• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 1 juin 2008

Archive pour le 1 juin, 2008

Un député du RCD bénéficie d’un terrain de 50 héctares en violation de la loi !

foret.jpgUn député du RCD ayant occupé un poste ministériel (2000-2001) (probablement Hamid Lounaouci) a bénéficié, en vertu de la décision 01/03 du 08 juin 2003, d’une parcelle de terrain d’une superficie de 50,6 hectares à la forêt de Fergane dans la commune de Koléa (Tipaza), a rapporté le quotidien El Khabar dans son édition du 1 juin 2008.  Un fils d’un responsable du ministère de l’agriculture a bénéficié d’une parcelle de 5,4 hectares. La fille d’un ancien ministre de l’énergie et des mines a bénéficié également d’une parcelle de 4 hectares (décision du 04/14 du 18 juillet 2004). Le fils de la directrice générale des forêts a bénéficié de 20,5 hectares au niveau de Haouch Kechkache et au niveau de la forêt de Htatba dans la wilaya de Tipaza. Pour rappel, le député du RCD a déjà bénéficié d’un terrain au quartier Poirson où il a construit une villa. Said Said est bien entendu son voisin ! 

Emeutes d’Oran : 42 mandats de dépôt prononcés

27 personnes étaient présentées au juge d’instruction près le tribunal d’Es-Seddikia pour avoir participé aux émeutes qui ont secoué, les lundi, mardi et mercredi derniers la ville d’Oran, 28 autres devaient répondre des mêmes chefs d’inculpation au tribunal d’Es-Senia.  

23 parmi ces derniers ont participé aux émeutes enclenchées dans la nuit du mardi au mercredi derniers, dans la localité de Chteïbo alors que 5 autres sont accusés d’être les auteurs de mêmes dépassements à Haï Es-Sabah. Il importe de signaler que 10 des émeutiers de Chteïbo ont été identifiés comme étant les auteurs de la casse enregistrée au bureau de poste et au centre culturel de cette localité et sont en fuite. 

Au niveau du tribunal de Gdyel, ce sont sept autres jeunes émeutiers de la localité de Hassi Bounif qui ont été présentés. Tous les émeutiers ont répondu des inculpations d’attroupement, trouble à l’ordre public, dégradation de biens publics et d’autrui ainsi que de vol.  

7 prévenus présentés à Gdyel ont été, tous, placés sous mandat de dépôt alors qu’à Oran 9 mineurs parmi 11 qui ont été, également, présentés au tribunal, ont été écroués alors que les mis en cause présentés au tribunal d’Es-Sénia 26 ont été placés sous mandat de dépôt et deux autres ont bénéficié de citation directe. 

Berriane :Prison ferme pour 10 prévenus et 3 relaxes

Le procureur de la République a requis la peine de deux ans de prison ferme et 20.000 DA d’amende contre quatre prévenus accusés de s’être organisés en bande d’incendiaires et de casseurs. Pour tous les autres, il a requis un an de prison ferme et 10.000 DA d’amende. 

Après des délibérations, la présidente du tribunal a livré le verdict. Dans le premier dossier, sur les deux prévenus, un s’en tire avec un non-lieu, tandis que l’autre écope de deux ans de prison ferme, 200.000 DA d’amende et deux fois 300.000 DA au titre de dédommagement pour ses deux victimes.  

Dans le second dossier, concernant onze personnes impliquées dans des actes d’attroupement illicite et destruction de biens d’autrui, deux ont bénéficié de la relaxe, un condamné à six mois de prison ferme et 5.000 DA d’amende pour incitation à l’émeute et les huit autres ont tous écopé d’un an de prison ferme pour attroupement illicite et obstruction sur la voie publique.  

La dernière affaire, a vu la comparution de huit individus. Deux d’entre eux ont bénéficié de la relaxe, cinq condamnés à un an de prison ferme pour attroupement illicite et obstruction sur la voie publique et le dernier a été condamné à six mois de prison ferme et 5.000 DA d’amende pour incitation à l’émeute.

Hocine Aït Ahmed sur Medi 1 Sat

haa.jpgDimanche 2 juin 2008/  07H50 – « Aujourd’hui rencontre avec … » Hocine Aït-Ahmed – « Portrait d’un maghrébin de toujours » 12H15 – « Aujourd’hui rencontre avec… » Hocine Aït-Ahmed – « Portrait d’un maghrébin de toujours » 22H30 – « Aujourd’hui rencontre avec … » Hocine Aït-Ahmed – « Portrait d’un maghrébin de toujours »

Pourquoi il faut défendre les symboles de la société?

Il faut «défendre la société» comme le préconisait Michel Foucault. La défense de cette dernière passe par la réhabilitation de tous ceux dont elle a été privée.

L’Algérien est orphelin de ses repères: intellectuels, symboles…. etc. Alors, il ne faut pas s’étonner si demain des hommes et des femmes se tromperont de choix, d’orientations ou n’arriveront pas à lire les trajectoires dont les tenants du pouvoir en veulent leur imposer.
La culture et la pensée uniques sont présentes dans tous les espaces d’exercice du pouvoir au sens large du terme. En relisant nos fondamentaux, on s’aperçoit très vite que nul n’est indemne….. FFS compris. Est-ce que, pour autant, cela nous conduira à jeter le bébé et l’eau du bain ? C’est à ce point que je vais essayer de répondre, même si certains blogueurs trouveront mes propos en décalage avec l’ambiance dominante. 

1- Le FFS est un instrument au service d’une transformation sociale tant souhaitée par les citoyens et non pas une fin en soi. Mais à lire certains commentaires, nous constatons que cet idéal s’éloigne de plus en plus…. Le FFS et son idéal en perdent grandement en passant à coté de l’essentiel. C’est ce que privilégient certains blogueurs qui insistent sur des problèmes strictement organiques…. et qui s’adonnent à des analyses et à des raccourcis totalitaires ou à des conspirations. 

La plus grande supercherie, c’est de considérer que les problèmes du FFS soient l’oeuvre d’un groupe, ou la somme d’individus arc-boutés à des privilèges ou à des mécanismes de rétribution symbolique ou matérielle. 

Le problème de l’Algérie est celui de l’inexistence d’une véritable culture politique (faut-il souligner que l’Algérie possède des généraux avec des mentalités de sergents ? )… donc, c’est tout le dispositif, au sens foucaldien du terme, qu’il fallait revoir du fond en comble… Dans cette optique, est-ce que le FFS a apporté quelque chose ? 

Au regard des prises de position du parti, les observateurs avisés estiment que ce dernier a joué son rôle dans l’alerte et apporté des propositions de sortie de crise. Si le FFS a un seul mérite, c’est celui d’avoir la lucidité et la clairvoyance nécessaires pour ne pas s’empêtrer dans les dessins du régime. 

C’est dans cette optique qu’il fallait scruter les différentes prises de position des dirigeants du parti, M. Ait Ahmed en premier. Est-ce que M. Ait Ahmed a apporté quelque chose à notre société? En quoi et comment le FFS pourrait constituer une singularité ? 

2- Le FFS constitue aux yeux des observateurs deux singularités : la première, c’est la qualité de son président qui est, quoi que disent les uns et les autres, un homme qui possède la distance, la lucidité et toutes sortes de légitimité ( historique, intellectuelle, populaire…) pour s’affranchir des luttes intestines et ne pas prendre part aux spectacles que le pouvoir livre à chaque occasion. 

La deuxième c’est l’autonomie du parti. Le leader du FFS, par son éloignement, apporte par son autonomie, par l’absence de pressions directes sur lui, l’équivalent ou plus de ce que le parti perd de cette absence. 

Mais ce qui me désole le plus, c’est que malgré la noblesse et le parcours exemplaire du FFS dans un environnement très hostile, une partie des militants ne s’intéresse qu’a des questions organiques. En quoi la situation organique du parti changera la vie de la ménagère ? Pourquoi quand Ait Ahmed parle du Maghreb, certains veulent le réduire aux querelles du parti ? 

Allons-y cher (es) ami (es). Laissons de coté les polémiques, sinon on oblige les autres à en prendre part et ce n’est pas une bonne chose pour le parti. 

Amicalement
Ahmed de Paris 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER