• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 12 juin 2008

Archive pour le 12 juin, 2008

Qui a induit en erreur l’AFP et Reuters?

Pourquoi personne dans la presse ne se pose la seule et vraie question: « QUI A INDUIT EN ERREUR L’AFP ET REUTERS? » Ces deux agences sont connues pour être professionnelles et très rigoureuses dans la rédaction et la diffusion de leurs dépêches. Lamine Chikhi et Hassan Zenati n’ont pas inventé les fausses infos de Beni Amrane et Bouira. Elles leur ont été communiquées par une « source sécuritaire » qui s’est planté parce que le scénario des attentats ne s’est pas déroulé comme prévu. Je me rappelle de l’attentat contre le président Boudiaf. J’écoutais la radio française Europe 1. Vers 11h elle interrompt ses programmes pour diffuser un flash spécial qui disait ceci: « On vient d’apprendre que le président algérien a été assassiné par un de ses gardes du corps, lequel a été aussitôt abattu par ses collègues. On y reviendra dans nos prochaines éditions ». Manque de bol, Boumaarafi avait déjoué le scénario qui était prévu et s’était échappé pour se rendre à la police. La question cruciale est évidente: quelle est donc cette « source sécuritaire » qui informe instantanément les agences de presse sans même vérifier que les attentats se sont déroulés comme prévu?

Saad Lounès

Y aura-t-il un peu plus de dollars dans nos assiettes ?

L’on vient d’apprendre qu’à la faveur de la hausse des prix du pétrole qui ont atteint des pics historiques, la loi de finances complémentaire pour 2008, se fera sur la base de 37 dollars, alors qu’elle n’était que de 19 dollars, en dépit de l’embellie  financière du pays. Si cette  «réévaluation» est une bonne nouvelle en soi, l’on se demande, nous petit peuple, si cela changera un tant soi peu à notre misère. Y aura-t-il un peu plus  de dollars dans « nos assiettes» ou, au contraire plus de dollars dan celles des affairistes véreux et autres spécialistes de «l’import-import» qui s’offrent des lignes de crédits comme on s’offre des figues  « Deg tebhirt n Vava Vajghit idiwan deg tit ». L’on se demande si cette nouvelle disposition budgétaire assurera à chaque enfant algérien  sa ration de lait et de pain quotidienne. L’on ignore si cela changera quelque chose pour nos écoles primaires qui font pitié et apportera une scolarité digne à nos petits chérubins. On ignore… On ignore un tas de choses. 

     Au pays des mystères, et quand il s’agit de dollars, le petit peuple n’est certainement pas dans le secret des Dieux. Pourquoi ? Pour la très simple raison qu’il n’a pas encore le droit et les moyens de contrôler «son argent». Pourquoi ? Nous ne sommes pas encore dans un système de démocratie qui permette aux représentants du peuple qui n’existent pas encore, du reste, de demander des comptes … à dormir debout.  Au lieu de répondre à toutes ces questions, je préfère et je me permets de parodier cette fable de
La Fontaine «Le Laboureur et ses enfants», 

Le liquidateur et nos enfants Un riche liquidateur, sentant la flambée prochaine
Fit venir nos enfants, leur parla avec témoins
«Gardez-vous, leur dit-il de toucher l’héritage
Que nous ont laissé vos parents
Nous, l’OMC et le FMI sommes cachés dedans  

Je sais l’endroit, mais beaucoup de courage
Vous le fera supporter; vous en serez fous
Remuez vos c… dès que nous aurons pris tout
Crevez, fouillez dans les poubelles,  laissez la place,  
C’est ma place, y a que moi qui passe et repasse
Le liquidateur n’est pas mort, les enfants gisent sur les champs
D’argent, pleins de sachets et le roi avec son ramage
De leur montrer, très fort
Que la misère, y en aura encore  

R. Zenati

Des agents de la Présidence pillent les stands espagnols et belges (El Watan)

cricket.jpgOuverte lundi dernier, après un retard de deux jours, la 41e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) a été émaillée d’incidents regrettables et d’une extrême gravité. En effet, à la veille de l’inauguration officielle de la foire, dimanche soir, certains agents de la présidence de la République, affectés à l’occasion pour sécuriser les lieux et préparer dans de bonnes conditions l’ouverture de ce rendez-vous économique, n’ont pas trouvé mieux à faire que de s’adonner à des actes de pillage aux stands espagnols et belges. L’information nous a été révélée, hier, par un responsable de l’Institut espagnol du commerce extérieur, sous le couvert de l’anonymat et confortée par un représentant algérien d’une société ibérique. Ces mêmes agents, ajoute notre source, ont consommé plusieurs bières, éventré des boîtes de biscuits et pris un carton de stylos, avant de laisser les lieux de leur forfait en désordre. Les Espagnols, venus exposer, ont été désagréablement surpris de constater que des agents de la Présidence puissent agir ainsi. « C’est malheureux », a commenté le responsable du stand.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER