FFS: PROGRAMME DES RENCONTRES WEEK–END DU 15 ET 16 MAI 2008

Aux animateurs sociaux et associatifs autonomes, aux journalistes, aux militants des droits de l’homme, aux intellectuels et universitaires, aux étudiants, aux femmes, aux commerçants et à l’ensemble des citoyens 

INVITATION AU DEBAT 

Aujourd’hui, dans le monde, aucune démocratie ne se bâtit sans les partis politiques et à plus forte raison contre eux. Dans notre pays, le pouvoir refuse toute forme d’organisation autonome, quelle soit politique, associative ou syndicale. 

Vous connaissez le combat que mène le FFS depuis sa proclamation. Sa raison d’être est le combat pour la dignité, la paix civile et la démocratie.

Vous savez que le FFS est une épopée, un miracle dans l’Algérie d’aujourd’hui. Il incarne la résistance de la population contre l’oppression et porte ses espérances de changement.     

Les amis, les sympathisants, les militants du FFS et ses dirigeants n’ignorent rien de son fonctionnement et de son dysfonctionnement.

Le 4ème congrès du parti tenu le 5,6 et 7 septembre 2007 a évalué sans complaisance aucune, les succès mais aussi les crises et les échecs  du parti. A l’issue de cette évaluation, le congrès a adopté dans sa résolution finale, le choix stratégique d’ouverture du parti sur la société. 

Les congressistes ont précisé que cette ouverture vise à améliorer le fonctionnement du parti pour  réaliser une réelle représentation dans ces instances et pour renforcer ses capacités d’action et son ancrage dans la population.   

C’est dans cette perspective que s’inscrit toute l’action politique et organisationnelle de notre parti. Nous avons l’espoir de partager ce chemin avec les personnalités politiques dont l’engagement en faveur de la paix et de la démocratie ne souffre d’aucun doute ; 

Nous avons besoin de convaincre la population que le changement auquel nous appelons changera réellement leur vie quotidienne ; que le nécessaire changement du système est une condition indispensable pour mettre fin à la corruption institutionnelle, au déni des libertés démocratiques et aux injustices sociales.   

Nous voulons que le peuple algérien casse la gangue des archaïsmes dans laquelle on cherche à l’enfermer, prenne conscience de sa force et devienne un acteur à part entière de ce changement. 

Aujourd’hui, nous travaillons au redéploiement et à la restructuration du parti. Nous espérons  la présence et la contribution de chacun et de tous. 

C’est dans l’espoir de partager nos idées et notre vision de l’avenir que le FFS a décidé d’organiser des rencontres de débat dans chaque commune et au niveau de toutes les wilayas du pays.  

PROGRAMME DES RENCONTRES WEEK–END DU 15 ET 16 MAI 2008 

Nous avons le plaisir de vous informer de notre programme d’activités politiques de cette semaine. Nous saisissons cette occasion pour inviter la presse nationale et les correspondants locaux à assister. 

Les activités animées par le premier secrétaire national du parti 

Conférence-débat à AKFADOU dans la wilaya de BEJAIA le jeudi à 17H00 

Rencontre régionale des élus locaux des wilayas de SETIF, JIJEL, BORDJ BOU ARRAREDJ, MILA et SKIKDA, à la maison de la culture de SETIF le vendredi à 10H00  

Meeting populaire dans la commune d’AGHBALOU, le vendredi à 17H00 

Ce programme de rencontres politiques des militants, sympathisants et amis du parti animées par les cadres et les membres du conseil national sera une occasion pour exposer les résolutions du 4ème congrès portant sur la stratégie politique et organisationnelle du parti.   

Rencontres des militants des sections de la fédération de BOUIRA: 

Jeudi 15 mai 2008 : MECHEDELLAH et HAIZER 

Vendredi 16 mai 2008: KADIRIA 

Rencontres des militants des sections de la fédération de TIZI OUZOU : 

Jeudi 15 mai 2008: TIZI NTLETA, 

Vendredi 16 mai 2008: AGHRIBS, TIZI GHENNIF, AIT OUMALOU, SOUK EL TENINE, MAKOUDA 

Rencontres des militants des sections de la fédération de BEJAIA : 

Jeudi 15 mai 2008 : IGHREM, TASKRIOUT, BENI KSILA, SOUK EL TENINE, TIMEZRIT 

Vendredi 16 mai 2008:  BENI DJELIL, SIDI AYAD, BOUHAMZA, AOKAS 

Rencontres des militants des sections de la fédération de BOUMERDES: 

Jeudi 15 mai 2008: BOUDOUAOU,

Vendredi 16 mai 2008: TIMEZRIT 

Salutations militantes les meilleures 

Le secrétariat national

Commentaires

  1. Kacimou dit :

    Le programme parait riche mais il n’en sortira rien du tout comme dans le passé. Le parti a été tué par ses propres militants et le pouvoir lui a donné le coup de grâce en le ridiculisant avec certains élus notamment Hamid ferhat qui s fait élir par le parti au pouvoir que le FFS a apellé le bébé aux moustaches, le RND. quel massacre!
    La population a rompu ses lien avec le parti et c’est dommage. mais continuez quand-même a organisé des conférences peut-etre que vous ramaserez encore quelques naifs qui espèrent

  2. rachid kesri dit :

    Bien beau tout cela,le FLN dans sa splendeur stalinienne gigotait tout autant.
    L’heure est grave,il faut monter au créneau tout autrement,le train de l’histoire est lancé; en procédant ainsi le FFS va rater toutes les gares qui peuvent sauver l’Algerie .

  3. rachid kesri dit :

    Bon courage à l’administrateur de ce blog qui ne censure pas et qui répercute des accents patriotisme sincère.

  4. aghilsadi dit :

    Ls militants et sympathisants du ffs comme vous le dites si bien, n ignorent rien du fonctionnement et surtout du dysfonctionnement du parti aujourd hui beaucoup plus qu hier.

  5. aghilsadi dit :

    Les militants et sympathisants du ffs, vous le dites si bien, n ignorent rien du fonctionement et surtout du dysfonctionnemet du parti uajourd hui beaucoup plus qu hier. Pour ma part, je pense qu il faut d abord les convaincre d une reelle volonte de changer votre mode de gestions des affaires du ffs. Nul n ignore les etapes suivies par votre cabinet oir pour aboutir au desastre actuel. -assaiissement democratique-cpe- radiations et exclusion de tous ceux qui pouvaient contrecarrer vos desseins- un pseudo congres ^refabrique et ficele avec quelques 800 recrues-alliances contre nature etc…..Pourtant votre premier secretaire a me semble-t-il bien commence a ain-el-hammam et disant -je veux qu on parle de nous, de ce qu on a fait et SURTOUT DE CE QU ON AURAIT DU FAIRE-.A t-il la volonte d etre un rassembleur de la grande famille du ffs, est – il autonome et libre de decision .. A M. el-mouhtarem, si ce blog n appartient ni au ffs ni a sa direction alors de grace laisser les gens s exprimer

  6. elmoutarem dit :

    Agilas, je veux bien vous voir commenter d’autres sujets. Le FFS est un instrument de lutte et pas une fin. Merci et sans rancune

  7. Mahfoud/ Aghilas est libre de ses commentaires dès lors où il n y a pas d'insultes. N'est-ce pas ya sil mouhtarem? dit :

    C’est parceque cet instrument de lutte est perverti que nombre de militants et de sympathisants feront tout pour réinscrire le FFS dans son giron historique,en cohérence avec les valeurs démocratiques qui ont présidées à sa naissance.Que l’appareil du FFS se rassure. Jamais, nous ne cesserons, en ce sens Aghilas a dix milles fois raison, de pointer du doigt les dépassements inqualifiables dont il s’est rendu coupable. Biensûr qu’il faut parler des problématiques nationales auxquelles reste confronté notre pays. Mais, el mouhtarem l’a rappelé, notre instrument de lutte est le FFS. Nous lui devons fidélité au nom des centaines de martyrs qui ont payé le prix du sang.Aghilas a raison de nous rappeler la nécessité de réhabilité le politique au sein du FFS pour être crédible dans notre combat pour la réabilitation du politique dans notre pays.

    Alors, el mouhtarem, cesse de jouer les faux avocats du FFS. Les vrais défenseurs du parti sont ceux qui oeuvrent pour sortir le FFS du statu-quo actuel. Et, par pitié ne désactive-pas les commentaires de cet article comme tu l’as fait pour les articles intitulés  » Larbaâ nath irathen », « KadourLeblandi contre les partis politique » et Karim Baloul secrétaire international du FFS dans « …Le projet de l’UPM ne tient pas la route ».

    Salutations militantes

    Mahfoud

  8. Mahf/ Aghilas est libre de ses commentaires dès lors où il n y a pas d'insultes. N'est-ce pas ya sil mouhtarem? dit :

    C’est parceque cet instrument de lutte est perverti que nombre de militants et de sympathisants feront tout pour réinscrire le FFS dans son giron historique,en cohérence avec les valeurs démocratiques qui ont présidées à sa naissance.Que l’appareil du FFS se rassure. Jamais, nous ne cesserons, en ce sens Aghilas a dix milles fois raison, de pointer du doigt les dépassements inqualifiables dont il s’est rendu coupable. Biensûr qu’il faut parler des problématiques nationales auxquelles reste confronté notre pays. Mais, el mouhtarem l’a rappelé, notre instrument de lutte est le FFS. Nous lui devons fidélité au nom des centaines de martyrs qui ont payé le prix du sang.Aghilas a raison de nous rappeler la nécessité de réhabilité le politique au sein du FFS pour être crédible dans notre combat pour la réabilitation du politique dans notre pays.

    Alors, el mouhtarem, cesse de jouer les faux avocats du FFS. Les vrais défenseurs du parti sont ceux qui oeuvrent pour sortir le FFS du statu-quo actuel. Et, par pitié ne désactive-pas les commentaires de cet article comme tu l’as fait pour les articles intitulés  » Larbaâ nath irathen », « KadourLeblandi contre les partis politique » et Karim Baloul secrétaire international du FFS dans « …Le projet de l’UPM ne tient pas la route ».

    Salutations militantes

    Mahf

  9. elmoutarem dit :

    Mahfoud, je vous informe que moi-même j’étais empêché d’assister au congrès d’une manière antidémocratique. En dépit de la décision des membres du conseil national de me réintégrer à l’instance souveraine, ce qui me donne le droit de participer aux travaux du congrès, les dirigeants du parti ont décidé autrement. Je n’ai pas assisté au congrès, cela ne m’empêche pas de croire au FFS , à ses idéaux et au combat de Mecili et les 400 martyrs. Je ne partage pas le fonctionnement du parti, mais je pense que la responsabilité incombe à chacun de nous. J’essaye d’activer en dehors des instances, car je suis convaincu que le combat du FFS est dans la société et pas dans les appareils. Sans rancune. Si j’ai desactivé, c’est juste pour éviter des dérives de langage. Le blog est un espace de libre débat. Je veux lui donner une autre dimension en l’ouvrant à tous les gens qui se battent. J’ai beacoup de choses à dire sur le dernier congrès, mais pas ici.

  10. Dont acte. A suivre.De mahfoud à el mouhtarem. dit :

    Dont acte. A suivre.De mahfoud à el mouhtarem.
    Bye

  11. aghilsadi dit :

    moi aussi M. el Mouhtarem j en prends acte et suis de ceux qui refutent tout ecart de langage. Permettez-moi d ajouter que les sujets pouvant faire l objet de commentaires dans ce blog sont nombreux, mais pour ce qui me concerne pour le moment c est de debattre du ffs et du ffs seulement au vu de la noblesse de son combat que certains veulent devoyer salutations militantes a siELMOHTAREM

  12. fugitif dit :

    je salut l’esprit positif de mahfoud, et de aghilsadi, sans oublier le camarade el mouhtarem, voila sinon les problèmes multiples que traverse notre chere pays dépassent largemnet les problèmes du ffs
    quoi qu’il en soit il faudrait enparler, car je trouve qu’on n’enparle pas assez
    mais je veux bien proposer a el mouhtarem de bien lancer le débat sur des sujets divers
    quant à moi je lance l’idée de l’upm, à ne pas confondre avec l’ump de sarkosy qui que c’est lui l’inspérateur de l’upm

  13. bouaziz dit :

    c »est vrai kil faut parler et debattre de se ke vit notre pays serai mieux. mais quand tu vois que l’instrument nous permettant de débattre et de proposer nos idées aux gens (FFS) est fermé et que la « répression » continue toujours de sevir, je te dirai cher el mouhtarem que rien ne vaut la chandelle que de s’occuper de soit meme et de ne plus parler politique et que le FFS est rééllement et completement normalisé

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER