Pour la mémoire…

Il y a 13 ans, le 9 juin 1995, les signataires du Contrat national de Rome ont animé un grand meeting populaire à la salle Harcha (Alger). La rencontre a drainé plus de 10 000 personnes et ce, malgré le quadrillage du quartier par la police et les menaces d’éléments de la police politique en civil.

Commentaires

  1. Wi Yilène dit :

    Qu’est-ce que le « contrat national de Rome » ?

  2. Amina dit :

    L’Algerie est serieusement menacée par ces autos-proclamés dirigeants, au pouvoir surtout depuis le coup d’etat 1992, qui n’ont qu’un seul but : le partage de la nation algerienne…et tous les ingredients sont presents alors seulement un sursaut national populaire pacifique peut sauver le pays s’il le faut un autre 1er novembre est indispensable pour rendre l’Algerie á son peuple.

  3. Wi Yilène dit :

    PLATEFORME DE ROME
    Je note quelques incohérence dans le texte de Rome
    - La « restauration » de l’Etat algérien n’a pas de sens. L’état algérien n’existe que depuis l’indépendance.
    - « dans le cadre des principes de l’islam” est de trop. Que l’islam soit confirmé dans son rôle structurant de la mentalité, évidemment. Mais pourquoi déterminer la république par une référence à l’islam ? Que veut-on au juste ?
    « le respect et la promotion des droits de la personne humaine tels qu’énoncés par la Déclaration universelle, les pactes internationaux sur les droits de líhomme, la Convention internationale contre la torture et consacré par les textes légaux » ??? L’Algérie n’a pas encore trouvé son équilibre national qu’on lui plaque des règles de fonctionnement internationales, sachant que ces règles ne sont même pas respectées par les internationaux. Et une embûche en plus !
    - la primauté de la loi « légitime » signifie que l’on reconnaît et admet l’existence d’autres lois moins légitimes. Bravo !
    - « les éléments constitutifs de la personnalité algérienne sont l’islam, l’arabité et l’amazighité ». Je ne me reconnaît dans aucun de ces éléments. Suis-je moins algérienne ? Finalement, si l’Algérie est si déchirée, c’est tout simplement parce que nous ne savons pas nous accepter dans nos différences structurantes. Les grands novateurs doivent encore innover leur propre vision des choses.

    Dans la rubrique suivante, on commence par affirmer :
    - « demeurent convaincus que la solution de la crise ne peut être que l’oeuvre exclusive des Algériens et doit concrétiser en Algérie », puis on se tourne résolument vers ces étrangers qui ne doivent pas interférer :
    - « appellent la communauté internationale à une solidarité agissante avec le peuple algérien »

    Je propose donc mes services à tout organisme qui veut produire un document écrit cohérent qui exprime une pensée cohérente et permet de marche sur ses deux pieds, bien à la verticale.

  4. rachid kesri dit :

    Entierement d’accord avec Wi Yélene

  5. wi yilan' dit :

    Bonjour Rachid,
    Nous voilà déjà deux pour une exigence de cohérence … Si suffisamment de partenaires se manifestent avant les prochaines élections pour une véritable politique de sens, nous pourrons aider les politiciens qui en expriment la volonté à acquérir un minimum de rigueur dans leurs propos et projets (pas prétentieux pour un sou !!).

  6. motsdtete06damizour dit :

    Slt Wi
    Après le socialisme horizontal de Bencherif, voilà le contrat à la verticale de Wiyilene « La verticaliste »

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER