Lettre de la famille BENMAHAMMED au président de la République

Monsieur le président de la République

O B J E T : Un cri du cœur d’un PERE
Excellence ; J’ai l’honneur de venir solliciter en dernier espoir, de votre haute et bienveillante expérience, pour intervenir dans l’affaire, ourdie et manigancée par la sûreté de wilaya contre mon fils BENMAHAMMED Mohamed-Samir, Directeur des Renseignements Généraux à la sûreté de wilaya d’ANNABA. Utilisant des subterfuges et manipulations, mon fils a été suspendu et emprisonné dans l’exercice de ses fonctions ; alors qu’il a découvert « des scandales économiques » dans la wilaya. Du fait de la fonction stratégique que mon fils exerce au sein d’un corps de sécurité, dont la raison d’être est la surveillance et la protection des citoyens, la veille sur les intérêts sans exception du pays.
C’est justement en accomplissant cette mission, que mon fils a été emprisonné sur de fausses accusations, la précipitation à l’inculpation en dehors de tout cadre légal juridique et administratif.
Dés que l’accusation fomentée a été décidée, la notification de suspension et la traduction devant le Juge, qui, sous pression a été contraint d’emprisonner mon fils.
Sur le plan administratif, aucune enquête n’a été diligentée par la Direction générale de sûreté nationale, ni comparution devant le conseil de discipline organe légal et procédure obligatoire sous peine de nullité.
Mais comme le but recherché est de soustraire mon fils de la fonction, pour mettre fin aux investigations faites qui en réalité sont préjudiciables à certains organes dans la wilaya.
On s’interroge sur la non communication des informations afférentes à cette affaire que détient la D.G.S.N. à la pseudo commission d’enquête qui avait un dossier vide, cela en contradiction flagrante avec la législation et au code interne en application dans le corps de la sûreté nationale.
Je cite comme preuve la notification de suspension décidée par la D.G.S.N. sans mentionner le motif de la sanction indispensable, ni la date de comparution devant la C.D., ou la Direction nationale de la police judiciaire-(obligatoire)
Dans ce contentieux qui est en réalité une énigme qui a pris racine lorsque mon fils, pour assurer sa défense et surtout se disculper, a dénoncé certains abus et surtout a prouvé des dilapidations de deniers publics.
Des personnes appartenant à la même sûreté 04 officiers de police, ont été également suspendues de leur fonction depuis mai 2006 alors qu’elles n’ont jamais été appelées par une instance quelconque soit au niveau local, ou national. Comme pour étouffer cette affaire, plus de 85 % du personnel a été déplacé et muté dans d’autres sûretés urbaines
Ces 04 personnes suspendues à ce jour par la direction de wilaya, sans comparution devant la C.D., ni décision de la D.G.S.N. ; pour la simple raison qu’elles avaient refusé de faire un faux témoignage chargeant mon fils.-(pour preuves de leur déclaration écrite, une K7 vidéo et d’autres documents officiels sont à la disposition de la commission d’enquête ou autre organe qui sera chargé de cette affaire).
Les raisons de l’emprisonnement de mon fils sont d’ordre professionnel.
Suite aux séries de scandales financiers et économiques récemment découverts par mon fils dans l’exercice de ses fonctions ; comme récompense, il est inculpé et emprisonné. Cette initiative qui contrarie certains hauts responsables d’organes dans la wilaya ; voyant leurs intérêts découverts et menacés, se sont vengés sur mon fils auteur de cette initiative glorieuse et honorifique. Ainsi au cours de mes visites à la prison, il me déclare qu’il ne regrette nullement son action, étant resté fidèle au serment prêté il n’œuvre que dans l’intérêt du pays. Il m’a ajouté avec fierté que s’il devrait refaire ces investigations pour dénoncer les malhonnêtes, il le ferait sans hésiter. Est-ce la récompense de celui qui a accompli son service avec abnégation et probité, conformément aux lois et directives internes que de finir en prison ? Malgré le fait d’être en prison; il répète qu’il ne peut occulter un fait réel préjudiciable à la nation : cacher la vérité est un crime que Dieu ne peut pardonner. Sur des pressions des organes cités au niveau de la wilaya, l’affaire a été traitée rapidement avec précipitation et sans respect des procédures et des droits de la défense des personnes accusées.
La raison est simple : le Chef de la sûreté de wilaya a donné des instructions fermes à son adjoint de se charger personnellement du suivi de cette affaire jusqu’à l’emprisonnement de mon fils quelque soit le motif et quelque soit le prix à payer. Il lui a ordonné de rester sur place jusqu’à l’application de la décision de justice portant emprisonnement.
Actuellement mon fils est détenu à la prison d’ellaligue wilaya de Annaba; depuis24 mois. Les demandes introduites pour obtenir sa libération conditionnelle ont été rejetées.
Sur le plan légal, l’Avocat de mon fils est affirmatif sur l’absence de motif nécessitant la prison. Il n’y a ni preuve, ni fait justifié.
Cette affaire a été ourdie par le chef de la sûreté de wilaya d’Annaba, n’est qu’un subterfuge pour vider le corps de la sûreté de ces éléments probes et ainsi permettre aux aventuriers d’agir dans l’impunité.
Persuadé de votre sens de responsabilité énorme veuillez agréer Monsieur le PRESIDENT mon plus profond respect.
OBS : 1- J’ai fait une grève de la faim pendant 26 jours, j’ai perdu 25kg, le glycémie 0,40, hospitalisé à deux reprises et une tentative de suicide . 2- toute ma familles fait une grève de la faim pendant 12 jours, ma mère et mon père hospitalisé âgés 63et 64 ans 3- la presse algérienne a écrits 98 articles sur cette grande affaire, pas de réaction ou de réponse des autorités locales ou a Alger, ni les partis politiques à ce jour
4- Plus de 85 lettres +fax+ E-mail au président de la République A .Bouteflika pas de réponse à ce jour (il ignore l’affaire), Contacte ma famille : plus de 25 lettres +fax+ E-mail au aux Ministres de la justice et de l’intérieur pas de réponse a ce jour, J’ai les preuves de ce que je dis k7 vidéo+photos+documents très grave
6- Une 2ème GREVE de la faim dans quelques jour toute la familles 45 personnes de 10ans à 66ans.

M. Benmahammed Miloud Cité-k-Boumedous bt/c
Constantine-Algérie

Commentaires

  1. Wi Yilène dit :

    la situation exposée ici par Benmahammad Miloud est symptomatique d’un dérèglement d’un organe vivant ; une forme de cancer de la vie publique. La lettre en elle-même est un défi lancé au président : ou bien il existe et il honore justement une fonction d’arbitre digne de la puissance des moyens qu’il détient (fonction qui exclut le parjure n’est-ce pas) ; ou bien il reste coit et confirme que la gestion des affaires nationales lui échappent et que le pays est aux mains d’ions libres. Libres comme peut l’être un être fou, c’est-à-dire démuni de capacité de jugement ; c’est-à-dire ayant perdu l’usage de la raison.

    Ayons le courage de parier qu’il n’en est pas ainsi et croyons que l’Algérie est plus indépendante que cela n’y paraît …

    Courage à la famille ; honneur au … coupable de loyauté

  2. yiléne.bis dit :

    bjr

    si toute personne faisait appel au président pour régler un probléme. on aura pas besoin des autres services.
    responsable de RG et il a rien fait? mon oeuil

  3. Wi Yilène dit :

    A yilène.bis

    Je comprends de votre réaction que vous mettez en doute la réalité de la situation décrite par M. Benmahammad dans sa lettre. C’est votre droit. Ce serait intéressant que vous donniez vos arguments. Il me semble que l’argument de ce monsieur est que, son fils étant en prison, qu’attendent les autorités compétentes pour mettre en place une véritable procédure judiciaire ? C’est une question sensée et un argument sérieux de contestation, non ?

  4. boualem dit :

    drole de directeur des renseieigements vous n’avez qu’a demander apres lui a annaba et vous verrez,aussi ,essayer de faire 1 petite comparaison entre lui et la personne dont il parle /le commissaire central / et vous verrez par vous meme.

  5. Wi Yilène dit :

    A Boualem : pour parler de cette personne à Annaba, il faut se rendre à Annaba. Tout le monde ne peut pas ; c’est pour cela que le forum est fait.
    Pourquoi ne pas vous exprimer pour tous ceux qui participent à ce forum en donnant les informations que vous avez, si toutefois vous pouvez donner des éléments objectifs afin que chacun puisse confirmer par lui-même par ailleurs ?
    C’est cela la démocratie : il faut aller au bout de ce que l’on avance. Sinon, ce n’est plus un débat : on se parlerait entre gens de même clan, de même quartier, de même sensibilité …

    Le principe du débat-forum est intéressant si tous ceux qui s’y intéressent peuvent trouver leur place.
    En plus, ça nous apprend, à peu de frais, à vivre ensemble.

  6. bouchera dit :

    Moi je connais le policier et le chef de sûreté et son ex-adjoint. Pour une fois un cadre de la police dénonce les agissements de son chef de sûreté, mais à Annaba les policiers des lâches. Ils ont peur d’un homme car son beau-père c’est Ahmed Gaid Salah. Il fait la loi à Annaba et perssone n’ose parler. Même Ali Tounssi a peur de lui. Vive rajala 2008

  7. boucena salim dit :

    vive notre chef samir et les policiers quille ont reste fideles a leurs dignite

  8. sousou de la cologne dit :

    drai abdelkrim et son frere son des proxenete a annaba et tous le monde je dit tout le monde y compri le wali Mr GAZI a peur de lui CAR SON BEAU PERE ET AHMED GAID SALAH LE CHEF DES JOUNOUDES MERDES POUR LA REPUBLIQUE MERDE A TOI ALI TOUNSSI FAITE ATTENTION L’HOMME DES SITUATION DIFICILE ARRIVE VIVE AHMED OUYAHIA ET BOUTEF IL VONT RETABLIR LA SETUATION POUR UN AVENIR ET UNE CONFIANCE DE LAVENIR

  9. KARIM HACHOU dit :

    OPERATION MAIN PROPRE VA DEBUTE PAR LA PRISON ELLALIGUE OU SE TROUVE LE CELEBRE «  » mandela algerien «  »" le policier des RG annaba samir benmohamed le prisonier de la justice ses notre ****MANDELA A NOUS*****

  10. salim de marsseille dit :

    LES HOMMES DE LALGERIE SON DES MILIER ET PARMIS EUX LE DIRECTEUR DES RG ANNABA SAMIR BENMOHAMED , AHMED OUYAHIA BOUTEFLIKA ZEROUAL BOUMEDIENE BOUKRAA SALIMA TLEMCANI BOUDIAF GAID SALAH GUENAIZIA ETC ETC ETC

  11. SALAH de marsseille dit :

    MANDELA L’ALGERIEN S’APPEL BENMOHAMMED SAMIR PATRON DES R.G ANNABA VOUS SAVAIS POURQUIO VIVE LA JUSTICE ALGERIENNE

  12. unic dit :

    bonjour

    je crois que notre pays est desormais bien connu actuellement pour etre l une des nations les plus corrompu du monde et de ce fait la justice ne peux etre au mieu puisque tout est conditionne et etabli.
    courage samir tu es un heros dans un pays de zero .
    le mille feuille de bouzereah pour toi .

  13. benmahammed samir dit :

    BENMAHAMMED MED SAMIR
    Commissaire Principal de Police
    Matricule 749

    Annaba, le 21/05/2006
    A
    Monsieur le Directeur Général
    De la Sûreté Nationale

    OBJET : A/S Suspension de traitement du chef SWRG
    de ANNABA.

    J’ai l’honneur de vous rendre compte des péripéties de l’affaire du CPP Benmahammed Med Samir Chef S.W.R.G de Annaba. (parcours professionnel )
    1991-1995 : Enseignant E.S.P
    1995-1996 : Chef Section Judiciaire S.D Berrahal Annaba
    1996-1998 : Chef B.E.FSW Annaba
    1998-2002 : Chef S.W.PJ Annaba
    2002-2005 : Chef S.D El Bouni
    2005-2006 : Chef S.W.R.G Annaba
    Monsieur le Directeur Général je vous informe que j’étais victime d’une machination pour la simple raison que j’ai fait mon travail avec Ame et conscience, et ce, depuis surtout mon installation au S.W.R.G de Annaba.
    Les dossiers que j’ai traité pendant cette année s’articule sur :
    - Dossier D.L.E.P de Annaba (pôle universitaire)
    - Dossier Holding Est Annaba
    - Dossier P. APC Annaba & Berrahal
    - Dossier Club Rotary International
    - Dossier Fausse déclaration concernant les attestations des étudiants tunisiens
    - Fausse déclaration de la Franchise Fiscale…
    Monsieur le Directeur mes cadres et éléments et pendant cette année ont porté un plus considérable au S.W.R.G et surtout après l’autonomie des S.W.R.G sauf que certain n’ont pas accepté cette autonomie et voulait créer des problèmes dont j’étais moi-même victime.
    J’ai envoyé beaucoup de dossier à Monsieur le D.R.G et je l’ai informé des dépassements des responsables de la Sûreté de Wilaya et le résultat c’était de proposer ma suspension parce que le Chef de Sûreté de Wilaya de Annaba ainsi que le commissaire Chef Service Régional Recherche opérationnel était et sont ses amis depuis Oum El Bouaghi et Constantine et on m’a choisi pour faire le sal boulot à leur accomplissement de notre tâche et à chaque fois te Chef S.W de
    Annaba déclare que ce n’est pas son service qui a fait ces rapports mais c’est le Chef S.W.R.G.
    Les dépassements enregistrés :
    l/ Convocation des citoyens sans aucune raison et en utilisant des moyens et des chemins détournés objet de mon rapport N°11 concernant le trafic d’influence et atteinte à ma personne par l’Adjoint Chef S.W ainsi que le Chef S.W et le Chef S.R-R.O de Annaba.
    2/ Enquête sur ma personne avec mes amis et proches sans aucune autorisation avec un trafic d’influence très haut après avoir refusé l’intervention de ces cadres concernant les dossiers de :’I/URBAN – la D-LJEJP Annaba.
    3/ Utilisation de faux rapport établi par le Chef S.W de Annaba et envoyé a Monsieur le Procureur de la République concernant l’utilisation d’un véhicule de marque étrangère par on élément «les renseignements généraux, sauf que plusieurs policiers stationnent devant la porte principale et ne sont jamais inquiétés… objet de mon rapport N0 17/SWRG/Sect du 29/04/2006.
    4/ Rapport concernant les faux taxieurs de Annaba qui étaient des policiers, le service à informé la D.R.G sauf que la S-W n’est arrivé a aucun résultat et le S.W.R.G de Annaba a vécu plusieurs problèmes concernant le secret professionnel qui a créé un climat de tension avec les policiers et le S.W.R.G de Annaba, les résultats étaient négatifs mais mon service a pris des photos de véhicules de policier taxi stationnant devant le siège de la S.W (photo en ma possession) complicité flagrante de Monsieur le Chef S.W concernant le résultat de l’enquête .
    5/ Rapport concernant un habitué de la S.W trafiquant de drogue et recherché envoyé le 30/04/2006 sous le N° 18/SWRd/Sect, ce dernier entre et sort comme il le veut sans être inquiété et qui fait l’objet d’une contrainte par corps, ce dernier entre par la porte principale.
    6/ Le dernier rapport envoyé à Monsieur le D-BLO avant ma suspension était celui de l’Escorte de Fonds au profit d’un opérateur économique proche du Chef S-W de Annaba par le biais da BCOP Draia Messaoud du SWSP en utilisant un véhicule NISSAN de la circulation photos prise avec téléphone portable et envoyé le 10/05/2006 à Monsieur le DSLG.

    Conclusion :
    Une enquête ouverte par I.R.P.E de Constantine concernant un opérateur économique que moi j’ai payé parce que te Chef S-W de Annaba à fauté en envoyant un véhicule de police pour auditionnes une personne à tord sachant que le PV d’un entrepreneur a été envoyé à Monsieur le D.R.G qui a préféré sas sanctionné mieux que de montrer que le Chef S.W de Annaba à commis une faute grave et ils ont essayés de mille à ma réputation avec les journalistes, des enquête sur mon propre compte étaient diligentées ( propagande illustrée de la part du dit responsable). Ils ont préfère me traduire par n’importe qu’elle moyen devant la Commission à tord parce que tout simplement j’ai fait mon boulot.
    Monsieur le Directeur Général, il y a un grand dépassement au niveau de la Sûreté de Wilaya, le Chef de Sûreté de Wilaya se permet d’intervenir an niveau des D.O.U de Annaba pour le transport, universitaire des bus de ces cadres commissaires, ainsi qu’au niveau des Douanes port de Annaba pour des simples commerçants de tissus moyennant des commissions…
    Monsieur le Directeur j’était victime d’un conflit entre les divisionnaires de la Sûreté de Wilaya à savoir: le D.R.G + le Chef S.W de Annaba conte Rahal toufik et L’I.R.P.E parce que le Chef S.W de Annaba à infamie le D.R.G que j’étais voir L’I.R.P.E de Constantine pour des raisons professionnelles ce qui n’a pas plot à Monsieur le D.R.G qui a appris la nouvelle le jeudi même et qui m’a suspendu aussitôt avant que l’inspection ouvre le dossier de l’opérateur économique. Tout a été calculé par ses responsables pour discréditer la commission qui va démontrer la complicité de Monsieur le Chef S.W de Annaba en se comportant d’une manière indigne d’un responsable de la Sûreté de Wilaya.
    Monsieur le Directeur Général de la Sûreté Nationale, j’étais victime de mon travail devant va Directeur des R.G et un Chef S.W de Annaba et le Chef S..R.R.O DE Annaba qui ont voulu me salir puisque leurs intérêts et que je fais ce que eux ils varient que je fasse.
    Je compte sar votre intégrité Monsieur le Directeur et je suis sûr que vous prendriez mon recours avec beaucoup d’attention et de perspicacité.
    Veuillez agréer. Monsieur le Directeur, l’expression de mon profond respect,

    Le Commissaire Principal de Police,
    Benmahammed Med samir
    PJ:
    -7 Dossier envoyés à la D.R.G (sous cachet secret)

  14. CCCCCCCCCCC dit :

    BENMAHAMMED MED SAMIR
    Commissaire Principal de Police
    Matricule 749

    Annaba, le 21/05/2006
    A
    Monsieur le Directeur Général
    De la Sûreté Nationale

    OBJET : A/S Suspension de traitement du chef SWRG
    de ANNABA.

    J’ai l’honneur de vous rendre compte des péripéties de l’affaire du CPP Benmahammed Med Samir Chef S.W.R.G de Annaba. (parcours professionnel )
    1991-1995 : Enseignant E.S.P
    1995-1996 : Chef Section Judiciaire S.D Berrahal Annaba
    1996-1998 : Chef B.E.FSW Annaba
    1998-2002 : Chef S.W.PJ Annaba
    2002-2005 : Chef S.D El Bouni
    2005-2006 : Chef S.W.R.G Annaba
    Monsieur le Directeur Général je vous informe que j’étais victime d’une machination pour la simple raison que j’ai fait mon travail avec Ame et conscience, et ce, depuis surtout mon installation au S.W.R.G de Annaba.
    Les dossiers que j’ai traité pendant cette année s’articule sur :
    - Dossier D.L.E.P de Annaba (pôle universitaire)
    - Dossier Holding Est Annaba
    - Dossier P. APC Annaba & Berrahal
    - Dossier Club Rotary International
    - Dossier Fausse déclaration concernant les attestations des étudiants tunisiens
    - Fausse déclaration de la Franchise Fiscale…
    Monsieur le Directeur mes cadres et éléments et pendant cette année ont porté un plus considérable au S.W.R.G et surtout après l’autonomie des S.W.R.G sauf que certain n’ont pas accepté cette autonomie et voulait créer des problèmes dont j’étais moi-même victime.
    J’ai envoyé beaucoup de dossier à Monsieur le D.R.G et je l’ai informé des dépassements des responsables de la Sûreté de Wilaya et le résultat c’était de proposer ma suspension parce que le Chef de Sûreté de Wilaya de Annaba ainsi que le commissaire Chef Service Régional Recherche opérationnel était et sont ses amis depuis Oum El Bouaghi et Constantine et on m’a choisi pour faire le sal boulot à leur accomplissement de notre tâche et à chaque fois te Chef S.W de
    Annaba déclare que ce n’est pas son service qui a fait ces rapports mais c’est le Chef S.W.R.G.
    Les dépassements enregistrés :
    l/ Convocation des citoyens sans aucune raison et en utilisant des moyens et des chemins détournés objet de mon rapport N°11 concernant le trafic d’influence et atteinte à ma personne par l’Adjoint Chef S.W ainsi que le Chef S.W et le Chef S.R-R.O de Annaba.
    2/ Enquête sur ma personne avec mes amis et proches sans aucune autorisation avec un trafic d’influence très haut après avoir refusé l’intervention de ces cadres concernant les dossiers de :’I/URBAN – la D-LJEJP Annaba.
    3/ Utilisation de faux rapport établi par le Chef S.W de Annaba et envoyé a Monsieur le Procureur de la République concernant l’utilisation d’un véhicule de marque étrangère par on élément «les renseignements généraux, sauf que plusieurs policiers stationnent devant la porte principale et ne sont jamais inquiétés… objet de mon rapport N0 17/SWRG/Sect du 29/04/2006.
    4/ Rapport concernant les faux taxieurs de Annaba qui étaient des policiers, le service à informé la D.R.G sauf que la S-W n’est arrivé a aucun résultat et le S.W.R.G de Annaba a vécu plusieurs problèmes concernant le secret professionnel qui a créé un climat de tension avec les policiers et le S.W.R.G de Annaba, les résultats étaient négatifs mais mon service a pris des photos de véhicules de policier taxi stationnant devant le siège de la S.W (photo en ma possession) complicité flagrante de Monsieur le Chef S.W concernant le résultat de l’enquête .
    5/ Rapport concernant un habitué de la S.W trafiquant de drogue et recherché envoyé le 30/04/2006 sous le N° 18/SWRd/Sect, ce dernier entre et sort comme il le veut sans être inquiété et qui fait l’objet d’une contrainte par corps, ce dernier entre par la porte principale.
    6/ Le dernier rapport envoyé à Monsieur le D-BLO avant ma suspension était celui de l’Escorte de Fonds au profit d’un opérateur économique proche du Chef S-W de Annaba par le biais da BCOP Draia Messaoud du SWSP en utilisant un véhicule NISSAN de la circulation photos prise avec téléphone portable et envoyé le 10/05/2006 à Monsieur le DSLG.

    Conclusion :
    Une enquête ouverte par I.R.P.E de Constantine concernant un opérateur économique que moi j’ai payé parce que te Chef S-W de Annaba à fauté en envoyant un véhicule de police pour auditionnes une personne à tord sachant que le PV d’un entrepreneur a été envoyé à Monsieur le D.R.G qui a préféré sas sanctionné mieux que de montrer que le Chef S.W de Annaba à commis une faute grave et ils ont essayés de mille à ma réputation avec les journalistes, des enquête sur mon propre compte étaient diligentées ( propagande illustrée de la part du dit responsable). Ils ont préfère me traduire par n’importe qu’elle moyen devant la Commission à tord parce que tout simplement j’ai fait mon boulot.
    Monsieur le Directeur Général, il y a un grand dépassement au niveau de la Sûreté de Wilaya, le Chef de Sûreté de Wilaya se permet d’intervenir an niveau des D.O.U de Annaba pour le transport, universitaire des bus de ces cadres commissaires, ainsi qu’au niveau des Douanes port de Annaba pour des simples commerçants de tissus moyennant des commissions…
    Monsieur le Directeur j’était victime d’un conflit entre les divisionnaires de la Sûreté de Wilaya à savoir: le D.R.G + le Chef S.W de Annaba conte Rahal toufik et L’I.R.P.E parce que le Chef S.W de Annaba à infamie le D.R.G que j’étais voir L’I.R.P.E de Constantine pour des raisons professionnelles ce qui n’a pas plot à Monsieur le D.R.G qui a appris la nouvelle le jeudi même et qui m’a suspendu aussitôt avant que l’inspection ouvre le dossier de l’opérateur économique. Tout a été calculé par ses responsables pour discréditer la commission qui va démontrer la complicité de Monsieur le Chef S.W de Annaba en se comportant d’une manière indigne d’un responsable de la Sûreté de Wilaya.
    Monsieur le Directeur Général de la Sûreté Nationale, j’étais victime de mon travail devant va Directeur des R.G et un Chef S.W de Annaba et le Chef S..R.R.O DE Annaba qui ont voulu me salir puisque leurs intérêts et que je fais ce que eux ils varient que je fasse.
    Je compte sar votre intégrité Monsieur le Directeur et je suis sûr que vous prendriez mon recours avec beaucoup d’attention et de perspicacité.
    Veuillez agréer. Monsieur le Directeur, l’expression de mon profond respect,

    Le Commissaire Principal de Police,
    Benmahammed Med samir
    PJ:
    -7 Dossier envoyés à la D.R.G (sous cachet secret)

    Ads by Google
    Algerie Chat
    La référence pour rencontrer des algériens et des algériennes
    http://www.algeriechat.netAffaire Julien Dray
    Pas question de démissionner Malgré les pressions du parti
    http://www.lefigaro.frCadeaux affaire
    Vente de coffrets cadeaux produits du terroir artisanal et naturel
    http://www.panier-plaisir.com

    Publié dans Courrier des lecteurs.
    2 Réponses vers «Lettre du commissaire principal Benmahammed»
    BENMAHAMMED KAMEL dit :
    décembre 13, 2008 à 14:20
    benmahammed kamel a dit:
    6 novembre 2008 à 21:25
    A
    Monsieur ALI TOUNSSI
    DIRECTEUR GENERAL DE LA SURETE NATIONALE
    -ALGER-

    Objet : Demande d’aide contre une hogra caractérisée.

    J’ai l’insigne honneur de solliciter votre aide contre la hogra caractérisée dont a fait les frais mon fils BEMAHAMMED Samir Ex directeur des renseignements généraux à Annaba.
    Cette demande d’intervention est motivée par la non assistance des autorités sollicitées à cet effet et qui ont soit laisse faire soit ont manqué de courage pour mettre un terme
    À la détention arbitraire de mon fils à la prison depuis le 20/06/2006 Ce Complot a été ourdi
    Par l’adjoint de l’époque le commissaire principale DRAI ABDELKRIM gendre du chef d’état major AHMED GAID SALAH avec la Complicité de son frère le brigadier de police DRAI MESSAOUD et du chef de sûreté de wilaya d’Annaba BENCCHEIKH ELHOCINE KHEIREDDINE, ils utilisent le non du général major, pour intimider les citoyens et les cadres de la police et même les industrielles à Annaba ou ELtaref sans qu’il soit au courant a des fins mal intentiones
    Le plus dur à admettre est la rapidité d’exécution et les conditions de suspension de fonction décidées en haut lieu par T.O envoyé d’Alger le jeudi 11/05/2006 et contraintes de signature du P.V de notification le jour même à 18h 30 en son domicile avec interdiction d’accès à son bureau.
    Comment et pourquoi le directeur national des R.G BELDJILALI KAMEL a ordonné cette suspension sans demande d’explication ni commission d’enquête. Que dois-je en conclure ?
    La rapidité d’exécution de cette décision s’explique par le fait que l’I.R.P.E Mr Issad BELGACEM a informé téléphoniquement le jeudi 11/05/2006 le chef de S.W de sa visite le samedi qui suit pour enquête diligentée par l’inspection régionale et ordonnée par Mr le directeur général ALI TOUNSI lui –même avec mention (ENQUETE APPROFFONDIE ) au sujet de la plainte déposée par un industriel de Annaba pour dépassement et abus d’autorité du chef SW à son encontre et à l’encontre des citoyens et même des cadres de la sûreté surtout ceux qui étaient en désaccord avec lui. Cette enquête n’a jamais eu lieu grâce aux efforts du D.R.G qui sait pertinemment qu’elle toucherait directement son protége le chef de S.W.
    L’IRPE lui –même a été écarté de l’inspection en même temps que mon fils.
    Pour avoir refusé un faux témoignage contre mon fils ses adjoints Mr BELDIE RABIE et Mr ATTIA SAAD ont été le premier suspendu et le second radié et poursuivis sans aucune raison valable.
    Ces deux ex fonctionnaires ont témoigné par écrit auprès de Mr le juge d’instruction sur la demande de faux témoignage qui leur a été faite par les responsables de la SW de Annaba.
    Je suis fier de ce qu’a fait mon fils bien que pour le moment il a le dessous mais la vérité finit toujours par se savoir. Toutes les enquêtes effectuées par mon fils sur les blanchiments d’argent, abus d’autorité, détournement et autres affaires scabreuses ont été envoyées à la P.J pour suite à donner
    Beaucoup de citoyens et cadres honnêtes de Annaba ont apporte leur aide à mon fils dans son combat des différents fléaux connus mais qui auparavant n’ont jamais fait surface parce que les commanditaires achetaient le silence des responsables de la SW qui acceptaient les cadeaux, devises, meubles, Vêtements et autres articles électroménagers
    Sans se soucier des répercussions négatives qu’engendrent ces comportements indignes d’un responsable quelque soient son rang ou son grade.
    De tels cadres indignes ne peuvent et ne veulent côtoyer ou travailler avec des cadres intègres qui les dérangent dans leur manigance et autres affaires louches d’où l’origine et le pourquoi de tout ce scénario pour réduire au silence mon fils et selon leur logique lui donner une leçon dont le thème est :
    « Nous sommes les plus forts et nous sommes capables de faire ce que bon nous semble ».
    J’ai toujours inculqué à mes enfants filles et garçons l’intégrité, la probité, le respect des valeurs religieuses et ancestrales, la moralité, la politesse, l’amour du prochain et surtout le franc parler.
    Avec des cadres aussi médiocres et aussi rapaces et béni oui oui, la wilaya de ANNABA est bien mal lotie
    Dans leurs relations de travail ,l’impression qu’avait mon fils de son DRG était que ce dernier s’intéressait beaucoup plus au comportement de l’ex chef de surete de L’IRPE qu’au travail proprement dit.
    Un autre fait édifiant à citer : pour l’enquête de la DLEP de Annaba, mon fils a reçu un questionnaire aux lieu et place de félicitations méritées et l’injonction de saisir d’abord par téléphone Mr le DRG avant de traiter des dossiers importants et que c’est à lui à décider s’il faut ou non enquêter.
    Autrement dit attendre son feu vert pour ouvrir une information sur un dépassement ou détournement quelconque, une telle façon d’agir d’un responsable à l’échelle nationale n’est elle pas bizarre ?
    Si Mr le DRG voulait quelqu’un à sa solde pour assouvir sa haine contre l’ex chef de surete et compenser son complexe d’infériorité vis-à-vis de ce dernier il a fait le mauvais choix en désignant mon fils à ce poste.
    Mon fils est resté fidèle au serment qu’il a prêté de servir le droit et rien que le droit.

    Au lieu du résultat attendu, Mr le DRG s’est vu signalé Les dépassements et autres errements de son protégé à savoir le chef de SW.
    L’amour du travail bien fait, la moralité inculquée et l’intégrité de mon fils l’ont conduit dans une prison où il croupisse jusqu’à ce jour depuis le 20/06/2006 avec son lot d’articles dans la presse locale et nationale.
    La méfiance qu’éprouvent mon fils et moi à l’égard de la justice est naît du constat amer que nous faisons des péripéties de cette affaire et qui nous fait craindre le pire pour mon fils.
    L’éventualité d’une condamnation à tort pour le briser définitivement et lui ôter toute possibilité de dévoiler les méfaits de ses détracteurs est très plausible.
    Cette conclusion se justifie par le fait que les responsables véreux cites plus haut sont arrivés à leurs fins grâce, je ne dirais pas à la complicité de certains magistrats mais je dirais à leur manque de courage à traduire en acte ce qu’ils pensent en leur for intérieur d’une part et d’autre part, le refus d’une liberté provisoire Demandée vainement à 03 reprises en date des 18/09/06, ,16/07/07 et le 05-03-08
    En tant que père touché dans sa chair et dans l’honneur de sa famille, je m’adresse à vous, monsieurs les journalistes pour faire éclater la vérité, punir les fautifs et rétablir mon fils dans ses droits.
    Une intervention salutaire de votre part , Monsieur le Directeur Général , qui se concrétiserait par la désignation d’une commission Du ministère de préférence rétablirait mon fils dans ses droits ,le réconforterait dans sa conduite passée et à venir, redorerait le blason d’une justice hélas parfois malmenée , servirait d’exemple à tous les cadres et simples travailleurs honnêtes de notre pays dont l’auréole noblement acquise est ternie par le comportement indigne et combien bas de certains responsables minoritaires heureusement.

    En priant DIEU le tout puissant de vous garder des ennemis et des envieux, je vous prie, Monsieur le Directeur Général
    De croire en l’hommage de mon entier dévouement.

    Constantine le 10-4-08

    Au non de La famille BENMAHAMMED MILOUD
    CITE –K- BOUMEDOUS. BT/C. BLOC 7.
    N° 206- CONSTANTINE-

    Des Copies :

    Mr le président de la république.
    Mr le chef du gouvernement
    Mr le ministre de l’intérieur.
    Mr le ministre de la justice.
    Inspection générale de police.
    Inspection générale de police de l’est.
    Mr le directeur de la police judiciaire.
    Mr le directeur de la sûreté public.
    Les presses nationales
    les partis politiques
    Les O.N.G des droits de l’homme

  15. kahina-dihia dit :

    azul.les animaux s’entretueront quand ils n’auront plus rien a manger.vous savez mr benmahamed nous sommes tous coupable de quelque chose envers ce beau pays et ce peuple innocent.donc nous allons tous payes quelques choses.ne vous inquietez pas trop pour votre fils,comme on dit en francais. » a quelque chose malheur est bon. »dites lui plutot de se resaisir et de se metre du cote des pauvres et des dignes enfants de l’algerie libre.ayez la foi en dieu et priez pour toute l’algerie et son pauvre peuple qui n’arrete pas de souffrir.quelques soit le confort et le bien dans lequel vous vivez il y a toujours des gens qui vivent mieux que vous et quelques soit le mal que vous ressentez il y a toujours des gens qui ont plus mal que vous.bonne chance .thanmirth.

  16. ahmed dit :

    D’après la rumeur qui cercule a annaba et constantine l’actuel Chef .Surete.Willaya et TAREF le Commissaire principale DRAIA Abdelkrim à utiliser tout les connaissance pour le transferer a constantine comme chef de surete en remplaçant MC MOUMENE Med pour ce venger d’un certain Benmohamed Kamel le frére de l’ex patron des R.G annaba accuser et emprisonner a tort par ce DRAIA ABDELKRIM avec la compliciter des son frère MESSAOUD (transport des fonds élegale) et les deux MINABLES BENCHEKH EL HOCINE KHEREDINE chef de surete Annaba et le procureur AOUAK Ahmed.
    Il a jurer devant des amis qu’il ne vivra tranquille et il est prêt a sacrifier sa carriere comme policier rien que pour voir ce( KAMEL) entre les barreau par tout les moyen même des coups bas ou pièges; que ces chiens vont préparer pour accuser ce jeune a tort comme son frére Samir, par-ce que il est la cause de toute cette publicités présses, greve, lettres qui a vraiment mit ABDELKRIM et son frére MESSAOUD dans de mauvaise situation eux qui aime Trafique dans l’ombre ont étulisant le nom d’un general comme Balise, ou parapluit.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER