Censure ou autocensure en direct à « Djazair News »

Je viens de consulter le site du journal « Djazair News » du mercredi 18 juin 2008. A la une un long article sur « le scandale financier de l’agence du commerce extérieur ». J’ai pu accéder à l’article lors de ma première lecture, mais voulant y accéder une seconde fois pour copier le papier, impossible ! Une chose curieuse et bizarre s’est produite. A la place de l’article en question, c’est un autre sujet qui s’affiche, un papier sur « Ibrahim Mechara : Le poète inspecteur (en arabe) ».

Pensant que c’est le site ou encore mon poste qui déconne, j’ai insisté, rien que l’exergue de l’article.

Toutes mes tentatives de retrouver la suite de l’écrit que j’ai pu lire la première fois ont été vaines. Je peux affirmer et sans risque de me tromper qu’il s’agit soit de la censure en direct ou de l’autocensure (de la part de journal). A l’heure où je transmets ce message, l’article est toujours porté disparu dans les dédales de la censure. (C’est vérifiable sur le site du journal)

Par  R.Z

Commentaires

  1. mohand arezki dit :

    personne ne fait d’illusions sur h’mida, depuis des année il est dans le poliquement incorrecte envers l’opposition réelle et démocratique.
    il est difficille de se cacher derriere son petit doigt, mais h’mida ne semble pas gener de pratiquer ce qui ne cesse de dénoncer semble-il.
    des empreures de la décadence, des démocrates non pratiquants, des pseudos journalistes qui ne cessent de nous hulcerer avec leurs lecons.
    chickh h’mida as tu le courage, et la dignite d’accepter de continuer de paraitre avec un faible tirage?

  2. harrag dit :

    mohand arezki,
    on ne comprend pas tes mots (empreures,démocrates non pratiquants,hulcerer) et bien d’autres…
    je ne connais pas ce journal,étant francophone;je m’aperçois que tu critiques n’importe quoi pourvu que cela fasse mal à ton pays.
    Es tu vraiment algérien ou un rénégat au service des nostalgiques de l’Algérie soumise (française ou islamiste).

  3. mohand arezki dit :

    suis-je algerien?
    j’avoue j’ai du mal, voila moi je me considère citoyen du monde.
    quant aux critiques, j’ai le droit de critiquer qui je veux,quant je veux et là ou je veux pour moi je ne m’interdit rien, j’ai tout les droits pour parler, blamer… critiquer, c’est justement cette liberté de parole qui nous a tant manqué dans ce pays.
    ne pas comprendre mes mots en est une chose, les pervertir en est une autre
     » les tenants du nationalisme débridé ont souvent proceder de la sorte » alors il est temps de s’affrenchir de ces pesanteurs….

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER