• Accueil
  • > Libre débat
  • > Réaction à la décision du président Bouteflika de muter le wali de Chlef

Réaction à la décision du président Bouteflika de muter le wali de Chlef

Enfin, le Président de la République a mis fin ce jour 07/05/08 au marasme socio-économique qui perdurait depuis plusieurs années à Chlef par la présence d’un Wali attiré par les actes de corruption et ceci grâce à la bénédiction de certains services de l’Etat omniprésents sur le terrain. Etaient-ils complices ou impuissants ces derniers devant le Pharaon de Khémis (Tlemcen) ? L’avenir nous le dira. Mais, ces responsables ont opté plutôt pour le silence préférant perpétuer ce fléau dans notre Wilaya afin d’assurer aux générations montantes, la seule survie pour eux, la délinquance où l’émigration clandestine.
Toujours est-il que les agissements du premier responsable de la Wilaya ont terni l’image de l’Etat et particulièrement celle de sa région, qui demeure aux yeux des honnêtes citoyens, un des symboles de la culture algérienne.
Heureusement que l’Etat n’était pas sourd, pour une fois, aux protestations de toute une wilaya. Sa mutation hors de la wilaya de Chlef permettra à l’Etat, sans aucun doute, de renouer avec ses administrés sur la base d’une confiance retrouvée et basée sur le respect des droits et devoirs pour chacun d’eux. La sagesse pour chacun de nos responsables, investi d’une mission publique, doit être la règle et non l’exception vis-à-vis de leurs concitoyens déjà martyrisés par la cherté de la vie et le chômage qui les guettent quotidiennement. Le mal est très facile de le réaliser, le bien demeure, par contre, une denrée rare pour la majorité de nos responsables attirés par l’enrichissement illégal. C’est pourquoi, il est utile pour chacun de nous de dialoguer et de veiller à préserver le climat social déjà très précaire, face à une jeunesse algérienne victime des tares de notre mode de développement où l’argent, la corruption et le népotisme sont érigés en règle depuis très longtemps par certains responsables administratifs et élus du pays. Bonne chance au nouveau Wali de Chlef sur le terrain brûlé que lui a laissé son prédécesseur, muté à Annaba.

Par Hassen de Chlef

Commentaires

  1. Aker dit :

    Je comprend votre soulagement, mais cela étant, Bouteflika vient de promouvoir ce wali, ainsi que son secrétaire général en passant ! Et c’est là où le bas blesse : vous présenter la «réaction» de Bouteflika comme étant salutaire, alors que dans les faits, et vous en conviendrez avec moi, ce Wali est encore wali ! Il va même aller sévir, servir s’yadou et asservir ses administrés à Annaba. Bouteflika vient tout simplement de poser un geste de défis et de mépris. Il vient de promouvoir la corruption et renforcer le népotisme et le régionalisme… etc. J’espère que vous vous en rendez compte au moins !

  2. BRAHIM ABED dit :

    Bouteflika est un corrompu, souvenez-vous quand il était Ministre des affaires étrangères,muté cette crapule a Annaba ce n’est ni plus ni moins que du mépris envers les habitants d’El-Asnam et par ricochet a tous les algériens en nous disant je vous emm…….. C’est l’effet d’El-Izza Ouel Karama que nous a promis ce délinquant .

  3. Anonyme dit :

    Mais que voulez vous que je dise Aker e plus sur la mutation du Wali! ma réaction première était son départ de notre wilaya tout simplement.Le fait d’être muté à une autre wilaya relève du pouvoir discrétionnaire du gouvernement à sa tête le chef de l’état.Bien au contraire, sa mutation à Annaba n’est pas une promotion au fond mais plutôt une expédition qu’il devra faire face à des administrés bien ancrés dans le pouvoir où son comportement à Annaba sera celui j’en suis sûr celui d’une femme désirant survivre…..! voilà pourquoi, j’ai été particulièrement heureux de son départ de Chlef. L’avenir proche nous le confirmera de l’Est du pays.Les gens de Chlef sont particulièrement sages et éduquées. Leur gentillesse ne signifie pas lâches où faibles. Ils ont été toujours des lions durant la révolution et après l’indépendance.Leur signe mourir debout. Hassen de Chlef.

  4. amina dit :

    PLZ soyons lucides et ne nous detrompons pas de ces spectacles-circus des mutations et nominations des walis qui de leur vrais valeurs ne sont que des corrompus et corrupteurs de la nation cad le germe du mal de la nation algerienne. en faite oú en est le pretendu procés de mr Bouricha et cie?
    Boutef ne nomme rien mais ses maitres (ceux qui avaient nommé á El-Mouradia) qui nomment les walis, les ambassadeurs et le repr. de l’algerie au nations unies.
    Le pouvoir en Algerie est entre les mains de Belkheir et cie et eux qui nomment et denomment qui ils veulent et Boutef signe (execute les ordres) uniquement le papier pour la galerie.
    Pour conclure, a-t-on vraiment besoin de wali?
    pourquoi pas le parti choisi par le peupe et majoritaire qui doit nommer un chef de wilaya et alors rendra des comptes en fin de periode? c’est ca finalement la democratie et une gestion transparente.
    Tant que nos institutions (president, apn et autres) ne sont pas elus par le peuple et tant que certains generaux ne respectent pas la volonté du peuple il y aura toujours ces nominations dictées par certains militaires donc des presidents 1/4, des walis corrompus se comportant en prince et le mal persistera et la paix/progrés/democratie seront notre combat…. et nous y arriverons tot ou tard car le peuple algerien n’a jamais ete dupe.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER