Abdelkader Tigha:«En Algérie, la terreur sert les généraux et légitime leur pouvoir»

ABDELKADER TIGHA, ex-sous-officier algérien réfugié aux Pays-Bas
Il A TRAQUÉ pendant huit ans les terroristes du groupe islamiste armé (GIA) en Algérie. Durant ces années noires, Abdelkader Tigha a perdu un frère et vu de près tortures et disparitions. Ecoeuré, le jeune sergent quitte à l’époque son pays, les services algériens à ses trousses.
Après un périple qui l’amène de Tunis à Bangkok, il se réfugie dans la banlieue d’Amsterdam. Dans un livre qui paraît aujourd’hui*, il décrit les relations troubles entre armée et terroristes. Un témoignage qui coïncide avec la nouvelle vague d’attentats qui frappe actuellement l’Algérie. 

Pourquoi les Occidentaux sont-ils visés ? 

Abdelkader Tigha : Les terroristes algériens du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) ont compris qu’il fallait médiatiser au maximum leurs attaques. De quelle manière ? En frappant les Occidentaux, comme avec la mort de l’ingénieur français. Malheureusement, d’autres vont mourir, c’est certain. 

La France n’appelle pourtant pas ses ressortissants à quitter l’Algérie… 

Il y a des intérêts économiques en jeu. Mais travailler à l’est d’Alger est aujourd’hui très risqué pour un ingénieur occidental. Je conseille aux Français se trouvant en particulier en Kabylie d’envisager un retour. 

Le GSPC se dit proche d’Al-Qaïda. Qu’en pensez-vous ? 

Il n’y a pas d’Al-Qaïda en Algérie. Il s’agit des mêmes hommes qui ont alimenté la période noire dans les années 1990, sous le nom de GIA. Seule l’appellation a changé. Ils n’ont aucun lien avec Ben Laden, même s’ils ne souhaitent qu’une chose : faire de l’Algérie un Etat islamique. Et ils sont prêts à tout pour y arriver. 

Les militaires sont-ils complices, comme vous l’affirmez ? 

L’Algérie, qui a une grande expérience dans l’antiterrorisme, ne serait pas capable d’enrayer un mouvement concentré, aujourd’hui, dans une seule région ? Je n’y crois pas. En vérité, la terreur sert les généraux et légitime leur pouvoir. Lorsque j’étais sous-officier, on recueillait des informations précises sur des attaques, mais on n’avait pas l’ordre d’intervenir. Sur la mort des moines de Tibehirine, je mets clairement en cause la direction du contre-espionnage. 

Le président Bouteflika a-t-il échoué dans sa lutte contre le terrorisme ? 

Oui. Il a accepté la concorde civile, c’est-à-dire le pardon national aux terroristes. Ils sont libres et agissent de nouveau aujourd’hui. D’autres «émirs» s’affichent même dans les médias. Le président Bouteflika prend aujourd’hui clairement un virage intégriste. Son Premier ministre, Abdelaziz Belkhadem, nommé en mai 2006, est connu pour son conservatisme. Les procès récents contre les Algériens chrétiens en sont un autre exemple. 

Quel rôle peut jouer la France ? 

Elle doit lutter activement sur son territoire. Aujourd’hui encore, à Nanterre, Paris, Marseille ou Lyon, des intégristes sont actifs. Des sites écrits en arabe pullulent sur Internet. Ces activistes utilisent la France et d’autres pays européens comme plate-forme pour envoyer des armes. 

* « Contre-espionnage algérien : notre guerre contre les islamistes », d’Abdelkader Tigha avec Philippe Lobjois. Nouveau Monde éditions. 

Propos recueillis par Azzeddine Ahmed-Chaouch
jeudi 12 juin 2008 | Le Parisien 

Commentaires

  1. Moul Chache dit :

    Bravo!Mr TIGHA pour ce formidable témoignage , j’avoue que c’est la premiere foi de ma vie que j’ai fini la lecture d’un livre en une seule nuit. Un livre epoustouflant et émouvant, que j’en suis certain fera pleuré plus d’un. Tout ce que vous avez subi monsieur Tigha, ne peut laisser indifferent ceux qui aiment notre pays ne serai-ce-qu’un petit chouia . J’éspere que ceux que vous avez laissé derriere, vous seront rendu, et vivront à vos cotés , dans un proche avenir. Vous avez tout donné pour l’Algerie, y compris ce qu’on a de plus cher au monde. merci mille fois merci..

  2. k2raguelid dit :

    azul felawen ,

    rien qu’en lisant ses quelques lignes , je vous crois a 100 %
    le terrorisme arrange le pouvoir car de ce fait  » calme le peuple  » en le terrorisant !

    je vais acheter ce livre et bon courage.

    ar tufath !

  3. ALI dit :

    comment vais je trouver ce livre pour le lire?MOI QUI SUIS EN ALGERIE.

  4. M'Henna Djebbar dit :

    Tu pourras trouver cet ouvrage à ma librairie sise à Haouch Ch’nou, CTRI Blida. Vous êtes le bienvenu.

  5. wi yilan' dit :

    A M’Henna Djebbar,

    Moi, j’écris des réflexions sur mon expérience de vie en société démocratique en tant que citoyen, parent et personne mais ce que j’écris ne semble correspondre à aucune ligne éditoriale ici.

    Pouvez-vous m’indiquer des adresses d’éditeurs en Algérie à qui je pourrai proposer mes écrits ?
    La liberté d’expression, ça peut circuler dans les deux sens …

  6. momoh dit :

    mr tigha a servi tout simplement servi ces seigneurs de guerre et avec zele en torturant,assassinant et agressant.il as beneficié d un logement chose presque impossible chez nous quand on est petit comme lui, il s arrosait au whysky tout les soirs et d ou lui venait l argent???il as voulu que la guerre dure pour assouvir sa vengeance en oubliant qu un soldat obeit a des chefs et que ces chefs obeissent a leurs tours a d autres chefs.

  7. IMAD dit :

    merci pour ce livre M.TIGHA que devenez vous depuis la page 274 de votre livre …? c’est maleureux de connaitre comment une bonne de generaux a manipuler tout le payé , comment ils ont tuer notre jeunesse et nos espoires , c’est vraiment maleureux…

  8. hamiche dit :

    je suis ancien militaire « Retraité », j’aime mon pays mieux que vous traitre
    entrain de donner des faux renseignements choses qu’aucun algérien ne peut admettre, d’autre part vous etes un

  9. hamiche dit :

    je suis ancien militaire “Retraité”, j’aime mon pays mieux que vous traitre
    entrain de donner des faux renseignements choses qu’aucun algérien ne peut admettre, d’autre part vous etes un mercenaire àç la merci des occidentaux Les vrais militaires sont restés dans leur pays pour combattre les traites comme vous.

  10. CHENOUI dit :

    Bonjour a tous et a toutes et au peuple algerien, voila le resultat d une destruction humaine edifiée par les chiens du pouvoir algerien.
    salut K2R AGUELID POURQUOI AGUELID merci d avance .

  11. CHENOUI dit :

    Je répond a Hamiche, qui parle de ne pas aimer son pays ? Ce n est pas du pays que l on parle mais des traitres qui laissent leurs enfants algeriens mourir de faim, sans logement etc… alors qu ils ont des sociétés ecran et fictives au Liechtenstein et des comptes pleins a craquer a geneve, parlons de la meme chose Mr Hamiche, vous voyez bien qu il y a un gros probleme en Algerie!!! La France est partie depuis 47 ans ils n ont meme pas construit une route,les plages sont polluées par les usines qui déversent leurs ordures, les oueds sont des decharges publiques, la corruption, les douaniers maritimes qui vous racket , les faux documents des anciens combattants, les faux titres de propriétes, si vous voulez je continue….

  12. younes dit :

    dans votre livre mensieur tira vous avez ecrits tout les moments noir que l’algérie a connue mais pas d’assassinat d’intelectuelle et de magistrat et de chateur aussi a par sa je peu vous dir que j’etati boulverser pas l’assassiat de vote frer aujourd’hui je vous rend un trés grand hommage a ceux que vous a vez dut et ecrit dans votre livre j’esperre que votre fuite finiras bien par sessez et vous rentiriez dans votre pays natal
    B younes

  13. red dit :

    Tigha,moi je connais bien son histoirec’est vrai il etait un sous-officier (adjudant chef) au CTRI de blida et son frere ainé etait le chef swpj… ca veut dire chef de sureté de wilaya de la police judiciaire de blida et il avait aussi un autre petit frere agent de recherche au sein de la BMPJ de ouled yaiche, et si je suis là pour réagir aujourdhui c’est uniquement pour vous dire chèrs lecteurs que ,ne vous laisser surtout pas impréssioner par son témoignage,c’est pas pour dire que qu’il n’y rien de vrai dedans,non mais seulement pour vous dire qu’a son epoque toute la population de la région de blida tremblait rien qu’on prononceant le nom « TIGHA » lui et son grand frere chef SWPJ ils etaient impliqués dans les evenements et acteurs même de plusieurs dépassement et enlevements et je dirai même des exécutions sommaires et vous pouvez vous rensigner auprés de la population de blida,ils étaient conus ils étaient des kaids comme on dit,ils se sont enrichis il baignaient dans l’argent et le pouvoir,mais rien de cela n’a était évoqué dans son livre,mais bon,et si je vous dit que c’est un traitre vous pouvez me croire car il faisait partie du clan dant il parle,si non comment peut on faire partie d’un clan si on partage pas la même conviction?? à moin qu’il se croit plus malin que le Clan le plus malin de tout l’algerie ?!!!!!..c’est pour cela que je vous dit que c’est un traitre,car c’etait un chouchou des chef de CTRI au début mais le probleme des frere TIGHA c’est qu’ils avaient le vontre plus gros que leur hierarechie pas pour l’argent non mais pour le pouvoir,pour les poste clés,ce qui a permet de créer les ennuis des « TIGHA » ils se croyaient telement importants au sien du clan qu’ils ont commencé a tenir tête a certains de leur résponsables moin influents (mais influents comme même)vous comprenez??,et a partir de là et seulement de là il a été mis en quarentaine par sa hierarchie se rondant compte de sa cupidité et de son gros vontre qu’il a eu un peut tôt,il à su qu’il ne deviendra jamais plus le grand chouchou comme avant,alors il s’est arrangé pour prendre la fuite et de partir s’exiler en délessant sa femme et ses enfants,croyant peut être qu’il pourait se faire une petite place dans le soleil de l’occident moyennant quelques témoignages et quelques révélations qui n’etonnes personne.et entre nous, c’est quoi les motivations des traitres?? n’es-ce pas le confort le luxe et le pouvoir??lui qui etait un habitué du grand hotel palace de blida,un hotel qui fait tout a la fois hotel de passe,cabarét,un lieu de débauche il passait tout ses soirés libres labàs entrain de boir et gueter les nouvelles venues,et c’est là d’ailleur que l’idée de l’occident avait commencer a germer dans sa tête,car beaucoup croivent que c’est l’oldorado.

  14. degaule dit :

    t’es rien juste un poux avec ces gens la

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER