte contre le représentant de l’association des préfabriqués dont il avait cautionné en lui accordant l’agrément. 

Prévenir c’est bien gérer ! Les dégâts occasionnés à notre wilaya sont les conséquences directes du fait du prince qui s’est entouré d’un conseiller financier et banquier en “euros” sur la place de Chlef où tous les services de l’Etat sans exception le cautionnent et le protègent au vu et au su de toute la population (Il ne s’agit pas d’une diffamation mais d’une triste réalité). Je plains la DGSN, le CMDT de la GN si cette triste situation n’a pas fait l’objet dans le temps de rapports par leur service respectif. Mais, nous prions Dieu que ces derniers ont fait leur boulot car leur mission première est la protection des biens et des personnes. 

Par Chakib de Chlef, un administré qui vit en marge de ces fléaux et qui prie Dieu régulièrement que notre wilaya retrouve un développement harmonieux et serein grâce à des responsables locaux désintéressés et sérieux motivés par leur souci premier est de servir la patrie et de préserver la paix dans notre beau pays et non pas d’agir pour semer les doutes et la division entre le peuple et ses dirigeants. A ces derniers de bien réfléchir et de méditer sur ce qui vient de se passer à Chlef.

Commentaires

  1. zerwal dit :

    tant qu’a faire sid el wali peut aussi ramener des marcheurs de son douar comme il a ramener tous ses acolytes.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER