Archive pour mai, 2008

Un citoyen de Chlef répond au journal « Liberté »

Le quotidien “Liberté” dans son édition du jeudi 07/05/08, sous la plume de R.R, a fait l’éloge du Wali de Chlef muté à Annaba. L’auteur de l’article qui a présenté un bilan positif de la gestion de ce haut responsable, d’une façon intéressée, comme l’atteste le contenu de son article, confirme une fois de plus que dans notre si grand pays, il y a toujours des gens qui cherchent, même au prix de la remise en cause de leur propre honnêteté intellectuelle, à blanchir certains responsables. Ils aiment faire plaisir aux commis de l’Etat véreux, mais à quel prix ? Seul Dieu le sait.  L’auteur qui a préféré signer son article par des initiales “R.R” figure sûrement sur la liste des heureux bénéficiaires de dernière minute d’un……!!!! A lui de prouver le contraire. Cher “Raïna Raïkoum” de Liberté à la solde du mal. Vous venez de mettre en doute toutes les contestations faites par une population blessée, dans son amour propre, par une gestion catastrophique d’un Wali depuis 2001. Vous soutenez un méchant usant de ses fonctions pour faire taire les bonnes âmes de la wilaya de Chlef de ses dérives par le recours à des procédés antidémocratiques faisant loi comme en Birmanie. Dans notre éducation, l’honnêteté et l’amour de la patrie n’ont pas de prix comme le font quotidiennement les serviteurs désintéressés de l’Etat et les citoyens de ce grand pays. Les projets dont vous faites référence, dans votre article, ont été réalisés sur les fonds de l’Etat et non pas sur les fonds propres du Wali d’une part, et d’autre part à quel prix et dans quelles conditions techniques ont été réalisées ces infrastructures ? La trémie recèle déjà beaucoup d’anomalies dans sa réalisation sur le plan technique et risque de s’écrouler. Avis aux usagers de cette infrastructure routière! et ceci grâce à la sous-traitance de ce grand projet au vu et au su de tous et avec la bénédiction de l’argent du contribuable. Vous parlez de bonne gestion dans ce cadre bien précis ? Alors tant mieux pour vous et tant pis pour les lecteurs de “LIBERTE”!!! Le temps de la “Brosse” avec la jeunesse du troisième millénaire est dépassé et aussi fini. A ne pas l’oublier ? Ce n’est plus la jeunesse postindépendance qui a servi avec âme et corps son pays. La jeunesse d’aujourd’hui exige du concret et des comptes pour le bien de tous sans plus et non plus sa soumission pour la caste au pouvoir, sa progéniture et ses serviteurs aveugles comme vous le faites aujourd’hui. A bon entendeur salut! N’éveillez pas le chat qui dort” “R.R” sur le bilan du Wali sortant, merci. Essayez plutôt de préserver le slogan de votre journal “Le Droit de savoir, Le Droit d’informer”.

Par Chakib de Chlef

Les villageois ont contraint l’unité « Lala Khedidja » à fermer ses portes

lallakhedidja526598.jpgLes villageois de Tafssa, dans la commune d’Agouni Gueghrane (Ouadhias), ont contraint l’unité des Eaux minérales « Lala Khedidja », unité reprise récemment par le groupe Cevital de l’homme d’affaires Issad Rebrab, à fermer ses portes. Ils ont également bloqué ses forages et l’accès y menant. Cette riposte est venue, selon eux, après que les responsables de cette unité ont manqué à leur parole en ignorant leurs promesses faites d’engager des jeunes du village. D’où, toujours d’après eux, la colère des villageois qui s’étaient rassemblés en fin de semaine dernière devant le siège de la daïra. Les protestataires réclament également les compensations financières concernant les terrains sur lesquels est érigée l’entreprise.

« La France veut faire main basse sur le renseignement sécuritaire de l’Algérie»

touati.jpg«Le seul objectif de la France est de concurrencer les Etats-Unis d’Amérique pour faire main basse sur le renseignement sécuritaire du pays. Les Etats-Unis ont eux, me semble-t-il, bénéficié d’un bureau pour le FBI (Federal Bureau of Investigation) à Alger, la France désire la même autorisation. Elle veut également faire intégrer l’Etat hébreu dans le projet du bassin méditerranéen», a déclaré le président du FNA, Moussa Touati, au quotidien El Watan, en marge d’un meeting qu’il a animé, jeudi dernier, à Guelma.

Bernard Kouchner lundi en Algérie pour parler Union pour la Méditerranée

kouch.jpgLe ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner se rendra lundi en Algérie afin d’aborder avec les responsables algériens le dossier de l’Union pour la Méditerranée, a annoncé  vendredi son ministère, a rapporté l’AFP.  »Le principal objectif de ce déplacement est d’aborder avec nos partenaires algériens le dossier de l’Union pour la Méditerranée, dont l’Algérie doit être un acteur majeur », a déclaré la porte-parole du ministère Pascale Andréani.  
M. Kouchner « sera porteur d’un message du président » Nicolas Sarkozy et « la relation bilatérale franco-algérienne sera également à l’ordre du jour six mois après la visite d’Etat du président » français, selon la porte-parole. 
« Cette visite sera enfin l’occasion d’aborder l’ensemble des questions régionales et internationales », a souligné la porte-parole du Quai d’Orsay. Le président Sarkozy avait proposé à l’Algérie, lors d’une visite  officielle en décembre, de construire « l’Union méditerranéenne » sur la base de  »l’amitié franco-algérienne ».

Plus de 550.000 logements précaires à l’échelle nationale

img7.jpgLe ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, M. Noureddine Moussa a souligné jeudi que le parc national de constructions précaires compte 553.000 logements, soit  8% du parc global des logements en Algérie.  Par ailleurs, et à une question sur les dépassements pouvant être enregistrés dans l’attribution de logements au niveau des commissions de Daira créées récemment et chargées de la distribution des logements, notamment après l’information faisant état de la mise à l’écart des élus locaux, le ministre a démenti cette information affirmant que les présidents d’APC sont des membres à part entière de ces commissions et les présidents d’APW sont membres des commissions de recours « et aucun de ces membres n’a été mis à l’écart ».

Le PDG d’Algérie Télécom limogé

arton4941.jpgA peine six mois après sa nomination, le 2 janvier dernier, au poste de PDG d’Algérie Télécom,  par le ministre de la poste et des TIC, Boudjemaa Haïchour, Mouloud Djazairi a été limogé de son poste. Personne ne s’attendait à cette décision puisque mercredi dernier, le PDG du groupe Algérie Télécom a signé un contrat de partenariat stratégique pour l’intégration de solutions avec la firme américaine Cisco Systems. Ce partenariat permettra à AT de répondre dans des délais courts aux demandes des institutions, des entreprises nationales et des organismes d’Etat pour la demande d’interconnexion de sites nationaux et régionaux, la mise en place d’intranet sécurisés, la fourniture de solutions de téléphonie IP, ainsi que la fourniture de tous les services novateurs en matière d’IP.

 

 

Suspension de l’opération d’ouverture du capital du CPA: une mesure préventive pour protéger le marché

cpa956855.jpgLe ministre des finances, Karim Djoudi a affirmé jeudi que l’arrêt de l’opération d’ouverture du capital du Crédit populaire d’Algérie (CPA), est « une mesure préventive prise par les autorités publiques pour protéger le marché vu la crise mondiale actuelle ».

Répondant à une question orale d’un membre de l’Assemblée populaire nationale (APN), sur les opérations de privatisation menées par le gouvernement, M. Djoudi a indiqué que plusieurs banques candidates à l’ouverture du capital du CPA ont pâti de la crise des subprimes et « ne seront capables d’évaluer l’impact de cette crise sur leur situation financière qu’après un certain temps ». « C’est pourquoi nous avons pris cette mesure préventive », a-t-il ajouté.

Abderrahmane Chibane reconduit à la tête de l’Association des Ulémas

chibane.jpgLes travaux de la troisième assemblée générale de l’Association des uléma musulmans algériens (AUMA)  se sont clôturés jeudi avec la reconduction à l’unanimité de M. Abderrahmane Chibane à la présidence de l’association pour un mandat de cinq ans. 

La séance de clôture a été marquée par l’adoption du statut de l’AUMA et la publication du communiqué final qui réaffirme les principes fondateurs de l’association dont la « lutte contre la déviation morale et intellectuelle et toute forme d’injustice ». 

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Chibane a précisé que son institution « est fondée sur des principes scrupuleux et justes », ajoutant qu’elle « préserve toujours son identité juridique et sa mission historique ».

Le quotidien Liberté rend hommage à l’ex-wali de Chlef

Mohamed ghazi, nouveau wali de “la coquette”

Une promotion et beaucoup de défis

Pour de nombreux spécialistes et autres observateurs, la nouvelle affectation de M. Mohamed Ghazi (ex-wali de Chlef) à Annaba dans le cadre du récent mouvement des walis, opéré par le président de la République, est une promotion largement méritée.
En effet, la maîtrise des dernières émeutes, qui avaient secoué les villes de Chlef et de Chettia, a fait de l’ex-premier chef de l’exécutif, un homme des conjonctures difficiles et délicates. Le choix porté sur celui-ci afin de prendre les destinées de la wilaya de Annaba, largement connue de par le phénomène des harragas, a été fait d’une manière judicieuse et adéquatement étudiée. Quelle que soit la nature de la grogne et du mécontentement de la population cheliffie à l’égard du premier responsable de leur wilaya, celui-ci reste cependant à l’origine d’un nombre considérable de réalisations — tous secteurs confondus —, à travers l’ensemble du territoire de la wilaya.
En effet, depuis sa désignation à la tête de la wilaya de Chlef, il y a presque sept ans, M. Mohamed El-Ghazi n’a fait que pousser encore et encore la machine de développement local dans tous les domaines vers l’avant. De l’agriculture vers l’industrie en passant par le logement, l’éducation, l’enseignement supérieur, la formation professionnelle, l’emploi et autres secteurs encore plus que sensibles à tous les niveaux sans donner de chiffres car ceux-ci sont innombrables, la wilaya de Chlef, sous la houlette de son premier responsable, a connu un essor sans précédent en matière de développement local.
À titre d’exemple, il y a lieu de citer parmi les grands projets réalisés, entre autres, l’aéroport de Moafquia à Chlef, la trémie se trouvant au carrefour RN4 (Alger-Oran) et RN11 (Ténès-Tissemsilt), le gigantesque pôle universitaire d’Ouled Farès, l’important barrage d’irrigation à Harchoune, la station d’épuration des eaux usées à Chlef, l’électrification rurale, l’alimentation en eau potable, l’habitat rural, le grand musée de Chlef et les deux nouvelles villes actuellement en cours de réalisation à Chlef et à Chettia, pour ne citer que ceux-là ; le président de la République a inspecté ou inauguré plusieurs de ces projets.
Signalons enfin que même l’ex-SG de la wilaya de Chlef, M. Chatter, a été lui aussi promu au rang de wali. (R.R Liberté)

Bejaia – Les travailleurs sont contre sa vente: Grève illimitée à l’unité Grues

Les 154 travailleurs de l’unité Grues de Bejaia (UGB), qui dépend de l’Entreprise nationale des matériels de travaux publics (ENMTP), sont entrés en grève illimitée depuis hier.

A travers leur mouvement, les employés, qui disent n’avoir pas cessé d’interpeller les pouvoirs publics afin de stopper le processus de ce qu’ils appellent «le bradage» de leur société, entendent dénoncer cet état de fait car craignant fortement, selon eux, à travers cette vente, leur mise au chômage. Laquelle vente serait déjà scellée, les pouvoirs publics ayant, semble-t-il, cédé l’unité à un particulier, avec cependant le consentement de la section syndicale. Cette même section syndicale de l’UGB doute, maintenant, de la sincérité du repreneur en question. Les travailleurs entament ainsi le combat afin de récupérer leur entreprise, seul salut, selon eux, pour la poursuite de l’activité et, par voie de conséquence, éviter le chômage qui les guette. Les employés ne voient ainsi nullement leur intérêt dans l’option de la privatisation de leur usine, dont on suspecte que seule l’assiette foncière qui s’étale sur une superficie de 78.611 m² intéresse les futurs acquéreurs. Les appréhensions autour du sort qui leur sera réservé sont également confortées par le fait qu’ils n’ont pas été associés, arguent-ils, à cette décision.

Ali Karimou

 

1...45678...10

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER