Les travailleurs de l’ENAPAT tirent la sonette d’alarme

Entreprise Nationale d’Approvisionnement en Equipements Professionnels et Collectifs      et d’Applications Techniques. 

A Monsieur le Président de la Sgp Indelec 

Objet : Limogeage de Mesbah et nomination d’un nouvel organe de gestion. 

            Corruption et magouilles. 

Monsieur, 

1) Limogeage de Mesbah 

Le licenciement de Mesbah en tant que  PDG de l’Enapat nous a réjouit profondément, ayant passé quatre années en tant que premier responsable, homme inculte, incompétent, il a désossé complètement l’Enapat et cela a été porté souvent à votre attention mais vous avez  adopté une autre démarche contraire aux intérêts de l’Enapat. 

Il a amassé le gros paquet et d’après des informations indiscrètes, le fruit de cette corruption avoisine les 10 milliards de centimes. 

Voleur et mercenaire, son seul souci quotidien consistait à amasser le fric et comment toucher les ristournes sur chaque affaire commerciale. 

Nous souhaiterions que l’enquête menée actuellement puisse prouver ce que tout le monde sait, attention il est malin, il faut que les enquêteurs soient de véritables experts et de fins limiers pour trouver le magot et le restituer. 

Après avoir bénéficié d’un assainissement financier complet et le traitement du découvert   qui lui permettra de relancer l’activité  de l’Enapat, on est revenu à la case départ : le retour à la déstructuration financière par la faute d’un médiocre, d’un vaurien; toute la clientèle fidèle à l’Enapat a disparu et le carnet de commande habituel s’est volatilisé. 

Mais Fettouhi, pour remplacer Mesbah, vous avez choisi deux autres incompétents entre la peste et le choléra, le cœur de l’Enapat balance et ceci constitue une faute grave. 

2) Nomination du PDG  de  l’Edimel et de son Directeur Commercial a l’Enapat. 

Pourquoi avoir choisi ces deux cadres l’un PCA et l’autre DG/intérim à l’Enapat sachant pertinemment qu’ils étaient tous deux les acteurs principaux de la liquidation de l’Edimel. 

Franchement, on ne comprend pas votre choix, ce couple maudit et que tout le personnel de l’Edimel vomit et soutient même que les deux puent la corruption, sont coupables de passation de marchés contraires à la réglementation et sont protégés par FETTOUHI. 

Personne à l’Edimel n’oublie le bradage de leur unité du Gué de Constantine, ni celle du Khroubs à l’est du pays. 

Dans un souci de clarté, de transparence et de responsabilité, nous vous livrons l’opinion des travailleurs de l’Edimel qui sont consternés par cette nomination qui au lieu de les sanctionner, ils ont bénéficié d’une promotion:  » Mr Bourai et son directeur commercial vont couler l’Enapat comme ils ont coulé la notre, ils vont faire pire que Mesbah, d’ailleurs Bourai va être nommé PDG de votre entreprise après la liquidation de notre société d’ici quelque temps ». Ce qui est surprenant c’est que FETTOUHI est au courant de tout ceci, d’ailleurs le personnel de l’Edimel sait que les deux mangent dans la main du Président de la Sgp Indelec. 

La question que l’on se pose : pourquoi chercher  » midi à quatorze heures « , alors que votre entreprise dispose de cadres de valeur, c’est étrange ? 

Aussi certaines personnes de l’Edimel affirment qu’ils détiennent un dossier complet sur la gestion catastrophique de ces deux responsables et qu’ils doivent le remettre a qui de droit pour que ce crime commis par eux ne demeure pas impuni. 

Notre entreprise présente un équilibre très fragile et vous le savez Mr. Fettouhi, ce qui nécessite une action managériale dynamique à très court terme sinon, elle va rejoindre le peloton des EPE liquidées du portefeuille sous votre règne: ENAPEM- ENAOQ- EDIMEL ENAED- ESTEP – DOMELEC. 

Et ce ne  sont  pas ces deux personnes Mr. Bourai Achour et son commercial qui vont redresser la situation, de piètres gestionnaires, ils auraient dû sauver à la rigueur leur entreprise l’Edimel. 

Alors que l’Enapat recèle en son sein des cadres compétents, honnêtes, expérimentés qui  sont  en mesure de relever le défi afin de retrouver ses performances d’antan. (Tels MM CHAFFA ou YEDDOU). 

Mr le Président de la Sgp Indelec, vous assumez seul la responsabilité de ce choix, on en parlera. 

Veuillez  accepter l’expression de nos salutations distinguées 

Le syndicat et le Comité de participation de l’ENAPAT 

Monsieur  le Ministre du Commerce 

Objet : Déstructuration et sabotage volontaire de l’ENAPAT 

Monsieur le Ministre, Excellence 

Nous travailleurs de l’ENAPAT en détresse venons par la présente attirer votre attention sur les agissements néfastes et nuisibles du président de la Sgp Indelec Mr FETTOUHI. 

Les toutes  récentes décisions prises concernant l’entreprise ENAPAT sont a contre courant  de la gestion saine d’une entreprise publique. 

Les dernières (2007) dissolutions de cinq (5) entreprises publiques EDIMEL- ENAOQ- ENAED- ENAPEM- ESTEP toutes à vocation commerciale prouvent la volonté farouche et ferme  de n’épargner aucune entreprise du portefeuille dans  sa dislocation. 

Et pourtant les solutions existaient pour restructurer ces EPE et la mission primordiale du responsable de la SGP est de tenter de mettre en œuvre tous les moyens pour sauver ces entreprises. 

Appliquer mathématiquement la règle de «   l’actif net négatif « , justifier le ralentissement de l’activité tout en maintenant par ailleurs un organe de gestion incompétent et en panne d’imagination (PDG+Conseil d’Administration)   pour se débarrasser de cette  » quincaillerie  » est a la portée de n’importe quel fonctionnaire, mais préconiser des voies pour redresser  les sociétés en difficulté pour pouvoir les sauvegarder  c’est l’objectif suprême d’un véritable manager. 

 » Traduire et mettre en œuvre en les formes commerciales qui conviennent, les plans de redressement, de réhabilitation et de développement des EPE  » c’est la mission définie avec clarté  aux SGP par la loi. 

Notre inquiétude est légitime car notre entreprise ENAPAT a vocation commerciale  appartenait au groupe dissous cite plus haut et présente actuellement un fragile équilibre pouvant être rompu a tout instant. 

Mr le Ministre, 

L’Enapat a échappé miraculeusement a titre temporaire au  » lynchage  » de Mr Fettouhi et de son prédécesseur Mr BOUCHOUAREB  grâce a la cession de ses actifs que l’ex Pdg  MESBAH a brade , ce qui a permis a la banque  conformément aux directives gouvernementales d’éponger partiellement le découvert,  alors que les solutions préconisées   en 2003 si elles avaient été mis en œuvre, mettraient non seulement  a l’abri notre société pour une décennie mais la rendait bancable sans que le Trésor Algérien ne puisse débourser un dinar. 

La destitution récente de l’ex PDG Mesbah a juste titre, et la nomination d’un organe de gestion bicéphale provisoire  compose d’un PCA et d’un DG par intérim  n’a rien réglé, au contraire il va précipiter la société dans un dysfonctionnement et une déliquescence totales. 

D’autant plus que les deux responsables  nommes a l’Enapat  étaient l’un PDG et l’autre directeur commercial ont contribue a la déstructuration de leur entreprise EDI MEL en la poussant a la liquidation. 

Comment peut-on être à la fois liquidateur d’une EPE et PCA d’une autre, c’est insensé. 

Promouvoir des personnes tout en en sachant pertinemment qu’ils sont coupables de la   » déconfiture « leur entreprise constitue un précédent très grave, un acte irresponsable  répréhensible légalement. 

 La gestion d’une entreprise d’une façon générale et particulièrement  l’Enapat étant donne ses spécificités car située a mi-chemin entre la production et la commercialisation,  nécessite une expérience managériale et entrepreneuriale  avérées  que les deux personnes sont loin de réunir. 

Si des mesures adéquates et urgentes ne sont pas mise en œuvre, l’ENAPAT subira  à très court terme le même sort que les EPE citées plus haut, en clair  » la clé sous le paillasson «  

Mr le Ministre, 

Avant  » l’autonomie des entreprises « , toutes ces sociétés  dissoutes étaient sous la tutelle de votre département ministériel mais les différents organes qui se sont succède (Holding-Sgp…) ont contribué à aggraver le fonctionnement de ces EPE en imposant une démarche contraire au dispositif législatif édictée en la matière. 

A cet effet, nous vous serons gré d’envisager une solution qui puisse sauver notre ENAPAT. 

Nous vous Prions d d’Agréer  Mr le Ministre l’Expression de nos Salutations Distinguées. 

P/  Le collectif des travailleurs de l’ENAPAT 

A Monsieur le Ministre du COMMERCE                                 

Objet : Président de SGP ou Pyromane ? 

Nous cadres dirigeants, cadres, travailleurs, membres du syndicat et comite de participation (siège et unités) de l’entreprise publique ENAPAT du portefeuille SGP INDELEC, dénonçons avec force et  vigueur les récentes décisions prises par le président du directoire Mr  FETTOUHI. 

A la suite d’une assemblée générale extraordinaire, une reconfiguration totale  du conseil d’administration de l’Enapat a permis de doter l’entreprise d’un nouveau conseil d’administration, d’un nouveau président et d’un directeur général par intérim. 

Si la mesure de destitution de l’ex PDG Mesbah Rachid ainsi que de l’ensemble de l’ex-conseil a été salutaire à plus d’un titre par les travailleurs suite aux incessants courriers adressés au directoire INDELEC dénonçant  ses agissements néfastes, son incompétence notoire, le bradage des actifs de l’entreprise et sa gestion chaotique. 

Par contre, et ce qui incompréhensible, navrant et déroutant c’est la nomination du PDG de l’Edimel Mr Bourai Achour en tant  que PCA et  de son directeur commercial Mr Saidj en tant que D.G/ intérim pour diriger l’Enapat. 

Ces deux personnes après avoir passé plusieurs années au sein de l’Edimel  viennent de se distinguer tout récemment par la liquidation de leur entreprise, et se voient ainsi récompensés par Mr Fettouhi en les nommant à l’Enapat tout en maintenant Mr Bourrai liquidateur de l’Edimel. 

Tout ce qu’on peut dire: c’est cauchemardesque. 

Que cherche Mr Fettouhi ? Pourquoi  tourne-t-il le dos à la compétence ? Et ramener un véritable manager ? La mission de la SGP consiste à sauver les entreprises publiques, non à les déstructurer voire les dissoudre dans la clandestinité comme il l’a parfaitement réalisé pour les autres EPE : ENAPAEM- ENAOQ- ENAED- ESTEP-EDIMEL. 

L’unique entreprise à vocation commerciale qui a échappé au  » rouleau compresseur  » du président de la SGP INDELEC est bien l’Enapat mais son équilibre financier est précaire et pourrait être rompu à tout instant si des actions managériales et commerciales ne sont pas entreprises sans attendre. 

Il a été constaté, par tout un chacun au niveau de l’Enapat, que cet organe bicéphale et cogérant (unique dans les annales) au contact de la réalité de gestion est très loin des préoccupations de l’entreprise dans sa stratégie, ses objectifs et ses résultats et ne connaissant guère ses créneaux spécifiques ni ses rouages pourrait engendrer   inéluctablement sa banqueroute. 

Mr le Ministre, 

Maintenir ce couple diabolique a la tête de l’Enapat soutenu par FETTOUHI, c’est la mort inexorable de notre entreprise et le chômage de plus 500 travailleurs. 

C’est un  véritable CRIME  aux conséquences fâcheuses  et dramatiques susceptible d’entraîner la fermeture définitive  de l’Enapat à l’instar des EPE dissoutes citées plus haut. 

Dans l’espoir de voir nos légitimes doléances exhaussés et SAUVER l’Enapat des griffes  de certains responsables sans scrupules, 

Nous vous prions Mr le Ministre d’agréer l’expression de notre profond respect. 

P/ Le collectif des travailleurs de l’ENAPAT                  

Commentaires

  1. boucekkine dit :

    Les dénonciations des travailleurs de l’ENAPAT ne sont ni les premières ni les dernières, le hic est que la SGP INDELEC fait la sourde oreille.
    Les quatre entreprises publiques du portefeuille ENAPEM –ENAOQ- EDIMEL- ENAED ont été bien dissoutes courant 2007 malgré les protestations de leur personnel, alors que des solutions ont été proposes pour assurer leur sauvetage.
    A cet effet, veuillez trouver ci-joint la lettre adressée par les cadres de cette SGP au ministère de commerce.

    F.BOUCEKKINE
    ALGER LE 20 FEVRIER 2008

    A Monsieur le Ministre du Commerce

    Objet : Délabrement et Déliquescence à la SGP INDELEC

    Mr le Ministre
    Nous cadres dirigeants de la SGP INDELEC venons par la présente lettre porter a votre connaissance certains faits très graves lies au sort réservé a certaines EPE du portefeuille qui étaient sous tutelle de votre département ministériel et a la gestion catastrophique de Mr FETTOUHI président du directoire.
    LES FAITS :
    1. Quatre entreprises ont été dissoutes courant 2007 : ENAED-ENAOQ-ENAED-EDIMEL.
    2. Trois sont en cours à savoir ENAPAT-ESTEP-DOMELEC.
    3. Deux en voie de privatisation : ENIEM et SONARIC.
    4. Si les raisons invoquées sont réglementaires : absence de plan de charge et actif net négatif, par contre les circonstances ayant abouti à ce résultat macabre sont dus particulièrement a la non mise en œuvre des solutions adéquates par le président du directoire de la SGP INDELEC.
    5. Toutes ces entreprises ont été a un moment donne viables économiquement.
    6. La descente aux enfers a commence avec l’ex président du directoire de la SGP INDELEC Mr BOUCHOUAREB et qui continue avec l’actuel.
    7. Seul aux commandes du portefeuille alors que la loi prévoit un directoire de trois membres dans la gestion et l’organisation des SGP, ce qui a entraine un manque de clairvoyance et de faillite de leur mission.
    8. Toutes les propositions et les opportunités en vue de sauver le maximum de ces entreprises à vocation commerciale n’ont pas reçu un écho favorable.
    Empêtré dans une gestion plus administrative et de routine, ce qui devrait arriver arriva malgré un état d’alerte permanent qu’on a instaure.
    9. Des bureaux conseils engages par la SGP INDELEC concernant ces entreprises en vue de leur sauvetage ont vu leurs études par ailleurs très pertinentes classées.
    10. Succinctement les solutions d’ordre interne concernent essentiellement la reconfiguration de certains conseils d’administration avec a leur tête le PCA qui ne répondent guère aux exigences requises, l’exemple de PDG non universitaires ou étrangers a la filière dans le secteur n’est un secret pour personne.
    11. Sur le plan externe des alliances ou regroupement de certaines sociétés étaient plus que indispensables dont le schéma à mettre en place était recommande par les experts, l’exemple de certaines entreprises a vocation commerciale pourvu d’un réseau de ventes très dense était l’occasion à saisir pour sauver ces entreprises au lieu de les envoyer a la casse.
    12. Par ailleurs, ils ont vigoureusement recommande le choix de cadres dirigeants compétents et expérimentés et ont rejeté avec force la privatisation de l’ENIEM et de la SONARIC considérée approche suicidaire.
    13. Deux exemples a titre illustratif : l’ENIE présidée par un PCA ancien cadre du tourisme donc étranger a la filière, et l’autre l’ENAPAT dont le PCA n’est autre que le liquidateur de l’EDIMEL.
    14. Cela démontre encore une fois que le choix des managers compétents est une donnée incontournable de réussite
    15. En conclusion et compte tenu de ce qui précède, il est navrant de constater la liquidation de SEPT(7) entreprises publiques sur les ONZE(11) ,la privatisation de deux autres sachant pertinemment qu’elle sera vouée a l’échec et les nominations en violation du cadre réglementaire.
    16. Le non traitement a temps par MR FETTOUHI dans la mise en œuvre de plans de sauvetage, de restructuration et l’absence de stratégie devenue la feuille de route de la SGP INDELEC sans que le MIPI ne s’en émeuve constitue un CRIME.
    17. Le management exige compétence, bonne gouvernance, vision et obligation de résultat.
    18. Nous ne pouvons énumérer toutes les lacunes et les facteurs bloquants instaures au sein de la SGP INDELEC et seul un audit externe pourra déterminer tous les dégâts occasionnés par la gestion des deux présidents de directoire messieurs BOUCHOUAREB et FETTOUHI.
    Veuillez accepter Mr. le Ministre l’expression de nos salutations distinguées.
    P/ Cadres de la SGP INDELEC
    B.D

    Siege SGP INDELEC Tel : 021.63.72.47/ fax : 021.63.72.48

  2. nadia -oran dit :

    ques ceque vous attendez pour arreter ce monsieur,il faut pas le laisser faire ce qu’il veut

  3. monia dit :

    Franhement j’ai vécu avec vous cette évenement mais de loin pareque j’abite annaba et j’ai un ami qui travail a ENAPAT dar beida.une telle entreprise bénificiére éonomique magouiller par des crapulles il faut les stopper et laisser la gérance de la boite par des professionnels qui mérite .un grand salut pour touts les travailleurs les dirigeants les cadres .et tout le personnels ENEPAT ALGERIE.bonne courage mes hommes.

  4. Anonyme dit :

    nos cadres n’ont que le nom, il faut les appeler les beznassa.
    c’est deguelasse.

  5. collectif des travailleurs de la sonaric dit :

    nos amis de l’enepat.
    nous vous informant que nous sommes dans la même situations que vous sauf que chez nous fettouhi agis avec la bénédiction du conseil syndical de l’entreprise( les traîtres ) pour avaliser son désir contrairement à la votre. il ne reste que l’eniem maintenant. je vous demande de lire sur la sonaric.
    p/le collectif des travailleurs de la sonaric

  6. collectif des travailleurs de la sonaric dit :

    Le comité des travailleurs de la SONARIC
    Lettre Ouverte aux Autorités de ce Pays
    Objet : Politique de la terre brûlée, déstructuration, déliquescence à la SGP INDELEC
    Messieurs,
    L’entreprise SONARIC électroménager du portefeuille SGP INDELEC, a vécu récemment des tentatives de déstabilisation savamment imaginées et exécutés par Mr Fettouhi président de cette SGP.
    Notre entreprise « se porte bien », tous les paramètres sont au vert: chiffre d’affaire conséquent avec un bénéfice satisfaisant, actif net positif, créneau porteur, perspectives prometteuses, existence d’opportunité de partenariat et tout ceci grâce aux efforts de son ex PDG Mr Mekhloufi.
    Mais Fettouhi a un plan machiavélique pour ramener un nouveau manager qui consistait a se débarrasser de l’actuel PDG, en nommant un DG supervisé par un PCA qui en la personne de Mr Meflah Mohammed en retraite qui n’est que l’ex président du Holding Heelit, surnomme a l’époque le fossoyeur des entreprises publiques, heureusement cette tentative de coup d’état du 4 mai exécuté fut éphémère grâce a la vigilance du partenaire social en ce temps avant de changer de veste et ne soit utiliser par la suite et Mekhloufi a été rétabli mais en tant que DG grâce au ministère en raison de son irrégularité .
    Fettouhi ne baisse pas les bras et revient a la charge en ramenant un autre cadre étranger au portefeuille et a la filière de notre entreprise, il s’agit de Mr Soltani PDG de l’EPE PDG de l’EPE Aldar l’Algérienne des aérosols. (http://www.aldar-dz.com/) et en renforçant le C.A. dans une perspective déstabilisatrice en procédant quelques remaniements dans la composante du ca et ce à la suite des instructions du ministère pour dissoudre ce dernier, faisant suite en nommant KOCHEIDA ex PCA de l’ENIE spécialiste de la destruction donc utilisé spécialement pour des opérations commandos pour se servir de lui nouveau ,administrateur a la SONARIC.
    Ce nouveau PCA est le frère d’Aboudjerra Soltani patron de Hamas.
    Cette mosaïque inextricable faite de nominations et de congédiements, stratégie savamment préférée de Fettouhi a pour but uniquement de mieux asseoir son autorité faite d’intrigues et de coups bas, l’intérêt de l’EPE n’est pas sa feuille de route. Établir sa méthode stratégique connu par le passé pour liquider les entreprises en utilisant le syndicat cette fois ci d’ailleurs il réussi sa bessonne.
    On a tout vu, Fettouhi incompétent notoire, corrompu jusqu’à la moelle épinière, pour se maintenir il utilise des subterfuges mafieux c.à.d. la protection et la couverture.
    D’après les informations recueillies a niveau de la sgp indelec ( source secrétaire général) Meflah et Bouyadjra le commissaire aux comptes sont du même bled que Fettouhi des « abassi »et les deux personnes bénéficient d’un traitement de faveur sans limites , Meflah est membre de conseil d ‘administration dans plusieurs entreprises du secteur et particulièrement a l’ENIE dont il a détourné a l’époque ou il était au Holding Heelit l’unite commerciale sise Didouche Mourad a Alger a son profit pour faire un bureau d’études.
    Son retour à l’ENIE a entrainé une réprobation totale et un cri de la part des travailleurs.
    Quand à Bouyadjra, le CAC, est devenu la matière grise de Fettouhi, en plus des commissariats attribués, il l’a pris en tant que consultant général ce qui incompatible, et l’on raconte (tjrs source sgp) qu’il bénéficie même de plus de 30 commissariats auprès de toutes sgp confondues alors que la réglementation limite le nombre a cinq.
    En tout les cas, ses diligences concernant la SONARIC sont sous traitées et sa présence au siège se manifeste au moment de l’encaissement des honoraires.
    Page 1 – la suite du feuilletant plus tard

    Le bilan de Fettouhi en tant que président de la sgp est catastrophique:
    Sur 12 entreprises du portefeuille, cinq ont été dissoute en une année: EDIMEL-ENAOQ-ENAPEM-ENAED-ENAPAT alors que des solutions existaient de l’avis de certains cadres au niveau de la sgp pour sauver ces entreprises.
    Deux autres de taille PME : DOMELEC et ESTEP sont complètement déstructurées
    Deux : SONARIC et ENASC (ascenseurs) sont équilibrées pour le moment.
    Les deux géantes ENIE et ENIEM hier l’un des deux fleurons de notre économie sont en panne et sont en permanence en difficulté financière et sans le concours du trésor, leur survie ne tiendra pas un jour, ceci est due essentiellement au mauvais choix de l’équipe managériale, aux incessantes injonctions quotidiennes, l’absence des prise en charge des plans de sauvetage inities par le collectif des travailleurs et le manque de visibilité et de stratégie.
    La question que tout un chacun se pose a quoi sert une SGP ? Il est très facile pour son président de se contenter de gérer le quotidien et en envoyant les EPE a la « casse », alors les orientations gouvernementales sont tout autre :
    « Traduire et mettre en œuvre, en les formes commerciales qui conviennent, les plans de
    redressement, de réhabilitation et de développement des EPE et ce, par tous montages juridiques et financiers adéquats
    (fusions, scissions, apports partiels d’actifs, cessions d’actifs physiques et financiers).
    Chez Fettouhi, ce langage ressemble a du chinois.
    Suite a la transmission de plusieurs requêtes émanant du collectif de travailleurs des entreprises du portefeuille de la Sgp indelec tourne autour d’un sujet est la sauvegarde de leur outil de travail et la préservation de l’emploi.
    Sourd au cri de colère des travailleurs, Fettouhi n’écoute personne, ne fait aucun effort pour exercer le mandat pour lequel il est payé, par contre la déstabilisation, le chantage machiavélique sont ses armes favorites afin d’avoir comme il le répète souvent des cadres a sa botte et des PDG qui lui obéissent au doigt et a l’œil.
    Nous joignons à la présente requête deux documents authentiques:
    a) Le premier document provient de l’ex inspecteur général Mr BENAISSA de l’ex MPPI (sans commentaire).
    b) Le deuxième est une requête adressée au premier magistrat de ce pays dans laquelle le comite de participation des travailleurs dénoncent le scandale des assurances ou le PCA Mr Kochaida( ex DG de l’hôtel Saint Georges) et le commissaire aux comptes Mr Bouyadjra sont compromis avec la complicité agissante de Mr Fettouhi ; par ailleurs ce même Fettouhi est coupable d’un double délit , c’est d’avoir autoriser le conseil d’administration d’accorder une subvention a l’équipe locale l’USMBA alors que l’entreprise présente un gouffre financier, subvention augmentée d’une certaine somme que Fettouhi a empoche sans vergogne avec la complicité du président de l’équipe sportive la somme de 1 000 000,00 DA, ajouter a cela la nomination en plus de la nomination du sinistre individu Meflah, celle d’un certain LOUNI en tant que président du CA ,qui était ex PDG de l’ENAOQ appartenant au portefeuille indelec, dissoute après et le même Louni après avoir coulé cette entreprise a été nomme son liquidateur et occuper en même temps le poste le de PCA de l’ENIE , les protestations énergiques du partenaire social furent vaines.
    CONCLUSIONS : L’ensemble des travailleurs du portefeuille INDELEC considère qu’à l’instar des autres SGP, on n’a pas eu de chance en matière de nomination des membres de directoire, en effet depuis la création de la SGP INDELEC les trois responsables de directoire ne remplissaient guère les conditions managériales et professionnelles. Le premier Mr Ketroussi , presse de « s’accaparer du magot », en plus des larcins quotidiens , il était déclaré coupable d’avoir détourner 5 milliards de centimes dune entreprise dissoute destin au trésor public au profit de Khalifa en 2003, moyennant les avantages qu’accordait ce dernier , et ceci malgré les instructions verbales de la chefferie du gouvernement interdisant tout placement dans cette banque. Quand au deuxième, Mr Bouchouareb, on sera très bref, la personne responsable de sa nomination devrait avoir honte ;ses scandales ont fait a l’époque la une des jauneaux(COSIDER et ENASUCRE), sachant qu’au niveau de la SGP INDELEC, il était de pourvu de toute expérience et compétence, son frère ABDESSLAM chef de cabinet au RND de OUYAHIA a crée pour lui spécialement avec la bénédiction de l’ex ministre HAMLAOUI un groupe dénommée « OLA-CONSTRUCTION » qu’il est entrain de désosser au vu et au su de tout le monde .
    Le troisième Mr Fettouhi a été traité par le personnel d’une entreprise dissoute de « PYROMANE », ils ne se sont pas trompés, d’autres ont lancé un slogan « avec Fettouhi, la destruction est assurée ».
    Déjà en juin 2002, sur instruction de la présidence de la république, l’ex inspecteur général Mr Benaissa du MPPI a instruit le membre fondateur de la SGP EQUIPAG de « révoquer fettouhi du poste de directeur général de la CMA, de l’ester en justice pour mauvaise gestion, détournements de deniers publics et d’abus de biens sociaux »
    Et le voila recyclé et promu a un poste plus important président de la SGP INDELEC ?on a tout vu.
    Et l’on s’étonne maintenant de la panne de notre économie.
    Tous les cadres dirigeants dont la majorité exerçait avant la nomination de Fettouhi ont été contrains de quitter le portefeuille pour divergences fondamentales car le président de la sgp ignore la concertation et le travail d’équipe.
    Messieurs,
    Les auteurs de cette lettre sont anonymes, car d’autres responsables avant nous ont adressé des recours a la hiérarchie (mipi) signés, se sont vus sévèrement sanctionnés.
    Au nom de toutes les victimes de la gestion catastrophique, de tous les chômeurs victimes de l’incompétence de Fettouhi, nous vous demandons :
    1 – De prendre une mesure conservatoire: la suspension de Mr Fettouhi de toute activité afin de stopper l’hémorragie et le délabrement des EPE.
    2 – De diligenter un audit par les services de l’IGF ou tout autre organe de contrôle que vous souhaitez nécessaire.
    Nous vous prions Messieurs d’accepter nos salutations les plus distinguées.
    P/ Le comité des travailleurs de SONARIC

  7. Inconnu dit :

    Bonjour
    Je voudrai faire un commentaire concernant ces articles,je travaillais dans l’une des unités de l’ouest, et je tiens à dire que Melle BOUCEKINE.F était parmi les complices de l’Ex PDg r.MESBAH,malgré qu’elle le détéesté,et qu’elle était la 1ère personne qui a obligé le président du syndicat a signé le protocole d’accord car elle bénéficie plus 1 500 000,00 de DA de l’indémnité ,elle et certains directeus centraux,Elle était parmi les personnes qui restait derrière les bureaux et donné que des ordres aux juristes des unités.
    Alors BOUCEKINE etait parmi les causes de la ferméture de l’entreprise car si elle n’a pas obligé le président du syndicat à signer le protocole d’accord l’entreprise aurait pû tenir,en plus MESBAH et son clan était au courant de la ferméture de l’entreprise et il n’a pas réagi.il savait que l’entreprise allait fermé aprés son désaccord avec BOUCHAOUREB et FETTOUHI.MAintenant lui il travaille dans une grande boite de commercialisation dont il est le gérant et les pauvres travailleurs restent sans un dinars.il a casé certaines personnes de son clan et les autres?

  8. Anonyme dit :

    Bonjour,
    l’ENAPAT,a été parmi les grandes entreprises qui travaillais durement grace à ces travailleurs et non par ces dirigeants qui n’ont aucun niveau,ils ont marginaliser des personnes honnetes,ils sont même arrivé de leurs faire des coups bas car ces personnes travaillent honnêtement et ont peur de Dieu et en plus ils ont des preuves contre ces dirigeants tels que l’ex PDG R.MESBAH et l’es DCFC et non parlons pas du clans qui se trouvent dans les unités,chose et sûre,même l’IGF ne trouve aucune preuve et je vous le dis et je vous parle en toute connaissance de cause,je suis un des agents de l’unité de l’Est.R.MESBAH est un arnaqueur et il a bouffé l’argent de l’entreprise et son DCFC le couvre.il a son vlan qui travaille pour lui et tout le monde est au courant de ces affaires et personnes n’osent parler car il a des connaissances haut placé qui peuvent intervenir pour lui.
    Il n’a pas pensé au travailleur,normalement il devait intervenir pour les travailleurs,il a casé plusieurs personnes de son clan tel que sa belle soeur qui était chef de département commercial au niveau de l’unité d’Alger,c’est elle qui dirige aprés lui,en plus aprés quelques mois il lui donné une promotion et il l’a envoyée à la direction générale à la direction des approvisionnements,et encore il est au courant de tout,on lui raconte des quil ou kal et lui il prend des décisions que personne n’ose lui dire non.Comment expliquez vous qu’il a plusieurs affaires en justice.
    certaines personnes ont pû l’attaquer en justice et d’autre non car ils n’ont pas les moyens pour payer un avocat et d’ailleurs ils n’ont toutes les connaissances qu’il a. A suivre
    hasbouna allah ouaniaama el ouakil

  9. Anonyme dit :

    MESBAH Rachid est un arnaquer du 1er degré ,tout le monde le connait,il utilise une personne pour attaquer une autre personne,BOUCHOUAREB et FETTOUHI été de vrais amis avec MESBAH,aprés un mal entendu chacun est part de son coté en menançant l’un l’autre.R.MESBAH a fait son propre clan ,surtout l’unté D’alger ,l’ex DFC qui a détriorer complètement la comptabilité,il a quitté l’entreprise sans même faire les passations de consigneset sans même une indémnisation,emportant avec lui des preuves contre le PDG et son DCFC qui est son complice et qui lui aussi a des preuves contre MESBAH mais il ne peut en parler car en contre partie MESBAH a des preuves contre lui.il a falsifié tous les documents ,d’ailleurs même si un contrôle se fait par l’IGF,aucune preuve contre le PDG et son entourage,même sur le plan juridique il ya une complicité avec F.BOUCEKINE qui a obligé le président du syndicat actuel a signer le protocole d’accord.
    Revenant au passation de consigne entre M.BOUKABRINE ASSISSTANT DE L’ex PDG MESBAH,assistant des agents de sécurité de l’unité d’Alger et président du syndicat,si je vous dis que les passations de consignes été bidon,elles étaient faites avec le pauvre agent de sécurité M.CHEBILA
    Qui été M.BOUKABRINE,un simple agent d’entretien qui suivi le parti politique dissous,ensuite il a tourner la veste.
    Revenant à S.ZAGHBIB,un simple klarkiste ,grâce à MESBAH,il est devenu Assistant du PDG et chef de département technico-commercial,et son fils repris de justice a été recruté comme technicien frigorifique
    Madame R.TAIBI belle soeur de MESBAH a été chargé du recouvrement et contentieux à l’unité d’Alger,puis directrice des approvisionnement au siège avec la méchante S.AZZOUZA
    ZAGHBIB,TAIBI et AZZOUZA le trion sans compter la complicité de F.dahane qui est la messagère et la porteuse de MESBAH Rachid
    TO BE CONTINUED car je commence à être fatigué de ce sujet.

  10. inconnue dit :

    bonsoir
    Chaque agent de l’ENAPAT est parti de son côté,Mesdames R.TAIBI et S.AZZOUZA,ont trouvé du travail,elles travaillent à CONDOR,Madame F.DAHANE que tout le monde déteste été la secrétaire de Direction du Directeur,elle été la porteuse de R.MESBAH?D’ailleurs tout le monde dans l’unité d’Alger connais son histoire avec R.MESBAH,elle été follement amoureuse de lui,d’ailleurs il l’a recrutée à INDEFRIGO aprés la liquidation de l’entreprise,et en plus elle été la cause de chaque problème qui existe dans l’unité d’Alger,
    Revenons à S.ZAGHBIB aucun niveau,il été aussi porteur àR.MESBAH,il a d’ailleurs des preuves contre l’ex PDG et son DCFC
    Donc la cause de la liquidation de l’ENAPAT c’est bien MESBAH Rachid outfrate fi elkhadamine m’ssakne
    mais ne t’en fait pas R.MESBAH tu vas le payer trés cher fi dounia oua el akhira

  11. anonyme dit :

    Bonjour,
    C’est du délire,ceux qui connaissent Mr MESBAH Rachid,savent qu’il a refusé de « marcher » dans les combines du président de la SGP Mr FETTOUHI.
    Il résisté aux vagues et tempêtes venues de l’exterieur de mais il a sous estimé les fossoyeurs de l’intérieur de l’entreprise responsables de la dissolution de l’ENAPAT.
    Mrs FETTOUHi,YEDDOu,BELHADJOUDJA,HENNI,SOUDANI,GASMI et les autres sont les véritables fossoyeurs de l’ENAPAT.

  12. CADRE A LA SGP INDELEC dit :

    La réalité du conflit d’intérêt est liée au contrat de location de location d’une partie indivise d’un actif de l’epe enapat spa à la société MAVIA dont l’objet est la commercialisation de véhicules lourds dont le président de sgp Mr FETTOUHI voulait le ceder à une société de tabac EMMERATI installée en Algérie d’ailleurs le financier de la société EMMIRATI a été désigné comme membre du conseil d’administration de l’estp annaba par Mr FETTOUHI.

  13. CADRE SGP INDELEC dit :

    Suite…Les seuls exercices certifiés formellement par le commissaire aux comptes sont ceux des exercices 2005/2006/2007.Et ce sont les années durant lesquelles L’ex PDG Mr MESBAH Rachid a présidé l’EPE ENAPAT.
    Par ces certifications le commissaire aux comptes a disculpé de tout acte de gestion irrégulier ou de malversations et il contredit et dément les audits de complaisance commandés ou commandités par Mr FETTOUHI.
    Par souci de vérité je témoigne de l’honnêteté et l’intégrité de l’ex PDG Mr MESBAH Rachid.

  14. enapat dit :

    on vous a achete avec de l’argents pour
    vous taire (je pârle des employes) donc taisez-vous et accepter votre indignite et votre lachete ayer ys

  15. Radar dit :

    Le président de la SGP INDELEC est un véritable voyou.
    Les gens honnêtes ont payé pour son incompétence et surtout son passage à PMA comme DG où il a laissé une situation des plus catastrophiques.
    Les documents existent sur sa gestion à PMA Bel Abbes et comment il a laissé cette entreprise.
    Il s’en est pris à tous ses collaborateurs honnêtes et sincères et particculièrement à notre PDG MESBAH Rachid malheureusement les autres lâches se sont laissés faire.
    FETTOUHI le paiera un jour devant notre justice puis celle de Dieu.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER