Lettre du Comité de sauvegarde de l’OAIC au président de la République

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Le Comité de sauvegarde de l’OAIC répond au Directeur Général, aux mensonges dictés à la presse, convoquée au siège social de l’Office à Alger le lundi passé pour en faire un scoop publicitaire pour soigner à travers d’articles commandés sa propre image personnelle obscurcie par les scandales et la mauvaise gestion depuis l’année 2000, l’année de tous les malheurs de l’OAIC.

Les journalistes, des quotidiens présents à cette conférence, ont tous relevé un détail de taille : l’orateur n’a pas voulu avancer le nombre d’années ou de mois de couverture des stocks de sécurité, alors qu’auparavant, il avançait à grande pompe des couvertures de 6 à 9 mois. En réalité, et après enquête des services de sécurité, les stocks du pays en céréales ne couvraient que quelques petites journées (6jrs). Certes l’OAIC s’est mise sur le marché mondial pour opérer aux achats à n’importe quel prix ! En réalité les stocks dans les silos des coopératives sont toujours au même niveau, (quelques jours), mais le Directeur Général confond entre stock réel et stock chez ses fournisseurs d’outre mer, les stocks flottants et les stocks intra-muros ? Pauvre OAIC et pauvre Algérie…d’avoir mis à la hiérarchie de l’Office cette calamité.

Le comble et de lire dans les colonnes des journaux que ce D.G a hérité d’une situation catastrophique de ses prédécesseurs et que l’OAIC était au bord de la faillite et que grâce à son géni de messie que l’Organisme a été protégé et sauvé in extremis du naufrage !

Tu n’as pas honte de dire n’importe quoi ! Vous croyez que les gens sont dupes ? Certes vous aviez pris le décision la plus injuste d’appauvrir les UCA et les CCLS qui font à ce moment la chaîne chez ton financier pour mendier des avances pour les dépenses de fonctionnement et salaires mensuels du personnel, entre temps vous aviez enrichi la trésorerie de votre office en déclarant un bénéfice de 21 Milliard de Da pour l’exercice comptable 2007 par contre vos travailleurs de l’office sont privés des droits élémentaires.

La gestion de vos prédécesseurs n’a jamais été catastrophique comme vous le prédisiez. Elle était transparente, sans scandales, et sans enquêtes de la brigade économique et que l’OAIC n’a jamais fait préalablement des scoops à la une des journaux dans la publication des scandales, de la hogra, du mal et de la terreur devenues coutumière à la l’Office, voilà la différence.

Ce DG a confirmé qu’il n’a plus le mental au beau fixe de par la multiplication des scandales. Il a aveuglement utilisé les moyens de force et d’autoritarisme qu’on croyait révolus depuis l’époque du parti unique : à savoir la mobilisation de responsables et d’agents d’exécution pour ramener au siège de l’office les unités centrales des micros ordinateurs affectés aux cadres de l’inspection à l’effet que des investigations soient opérées pour la détermination des auteurs de la campagne de dénonciation anti-DG lancée à travers les sites Internet et les quotidiens nationaux.

Les cadres de l’inspection classés aux oubliettes n’ont depuis des années reçu aucune visite des responsables de l’Office pour s’enquérir de leur situation professionnelle du fait qu’ils sont sans travail et sans rendement. Cette mesure, décidée consciemment par le premier gestionnaire sauf pour cette occasion d’opération de coup de poing.

La Direction générale est toujours fidèle à ses anciennes pratiques pour la mobilisation obligatoire des travailleurs pour un soutien hypocrite au profit du DG pour plus de survie dans le poste de 1er responsable. Le DAG pilote l’opération pour compte et a chargé quelques valets pour faire la tournée dans les services aux fins de recueillir les signatures des imbéciles comme quoi ce messie de DG est intègre et sans reproche et que tous ce qui a été écrit et dit sur lui ne sont que des menteries et de la spéculation, même la justice Algérie s’est trompée injustement dans son cas ?

Veuillez croire, Monsieur le Président de la République, notre parfaite considération.

Les membres du Comité de sauvegarde.

Commentaires

  1. Réponse au Comité de sauvegarde de l’OAIC a dit dit :

    A tous les gens qui lisent ce blog, ce comité de sauvegarde de l’oaic n’existe pas et n’a aucun fondement juridique, l’oaic dispose de son propre bureau syndical élu par la majorité des employés de l’oaic, mais point de comité de sauvagarde de l’oaic .
    c’est une manipulation afin de déstabiliser l’actuel DG qui a mis beacoup d’ordre dans l’OAIC et de ce fait géner beacoup d’interets, je vous laisse le soin de lire ci dessous les réalisations effectuées par l’actuel DG Mr Kacem et son staff dirigeant:
    L’une des premières mesures avait été de prononcer la propriété de I’OAIC sur le produit, jusqu’à son arrivée chez le client, par circulaire n°798 de novembre 2000, ce qui avait fait à l’époque jaser beaucoup d’interets.

    La remise en ordre de la situation de l’Office étaitt plus que nécessaire surtout si l’on se réfère aux rapports et enquêtes des institutions habilités, telles que I’IGF.
    D ailleurs, il serait très utile, pour confondre ces salopards de diffuser quelques extraits de ces rapports.

    Avec cette première mesure, un vaste plan d’assainissement avait démarré à partir de 2001 permettant:

    • De reconstitue la trésorerie de l’Office grâce à la mise en place d’un nouveau system de commercialisation qui repose sur la centralisation des recettes des ventes effectuées par les CCLS pour le compte de l’Office, alors qu’auparavant ces recettes étaient accaparée par les coopératives et n’étaient pas reversais dans leur totalité.

    • De lancer des opérations de recouvrement des créances détenues sur les transformateurs publics et privés.
    • De lancer les travaux d’assainissement de ses dettes et créances vis-à-vis des CCLS et de leurs Unions, des dettes et créances inter- organismes.
    • D’assainir les stocks et les investissements réalisés.

    La mise en œuvre de ce programme a permis d’améliorer de façon très nette la situation financière de l’Office permettant de réaliser des bénéfices à la fin de l’exercice 2001 et tous les exercices qui ont suivis.

    Toute cette dynamique a été conservée et entretenue jusqu’à ces jours suscitant la convoitise, d’autant qu’avec la mise en œuvre des mesures de redressement beaucoup d’intérêts ont été dérangés. Voila le pourquoi de l’actuelle campagne de dénigrement des cadres intègre de l’Office qui n’ont pour seul souci que celui d’assurer le développement et le renforcement de l’Office et de pérenniser son existence.
    voila ce que tout le monde, y compris les autorités peuvent verifier a l’OAIC, et donc en définitif ce comité de sauvegarde n’existe pas.
    cordialement

  2. Le Comité De Sauvegarde de L'OAIC dit :

    Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose…
    Oui, mais que restera-t-il ?

  3. Bensalem dit :

    l’oaic est dirigé par un médiocre, à savoir Kacem je ne sais quoi, qui a été placé par un plus médiocre que lui, à savoir Chelghoum Absellem.

  4. salem dit :

    cnma- je crois que tout le monde a remarqué que le DG Bourad se fait tout petit comme un toutou pour plaire au Ministre. il a mobilisé tous les cadres de la CNMA avec interdiction de partir en congé et ce, à cause du programme pomme de terre. un programme qui aurait pu etre géré par deux personnes au niveau de chaque CRMA et une cellule de trois cadres au niveau cnma. les DSA, principaux concernés par le progrmme sont presque tous en congé et le programme est géré par trois personnes et ça marche trés bien. Bourad qui a voulu se donner a fond pour se programme et essayer de se ratrapper auprés du Ministre n’a fait qu’apporter une preuve de plus sur son incompétense et son niveau trop bas; un comptable nommé DG, ça n’est arrivé nulle part; d’ailleurs c’est pour ça que la cnma et son réseau sont en train de descendre en chutte libre; 2007, toutes les caisses sont déficitaire, chose unique dans l’histoire de la mutualité; et dire qu’a son installation, il n’a cessé de critiquer la gestion de son prédécesseur Madani. les dossiers de détournement auprés de la cnma et des crma principalement d’Alger, de Koléa , de Biskra et de boumerdes sont flagrands et vont bientot apparaitre. bourad et toute son équipe paiera.

  5. Anonyme dit :

    l’avènement du pluralisme politique de la libre expression de l’indépendance de la justice ét

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER